AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Lun 4 Mai - 11:00

Quand la sonnette de l'entrée se fait entendre, Ashton n'est pas certaine d'avoir bien envie d'aller ouvrir. Elle n'a pas encore appelé le livreur pour sa pizza traditionnelle et à moins qu'il est anticipé sa demande, elle ne comprend pas bien qui peut venir la déranger. Pour patienter et attendre son repas, Ashton avait ramené son paquet de céréales favorites à côté d'elle. Et plutôt que de s'en séparer une seule minute, elle se lève en le gardant entre les mains. La blonde finit quand même par poser son ordinateur portable sur la table basse avant de trainer les pieds jusqu'à l'entrée. Bon, ce n'est pas très loin, en six pas, elle est devant la porte. Mais par principe, elle se permet de râler un peu. Sans même regarder par l'oeillet, elle défait le verrou et la chainette de sécurité. Et sans même être avertie de quoi que ce soit, Ryder se retrouve le souffle coupé.

Un coup dans le ventre aurait certainement été moins violent. Si Ashton est une fille peu bavarde, elle se retrouve rarement sans voix. Sauf que là, elle s'attendait à tout. A tout, sauf à ça. A lui. A lui ici, devant sa porte. D'abord, elle croit à une blague. Va savoir comment -et surtout pourquoi- quelqu'un se serait déguisé pour lui jouer un tour. Un déguisement parfaitement réussi puisqu'il avait même tenu compte des années passées depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu. Ashton se voit déjà refermer la porte. Ou alors se réveiller, affalée entre son canapé et par terre, les cheveux en bataille et la télévision en fond sonore. Avalant difficilement les dernières céréales qu'elle avait dans la bouche, la blonde tend le paquet de sucrerie à Sid. Parce que c'est bien lui qu'elle a face à elle. Lui qui se tient droit et qui n'a encore rien dit. Les mains à présent libres, elle vient agripper la veste du jeune homme. « Sid' ? Mais qu'est-ce que… ? »

Et finalement, la jolie blonde, pas très présentable dans sa tenue, vient se jeter dans ses bras, écrasant au passage les céréales entre eux deux. Elle se fiche pas mal que six ans les séparent depuis leur dernière rencontre. Elle se souvient même parfaitement, comme si c'était hier, que les au revoir avaient été difficiles à l'aéroport d'Amsterdam. Et elle se souvient aussi qu'elle avait dû se faire violence pour ne pas prendre son billet d'avion l'année suivante. Mais elle se souvient aussi et surtout de son odeur, toujours la même, quand finalement elle enfuit son nez dans son cou et ferme les yeux. Pendant un court instant, elle a l'impression d'avoir seize ans.

« Entre! Entre, mais entre! » S'empressa-t-elle de dire en le tirant par le vêtement. Il traine derrière lui un sac et sa guitare, toujours protégée par le même étui que dans le passé. Une fois la porte claquée, Ashton se retourne vers son invité inattendu. « Pourquoi… ? Enfin comment… ? Mais qu'est-ce que… ? » Ashton est incapable de finir ses phrases. Toutes meurent dans sa gorge avant même d'arriver au bout de ses lèvres. Et pourtant, elle en aurait des choses à dire, à demander, elle, la silencieuse. Qu'est-ce que tu fais ici ? Pourquoi tu ne m'as pas appelé ? Elle garde ses mains autour de la poignée, dans son dos parce qu'elle sait que si elle la lâche, elle se jettera une nouvelle fois dans ses bras.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 5 Mai - 4:03



Cherchant le courage d'y frapper, Sidney était là, devant la porte de l'appartement d'Ashton depuis au moins cinq ou six minutes. Ce qu'il ne lui avouerait jamais... Ou alors un jour, peut-être, sous l'effet de l'alcool.

Il finit toutefois par y toquer. Il du patienter un court moment avant qu'on ne vienne lui ouvrir. Suffisamment pour qu'il ne remette sa présence en question. Après tout, de quel droit débarquait-il chez elle après tout ce temps et sans s'annoncer? Il ignorait d'ailleurs si elle vivait toujours à cette adresse ou dans un tout autre ordre d'idée, si elle voyait quelqu'un... Il s'apprêtait à faire demi-tour lorsque Ashton lui ouvra. Une boite de céréale dans les mains. Sid passa une main dans ses cheveux bruns alors que la jeune femme termina difficilement sa dernière bouchée, lui refilant ladite boite par la même occasion.  «Hum? Merci...?» Il eut tout juste le temps de terminer sa phrase, qu'elle saisit son haut. «Sid' ? Mais qu'est-ce que... ?» et il n'eut pas le temps de lui répondre. Sa belle amie se jeta dans ses bras. Alors qu'elle le serra un peu plus contre elle, lui, sourit. Il ignorait jusqu'à maintenant à quel point elle lui avait manqué.

« Entre! Entre, mais entre! » Ash le tira à l'intérieur. S'il avait su qu'elle l'accueillerait ainsi, Sidney n'aurait pas perdu de temps. Il eut à peine le temps de ramasser ses affaires, qu'elle referma la porte derrière eux puis le bombarda de question. Toutes légitimes. «Pourquoi… ? Enfin comment… ? Mais qu'est-ce que… ?» Ash avait beau ne pas terminer ses questions, le visiteur la comprenait.  «Je voulais t'appeler ou t'écrire... Mais je sais pas. J'avais peur que tu veuille pas me voir... » Il lui souriait bêtement, timidement. «D'ailleurs, tu crois que tu pourrais m'héberger quelques jours?». Il fit une pause, lui laissant le loisir de lui dire non immédiatement, si elle le souhaitait. «Oh... Pas bien longtemps. Juste le temps que je fasse la rencontre d'une jeune américaine à marier, tu vois...» il l'avait dit d'un ton bien à lui, mais il savait qu'Ashton comprendrait. Il blaguait, évidemment.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 5 Mai - 10:55

Cette main dans ses cheveux, Ashton l'a rêvé mille fois faire ce geste. Au tout début, qu'elle est arrivée et qu'elle voyait un garçon lambda faire ce geste, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son petit-ami. Deux ans après son arrivée, elle le considérait encore comme son homme, n'hésitant jamais à dire que oui, qu'elle était avec quelqu'un si on lui posait la question. Ce n'est qu'après le deuxième été que Ryder a commencé à hésiter, dire que c'était plus compliqué que ça et qu'elle ne savait pas trop quoi répondre à cette question. Enfin, toutes ses paroles étaient traduites bien plus simplement par un haussement d'épaule plus direct. Ne pouvant détacher des yeux de lui et ne sachant pas quoi faire de ses mains et de son paquet de céréales, la blonde ne trouve rien de mieux que de le fourrer dans les mains de son premier amour.

C'est seulement quand elle crochète sa main à sa veste qu'elle se rend compte que le mirage sous ses yeux n'en est pas un. Sidney est bien solide, en chair et en os, chargé comme si... comme s'il déménageait ou partait en vacances longtemps. Quand elle entend sa voix et même s'il ne dit pas grand-chose, Ashton manque de basculer en arrière, reculer dans son appartement et jusqu'à la salle de bains pour se passer la tête sous l'eau. Sans réfléchir plus longtemps ou lui laisser le temps de s'échapper aussi vite qu'il était arrivé, Ashton l'attire dans son appartement en prenant soin de refermer la porte derrière elle. Incapable de terminer la moindre phrase, Sidney décrypte tout de même sans difficulté ce qu'elle cherche à lui dire.

Ne pas le voir ? Comment pouvait-il penser ça ? Mais plus que les mots qu'il prononçait, c'est son sourire qui l'attirait. L'héberger ? Il marque une pause, à croire qu'il attend une réponse que la jeune femme ne semble pas être en moyen de donner. Pourtant, la réponse est tellement évidente. « Oui. Oui, bien sûr... » Sid' pouvait rester autant qu'il le voulait. Au tout début, elle lui avait dit de venir quand il voulait, qu'il serait toujours le bienvenue. Même si ça faisait longtemps qu'elle ne lui avait pas dit, c'était toujours vrai. Intérieurement, elle sautillait, comme une petite fille ayant mangé beaucoup trop de sucre. Extérieurement, elle était toujours cette femme posée, le calme d'une grand-mère de quart-vingt-deux ans. « Oh c'est évident. Pour aller plus vite je t'aiderai à faire des pancartes. »

En un coup d'oeil, Sid peut comprendre l'appartement. L'entrée donne sur le salon et desserre plusieurs pièces. La chambre : un lit, une armoire. La cuisine, trop petite depuis qu'Ashton a choisi de poser une table et deux chaises contre le mur. La salle de bains, chanceuse avec sa baignoire. Et le salon, là où la demoiselle passe le plus clair de son temps. « Pose tes affaires où tu peux... Si j'avais su que tu venais, j'aurai rangé un peu... » Elle désigna la pile de livre sur sa table basse, la vaisselle heureusement propre qui traînait autour de l'évier, les vêtements qui attendaient d'être pliés sur son canapé. Enfin, il devait se douter qu'elle venait de mentir puisque Ashton ne s'était jamais montrée très douée en rangement. D'ailleurs, elle se décolla de la porte d'entrée pour attraper les vêtements et les reposer dans la corbeille qu'elle se contenta de mettre à côté. « Je peux... ? » Elle montra le paquet de céréales qu'elle récupéra. « Tu veux boire quelque chose ? » Ashton aurait aimé lui dire quelque chose de plus intéressant, mais pour l'instant, c'était les seuls mots qui sortaient naturellement.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Jeu 7 Mai - 0:13



En toquant à la porte, Sidney espérait que ce soit Ash qui lui ouvre. Il espérait qu'elle n'ait pas déménagée depuis, et surtout, l'y trouver toute seule. Même si l'eau avait coulé sous les ponts et qu'ils n'étaient plus ensemble depuis un bon moment. Même si Sidney avait fréquenté d'autres femmes et qu'il en était certainement de même pour son ex, il aurait été mal à l'aise de la voir avec un autre. Il préférait ne pas l'imaginer avec d'autres hommes. D'ailleurs, pour sa part, ces autres femmes n'avaient jamais égalés la belle blonde. Elles n'avaient jamais eu la même importance. Et il lui arrivait encore de penser à elle à l'occasion. Ils ne se donnaient plus autant de nouvelle qu'avant, mais il n'avait pas oublié Ashton pour autant. Sans doute qu'il était seulement plus simple pour l'un et l'autre de passer à autre chose... Et c'est ce qu'ils avaient fini par faire, tout naturellement. Et même s'il était heureux de la revoir et de se trouver à proximité d'elle, pour l'instant c'est la nervosité qui l'emportait sur la joie. La jeune femme n'était pas bien expressive non plus. Ashton l'avait bien serré dans ses bras une fois à l'intérieur, mais elle avait à peine prononcer trois mots. Son visiteur avait du mal à savoir si elle était heureuse ou non de le revoir. Il faut dire qu'elle n'avait jamais été très bavarde, mais habituellement, Sid arrivait à la comprendre d'un seul regard.

Cette fois, c'était différent cependant. Elle avait bien accepté de le recevoir chez elle lorsqu'il lui avait demandé, mais Sid s'interrogeait tout de même. Son amie lui avait bien lancé l'invitation, il y a longtemps, mais les choses avaient bien changé depuis. Est-ce que Ashton avait accepté de l'héberger simplement parce qu'elle se croyait redevable, car il l'avait autrefois héberger durant ses voyages à Amsterdam? Ou est-ce qu'elle avait accepté de le faire librement, et par plaisir? Il secoua la tête pour chasser ces idées. Puis il fut un peu soulagé lorsqu'elle pris la parole, blaguant elle aussi, au sujet de ladite recherche d'une femme. «Oh c'est évident. Pour aller plus vite je t'aiderai à faire des pancartes.» Sidney sourit. «C'que c'est gentil de ta part, Ash! J'en attendais pas moins!»

Sidney tenait toujours ladite boite de céréales d'une main. Il avait aussi repris un peu plus tôt son sac à dos et son étui à guitare de l'autre, jetant quelques coups d'oeil rapide à l'appartement. « Pose tes affaires où tu peux... Si j'avais su que tu venais, j'aurai rangé un peu... »  Sidney marmonna. «Oui, oui» qu'il dit simplement. Il ne l'avait pas contredit, mais il doutait d'elle. Elle n'aurait rien rangé et il le savait bien. Elle aurait sans doute, au mieux, empilé les livres puis caché ses vêtements à quelque part.

L'instant suivant, Ashton rangea justement lesdits vêtement dans une corbeille qu'elle tassa simplement du chemin avant de récupérer le paquet de céréales sucrée que Sidney tenait encore d'une main. Il la lui tendit et en profita pour déposer ses effets près du canapé. Puis lorsqu'elle lui demanda si elle pouvait lui offrir à boire, Sid secoua doucement la tête. «Hum? Non, ça va. Merci...» Il fit quelques pas dans sa direction avant de reprendre. «J'aurais bien pris du lait avec ces céréales, mais on me les a prises aussi vite qu'on me les a refilées» qu'il ajouta un sourire aux coins des lèvres, se moquant gentiment de son hôtesse.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Jeu 7 Mai - 11:25

Ashton espérait sincèrement que le jeune homme blaguait à propos de cette fille à marier, aussi, elle n'avait pas hésité un instant avant de plaisanter avec lui, tout en gardant le plus grand sérieux. Pour dire toute la vérité, Ashton n'était pas très à l'aise à cet instant, partagée entre l'envie de se comporter avec lui comme elle le ferait avec un vieil ami ou comme avec son petit ami. A l'époque et pendant longtemps, Sid avait été la personne la plus importante à ses yeux. Elle savait que de nombreuses personnes n'auraient pas compris son amour et son attachement pour lui puisqu'elle n'avait que quinze ans. Mais à quinze ans, elle savait exactement qui aimer et pourquoi. Sidney était ce garçon. C'était si fort entre eux qu'Ashton s'était toujours montée incapable de l'expliquer. Elle l'aimait, c'est tout. Et si elle était sortie avec d'autres pendant ces dernières années, elle était certaine qu'elle a continué d'aider le jeune homme. Peut-être même que c'est encore le cas aujourd'hui. D'où le malaise et les problèmes d'expression ce soir. C'est pour cette raison certainement qu'elle venait d'attraper ses vêtements pour les repousser sur le côté. Pour cette raison aussi qu'elle venait de se justifier quant à son bazar présent alors qu'elle n'avait clairement pas besoin de faire ça avec lui. Pourtant, ses mains ne s'arrêtait qu'une fois le canapé dégageait de ses affaires. Elle reporta son attention sur Sid, n'ayant pas encore pris le temps de l'observer vraiment. Cette coupe de cheveux le rendait plus mature et pourtant sa dégaine faisait planer le doute dans l'esprit de la jeune femme. Avait-il changé ? Grandi ? La guitare qu'il traînait derrière lui dans son étui lui indiquait qu'il jouait toujours. Heureusement se dit-elle, ç'a aurait été un vrai gâchis s'il s'était arrêté. Il était trop doué pour lâcher sa passion.

Entre temps, Ashton avait récupéré le paquet de céréales, s'imaginant que Sidney n'en avait rien à faire et qu'il n'était probablement pas là pour porter ses affaires. La blonde n'était pas très douée pour recevoir. Quand quelqu'un venait chez elle, c'était qu'elle le connaissait très bien et qu'elle avait confiance. Elle ne s'embêtait jamais à offrir à boire ou à manger à ses invités puisqu'elle se contentait de désigner la cuisine et les placards avant de dire à ses invités qu'ils pouvaient se servir eux-mêmes. Si au départ, ils hésitaient, ils changeaient d'avis les fois suivantes en se rendant compte qu'effectivement, Ashton ne leur donnerait rien. Ce n'était pas de la méchanceté, juste une façon de faire bien particulière. Elle aurait pu faire la même chose avec Sidney, mais elle avait voulu être polie. Ou lui faire bonne impression peut-être. Triturant le carton, elle ne détachait pas ses yeux du visage du beau brun. Mais son expression à elle changea quand il vient faire une remarque sur lesdites céréales. Immédiatement et sans un mot de plus, Ashton passa à côté de lui pour aller à la cuisine. Là, elle ouvrit le frigo et sortit le lait, mais aussi tout ce qui pouvait se boire, se manger et que Sid aimait, du moins ce qu'il aimait à l'époque. « J'ai d'autres choses si tu préfères. J'allais commander une pizza, tu as faim ? » demanda-t-elle en ouvrant un énième placard pour en sortir son paquet de gâteau favori. S'il ne l'arrêtait pas, elle aurait vite fait de tout sortir et étaler sur le peu de plan de travail qu'elle avait.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Sam 9 Mai - 21:12



Il savait qu'elle ne serait pas offusquée. Et comme il s'y était attendu, Ashton blagua avec lui. À cet instant précis, les choses étaient comme avant, comme ils les avaient laissés il y a presque dix ans. Cependant, un silence vint s'installer par la suite et au lieu de l'accueillir, un nouveau malaise s'installa. En fait, ce n'était pas un malaise, mais plutôt un léger inconfort... Ni l'un, ni l'autre ne semblait savoir comment agir ou quoi dire alors que les mots n'avaient pourtant jamais été nécessaire entre eux.

Ainsi, ils finirent par se regarder, simplement. Ashton le fixait alors que lui, la contemplait. Elle n'avait pas vraiment changé. Un peu maturé. Elle avait coupé ses cheveux. Ils avaient légèrement pâli, aussi, qu'il lui semblait. Peut-être avait-elle changé la couleur de ses cheveux... Ou peut-être que la mémoire du grand brun lui faisait défaut, mais elle avait toujours le même sourire et ce sourire, il en était fou. Et de ses petites rosettes, également.

Ashton avait ensuite récupéré sa boîte de céréales et depuis, elle ne cessait de jouer et de tordre ladite boîte de carton. Sidney n'était visiblement pas le seul à être quelque peu décontenancé... Autrefois, Ash aurait su qu'il blaguait et elle ne l'aurait pas calculé. Toutefois, dix ans plus tard, elle en doutait. Par conséquent, après avoir passé près de lui pour rejoindre la cuisine, la jeune femme sorti une pinte de lait. Sidney laissa échapper un petit rire bref. Son amie ne du pas l'entendre, étant occupée à vider son garde-mangé. « J'ai d'autres choses si tu préfères. J'allais commander une pizza, tu as faim ? » Sidney eut envie de la prendre dans ses bras tant il l'a trouva adorable, mais il se retint. «Ash!» qu'il lui dit en approchant. Il posa finalement une main sur la sienne pour qu'elle s'arrête. «Je blaguais, j'ai pas envie de céréale. Je me suis arrêté chez Mémé avant de venir...»




Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Sam 9 Mai - 23:02

Elle se sentait bête pour le coup. Le contenu de son frigo se retrouvait sous les yeux du jeune homme. Elle s'attaquait au placard adjacent quand elle entendit son prénom. La main sur un paquet de gâteau, il l'arrêta dans son geste. C'est la première fois depuis qu'il est apparu qu'elle sent ses doigts sur sa peau et bon sang, que ça lui faisait du bien. Elle souffla et relâcha ses doigts en se tournant vers Sid. S'il était passé chez Mémé, c'était certain qu'il ne pouvait pas avoir faim. La blonde se demandait bien combien de temps il avait pu rester là-bas. Si ça se trouve, ses parents avaient eu la flemme de préparer à manger et ils s'étaient peut-être rendus là-bas ce soir. Alors Ashton n'aurait pas été la première à le voir ici. Sans dire un mot, elle enlaça ses doigts à ceux de l'homme, son regard posé sur leurs mains.

Finalement, elle fit un pas, comblant le petit espace qui les séparait encore. Elle garda sa main un instant dans la sienne en collant son nez dans son cou, serrant son poing dans son dos. Finalement, elle libéra sa main, venant resserrer ses bras autour de sa taille. Plusieurs fois elle avait imaginé revoir Cohen, mais jamais elle ne se serait doutée que c'est chez elle et dans sa cuisine qu'elle l'enlacerait. « Tu m'as manqué... » avoua-t-elle. Cette phrase voulait tout dire. Rien dire aussi. Pour l'instant, elle ne voulait pas le lâcher. S'il venait de voyager d'Amsterdam, Sidney pourrait avoir envie de se poser, de prendre une douche, de dormir tout simplement.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 12 Mai - 5:32



Amusé, il avait depuis tout à l'heure ce sourire taquin au coin des lèvres. Son amie était bien trop adorable à se soucier ainsi de son estomac... Les aliments et les sucreries de toutes sortes éparpillés sur le comptoir de la cuisine étaient là pour le prouver. Heureusement qu'il l'avait arrêté. Sidney avait réalisé bien vite que s'il ne la retenait pas, Ash viderait entièrement son garde-manger. C'est d'ailleurs ce qu'elle s'apprêtait à faire avant qu'il ne l'interpelle en plaquant doucement sa main sur la sienne.

Silencieux, il resta là durant un instant. Interdit. Il ne savait plus trop quoi dire ou faire... Il se retenait même de faire un commentaire sur les talents de cuisinière d'Ashton. Même si quelques années s'étaient écoulés depuis leur dernière rencontre, il doutait que la jeune femme ait changé ses habitudes alimentaires. Ou même qu'elle ait simplement appris à cuisiner. Outre quelques spécialités culinaire, toutes plus simple les unes que les autres, sa copine ne savait pas faire. Elle n'avait jamais su. Autrefois, il s'occupait d'ailleurs de faire la cuisine lorsqu'elle restait chez lui, alors qu'elle se contentait de le regarder faire. Quand venait son tour, Ash se contentait de décrocher le téléphone et de commander une pizza... Et il sourit en y repensant. D'autant plus que c'est ce qu'elle lui proposa.

Maintenant qu'elle avait cessé de vider ses placards, Sid aurait pu retirer sa main, mais il n'en avait pas envie. C'est donc la jeune femme qui bougea en premier. Lâchant temporairement la main de son visiteur pour se retourner et lui faire face. Elle fit un pas de plus. Et si elle ne l'avait pas fait, Sidney l'aurait sans doute tiré vers lui. Il ignorait au départ, en posant sa main sur celle de son ex, que ça aurait cet effet sur lui... Sa peau était si douce. Silencieux, il profita simplement du moment, de la proximité, alors qu'Ashton entrecroisa ses doigts aux siens.

Sa main toujours dans la sienne, Ash vint ensuite se coller à lui. Il appuya donc tout doucement son menton contre son crâne alors que la jeune femme vint enfouir son visage dans le cou de Sidney. Sans dire un mot, ils restèrent ainsi un moment. Le malaise s'était dissipé. Étrangement, l'amstellodamois était bien. Si bien, qu'il n'aurait pu dire combien de temps ils étaient restés dans cette position avant que la belle blonde ne lui lâche la main. S'il avait d'abord été déçu, il souffla presque de soulagement lorsque son amie vint l'enlacer, le tenant bien fermement par la taille, prolongeant ainsi ce moment de tendresse.

Le grand brun qui avait fermé les yeux entre temps, les rouvrit en entendant la voix d'Ashton. « Tu m'as manqué... » Et avec ces quelques mots, toutes ses angoisses et ses doutes s'envolèrent. S'il s'était demandé durant son vol, et même en entrant dans l'appartement un peu plus tôt, si sa présence ferait plaisir à Ashton et s'il avait bien fait de venir la rejoindre, puis toquer à sa porte, Sidney était à présent rassuré. Il avait enfin eu une réponse explicite et rien que pour ça, l'entendre dire qu'il lui avait manqué, le trajet en valait la peine! «Toi aussi, tu m'as manqué!» qu'il lui dit en passant ses bras autour d'elle, resserrant son étreinte. Il déposa ensuite un baiser sur sa tête.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mer 13 Mai - 15:24

Ashton et Sidney n'avaient jamais ressenti le besoin de devoir se parler ou de se dire qu'ils s'aimaient. A l'époque, la blonde était toujours ravie de l'entendre lui dire quelques mots d'amour, mais elle adorait aussi le voir dans son regard, quand il posait les yeux sur elle alors qu'elle se brossait les dents ou qu'elle piquait des céréales à même le paquet. Ses yeux à elle, trahissaient tous ses sentiments qu'elle avait pour le jeune homme. Aujourd'hui, son esprit était beaucoup trop embrouillé pour qu'il puisse lire quoi que ce soit dans le fond de ses pupilles. Pourtant, entre ses bras, ses doigts enlacés aux siens, tout devenait moins flou, plus clair. Elle lâcha sa main pour pouvoir passer ses bras autour de sa taille, ravie de sentir cette chaleur qui lui avait tant manqué. Comme si son corps se rappelait du moindre contact, mais qu'elle avait juste besoin de le retrouver une fois pour que son cerveau s'en souvienne aussi.

Les mots qu'elle avait lâché, elle les pensait. Et elle les a pensés chaque jour depuis qu'elle l'avait quitté. Elle ferma les yeux quand elle l'entendit répondre, un doux sourire s'étirant sur ses lèvres au même moment. Quand il déposa ses lèvres sur sa tête, elle détacha l'une de ses mains pour l'amener jusqu'à sa joue. Elle resta un instant de plus contre lui, sa main dans son dos, son souffle dans son cou. Sans savoir au bout de combien de temps, Ashton s'écarta très légèrement de lui, redressant la tête pour venir le regarder « Tu veux peut-être dormir ? Ou prendre une douche ? » dit-elle, sans même faire le lien avec la situation précédente. S'il voulait profiter de la salle de bains, Ashton aurait le temps de ranger sa cuisine puisqu'elle avait toujours plus vite fait de défaire que de ranger. « Si tu veux je te laisse mon lit... » Elle l'entraîna par la main dans la pièce, pas très grande pour qu'il puisse voir par lui-même. Le lit était contre le mur, l'armoire de vêtement, la commode de bazar, une fenêtre laissait passer la lumière de la rue. D'ailleurs, elle en profita pour aller tirer les rideaux épais, seule barrière contre le soleil du matin. « il y en a qu'un, mais si tu veux te reposer, je peux dormir sur le canapé » Oui, parce que si elle n'avait pas changé ses habitudes de repas, elle n'avait pas non plus changer ses habitudes pour dormir. Au milieu, la tête entre les deux oreillers, la couverture pour elle. Parfois même, elle se réveillait en travers de son lit. S'il voulait dormir, Ashton serait probablement mieux sur le canapé.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Lun 18 Mai - 9:56



À l'époque, où ils s'étaient rencontrés, les amoureux n'étaient pas très loquaces. Ils ne disaient pas facilement aux gens autour d'eux ce qu'ils représentaient à leurs yeux ou à quel point ils les aimaient. C'était tout aussi vrai entre eux. Quand ils se le disaient, par contre, c'était toujours sincère. Jamais forcé. Plutôt spontané et à leur image... Sidney n'avait pas changé. Ashton non plus, il en était certain.

Ainsi quand Ashton brisa le silence, lui avouant par le fait même, qu'il lui avait manqué, Sidney savait qu'elle disait vrai, que ce n'était pas que pour combler le vide ou faire la conversation. Et tout aussi naturellement, la serrant toujours contre lui, le grand brun lui fit savoir que c'était réciproque. Sans y penser, il avait même déposé un baiser sur le dessus de sa tête. Ce n'est qu'après coup qu'il y avait réfléchi... Était-ce déplacé après si longtemps? Il se demandait ce que ça avait bien pu envoyer comme message. Sidney ne voulait pas brusquer son amie ou rendre les choses plus difficiles ou malaisante qu'elles ne l'étaient déjà. Il n'était pas certain de la façon dont il devait agir ou se comporter avec Ashton. Ils n'étaient plus ensemble, mais ils n'avaient jamais été autre chose qu'un couple. Il souhaitait tout de même pouvoir être ami avec elle, il désirsit la garder dans sa vie. Et reprendre le temps perdu, si possible... Ils verraient bien où cela les mèneraient.

Et si autrefois il aurait été tout naturel qu'ils se retrouvent aussi près l'un de l'autre, la proximité entre la belle blonde et le voyageur le rendait presque inconfortable. Son coeur battait la chamade. Ce fut pire encore lorsqu'elle vint poser délicatement sa main douce contre sa joue, et qu'il sentit son souffle chaud sur sa peau. Sidney avait alors dû se retenir pour ne pas chercher ses lèvres des siennes. À la fois parce qu'il en avait eu envie, mais aussi par automatisme. C'est ce qu'il aurait fait avant.... Et si la simple présence de la jeune Ryder lui avait manqué, Sid réalisait que le goût de ses lèvres et la douceur de ses baiser aussi.

Néanmoins, Ashton fit un pas derrière avant qu'il me cède. Elle leva ensuite les yeux vers lui. Fidèle à elle-même, quelque peu hors sujet, elle demanda au voyageur s'il désirait dormir ou prendre une douche. Il sourit, amusé. Sidney avait à peine entre-ouvert la bouche, qu'elle reprenait aussitôt, le tirant vers la chambre à coucher. Une faible lueur provenant de l'extérieur éclairait la chambre. La jeune femme ferma donc les rideaux en réitérant son offre. « Il y en a qu'un, mais si tu veux te reposer, je peux dormir sur le canapé» Elle avait à peine terminé sa phrase, que Sidney hocha systématiquement la tête. « Je vais pas te demander de dormir sur le canapé alors que je débarque chez toi, comme ça, sans avertir...»

Lorsqu'il refusa qu'elle dorme au salon sur le canapé, il n'avait pas pensé à toutes ces fois où il s'était retrouvé sans couverture, alors que la belle blonde empiétait aussi sur son côté du lit. Étonnamment, il s'y était habitué et cette façon de dormir ne le dérangeait plus dans les derniers temps. Malgré le fait qu'Ashton avait toujours pris la plus grande place, cherchant le centre du matelas, ils s'endormaient, jadis,  généralement l'un contre l'autre. Ce n'est qu'après avoir trouvé le sommeil qu'Ash, qui avait pourtant suffisamment d'espace, se mettait à bouger et tirer la couverture, parfois même toutes les oreillers du lit et ainsi de suite. Heureusement, son compagnon n'avait pas le sommeil léger. Malheureusement, il se réveillait parfois plusieurs fois dans la nuit, et une fois éveillé, il pouvait avoir du mal à se rendormir. Tout particulièrement ces nuits où il partageait son lit avec elle. Et il n'était pas rare qu'il finisse sur la canapé du salon ou alors dans des positions inimaginables, digne des plus grands contorsionnistes de ce monde. Ça ne l'avait jamais dérangé...  Et même si, au départ, tout ce qu'il avait voulu dire est que ce n'était pas à elle de se sacrifier et de prendre le canapé, il était convaincu que cette façon bien à elle de dormir lui irait encore. De toute manière, Sidney ne pouvait pas la changer, puis comme il s'était lui-même invité chez elle, il prendrait la place qu'elle lui offre... Que ce soit une infime partie du lit ou alors le canapé du salon.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 19 Mai - 10:42

D'un mouvement de la main, Ashton chassa les paroles du brun. Il était apparu devant sa porte sans avertissement, mais Ash était à mille lieux de penser qu'il dérangeait. Au contraire d'ailleurs, elle avait espéré pendant des mois, des années, qu'il se décide de venir lui rendre visite qu'elle était réellement heureuse de le voir devant elle. Heureuse, mais légèrement gênée. Il lui faudrait probablement plusieurs heures pour savoir comment se comporter avec lui, comment agir en sa présence. Comme cette étreinte, ce n'était peut-être pas une bonne idée puisqu'après tout, il n'était plus ensemble. Enfin, ils n'avaient jamais vraiment mis fin à leur relation, aucun d'eux n'avait prononcé les mots "rupture" "on arrête" ou "je ne t'aime plus". Peut-être parce qu'ils n'avaient jamais cessé de s'aimer dans le fond. Mais après des années, la blonde avait réussi à enfouir ses sentiments pour Sidney au fond de son coeur pour ne plus jamais en parler. Au début, ses parents s'étaient inquiétés pour elle, elle ne s'était jamais montrée très bavarde, mais elle savait sourire, rire et faire semblant. Pendant plusieurs mois, Ashton n'avait pas fait semblant et se retrouver régulièrement sur le canapé du salon un pot de glace à la main, le tout accompagné de pizza froide. Repas de maître. « Il vaut mieux que tu passes une bonne nuit… avec le décalage horaire tu vois » dit-elle sans savoir s'il avait dormi dans l'avion ou pas. S'il prêtait attention aux détails, l'étranger pouvait s'apercevoir qu'aucune des horloges de l'appartement n'étaient à l'heure américaine. La télévision, l'ordinateur, l'horloge de la cuisine, sa montre ou son réveil, tous ces appareils étaient restés à l'heure des Pays-Bas. Les gens ne comprenaient jamais, se disant que tout était détraqué chez la blonde, à son image. Son cerveau à elle avait appris à faire le calcul si rapidement que c'était devenu un automatisme chez elle et qu'elle ne s'en rendait même plus compte.

Elle s'approcha de son placard et se hissa sur la pointe de ses pieds pour attraper une serviette de toilette et la mettre dans la salle de bain pour le jeune homme. S'il en avait envie. Elle lui adressa un sourire, toujours sincère, en pensant aux questions qu'elle voulait lui poser. Mais plutôt que de parler, Ashton préférait profiter de sa présence, sans savoir s'il partirait demain ou dans une semaine. « Je vais te laisser tranquille si tu veux, je vais... ranger » Oui voilà, ranger sa cuisine. Et peut-être même qu'elle mangerait n'importe quoi attrapé dans son frigo puisqu'elle avait complètement oublié de commander sa pizza. Etonnemment, elle n'en avait plus envie.



Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Dim 24 Mai - 20:25




Sidney n'était pas certain de la façon dont il devait se comporter avec la jolie blonde. Cette dernière semblait tout aussi inconfortable et incertaine qu'il pouvait l'être. Cela nourrissait son malaise autant que ça pouvait l'amuser. Ainsi, il la regardait faire, son perpétuel sourire au coin des lèvres. Il tentait de se convaincre que les choses s'amélioreraient avec le temps et qu'ils pourraient bientôt profiter de la simple présence de l'autre, comme avant... Sid en était persuadé, en fait. Il lui était impossible d'imaginer l'inverse. Après tout, il n'y avait jamais eu de dispute ou de rupture douloureuse entre eux. Ce n'est que la distance et le temps qui avait eu raison du couple.

« Il vaut mieux que tu passes une bonne nuit… avec le décalage horaire tu vois » Distrait, Sid n'avait même pas remarqué que l'heure des horloges et des appareils électroniques n'étaient pas celle de Belle Fleur. Toute son attention avait plutôt été portée vers Ashton, depuis qu'il était entré chez elle. Cependant, il n'aurait pas été plus surpris qu'il ne le fallait, s'il avait remarqué ce détail. Dans ce même ordre d'idée, il ignorait l'heure qu'il pouvait être précisément en Louisiane, mais oui, il commençait à ressentir les effets du décalage...

L'instant d'après, Ashton sorti de son placard le nécessaire pour qu'il puisse prendre une douche et s'y détendre un moment, avant de se coucher. Le grand brun sourit lorsqu'elle due se hisser sur la pointe des pieds. Il s'apprêtait cependant à la rejoindre pour l'aider lorsqu'elle se retourna finalement, en lui souriant. « Je vais te laisser tranquille si tu veux, je vais... ranger » « Ok... Tu veux pas que je t'aide, plutôt?» Sidney se sentait presque mal de l'obliger à ranger seule la cuisine. Après tout, si elle avait tout sorti, c'était pour lui. «Ça irait plus vite. Et puis, ranger me creuse l'appétit.... Alors t'aurais qu'à commander une pizza pendant que je sauterais dans la douche. Qu'en dis-tu? »


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 26 Mai - 19:05

Elle sourit, montrant ses jolis dents à son ami revenant avant de lui donner la serviette de toilette piquée chez ses parents. « File prendre une douche, maintenant  » Elle le poussa doucement vers la salle de bains, il pourrait trouver tout ce qu'il voulait au bord de la baignoire ou sous le lavabo. Peu adepte du rangement dans son salon, Ashton ne l'était pas plus dans sa salle d'eau. Sidney trouverait certainement une ou deux bouteilles de shampoing presque vide et des élastiques et autres pinces jusque dans le lavabo. Il aurait tout le temps de ranger après elle, parce qu'Ashton ne comptait pas le laisser filer de si tôt. Enfin, il partirait s'il voulait, mais se ne serait pas à la demande de la jolie blonde. « Pour la pizza, comme d'habitude, ça te va ? » Elle fronça les sourcils et secoua la tête. L'habitude était bien loin et pourtant, Ashton avait sorti cette question comme elle l'avait sorti mille fois parle passé. A chaque fois qu'ils commandaient une pizza en fait. Mais cela faisait six ans plus ou moins qu'ils n'avaient pas mangé ensemble et pourtant, elle se souvenait précisément de la garniture qu'il prenait.

Rapidement, elle débarrassa le plancher après avoir entendu sa réponse. Elle s'affairait le plus vite possible au rangement de la cuisine et mit au frigo ce qui devait l'être, les paquets de céréales et autres gâteaux aux placards. Elle rejoignit le salon, le canapé plus précisément en passant par-dessus le dossier agilement pour atterrir à sa place. Au milieu des coussins, elle chercha le téléphone et composa le numéro de la pizzeria de mémoire. L'un des seuls qu'elle connaissait. En cinq minutes, Ashton avait commandé la plus grande des pizzas et deux cookies pour le dessert, sans vraiment savoir s'ils allaient avoir le courage de les manger. La demoiselle avait suffisamment de boissons dans son frigo pour ne pas en acheter d'avantage. Ashton s'allongea sur son canapé, observant le plafond et tendant l'oreille pour entendre le bruit de l'eau dans la pièce à côté.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 2 Juin - 5:40




Ashton lui sourit et Sidney ne pu faire autrement que d'en faire autant en acceptant la serviette de toilette qu'elle lui tendait si gentiment. Elle était si belle. Le grand brun avait toujours aimé ce sourire. Il adorait ses petites fossettes et il craquait à chaque fois. Sans exception. « File prendre une douche, maintenant » « Oui, madame ! » Sid hocha doucement la tête en riant, abdiquant enfin. « Pour la pizza, comme d'habitude, ça te va ? » Il lui ferait tout de même plaisir de l'aider en sortant si jamais elle n'avait pas terminé, mais pour l'instant, il se dirigea rapidement vers la salle de bain où elle le poussa. « Oui, c'est parfait ! » qu'il lui dit en se retournant brièvement vers elle.

Le jeune homme sourit une nouvelle fois en pénétrant dans la salle de bain, il venait tout juste de remarquer la dizaine de bouteille de shampoing et de produit de beauté autour de la baignoire.  « D’accord. Je comprends maintenant pourquoi tu voulais tant que je prenne une douche maintenant... Tu voulais que je range un peu ta salle de bain pendant que tu t’occupes de la cuisine, c’est ça ? » qu’il lui cria à la blague de la salle de bain à la cuisine.

Le visiteur entendait son amie ranger dans la pièce voisine alors qu’il retirait tranquillement ses vêtements. Il ouvrit ensuite les robinets et puis il soupira de plaisir en y entrant. Le voyage avait été long. Sid ferma alors les yeux en laissant couler l’eau chaude sur sa peau un moment. Cela lui faisait un bien fou. Il sentait déjà les muscles de son cou et de ses épaules se détendre. Ainsi il en profita avant de se savonner. « Merde… » qu’il marmonna en sortant. Sidney n’avait pas pensé prendre de vêtement de rechange dans ses bagages. Il les avaient laissés plus tôt dans le passage menant au salon… C’est donc à moitié nu, les cheveux humides et en bataille, vêtu que d’une serviette autour de la taille, qu’il se retrouva finalement au salon, devant Ashton. « J’avais oublié de prendre mon sac… » qu’il lui lança timidement en se passant une main dans les cheveux.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Jeu 25 Juin - 14:58

Elle sourit à sa réplique, n'ayant bien sûr aucune idée de la sorte dans la tête. Si avant elle ne se serait pas gênée pour le laisser ranger son bazar, là, ce n'était pas dans ses intentions. « Je sais que t'aime utiliser mes produits, j'ai tout sorti pour toi » répliqua-t-elle, d'une voix tout aussi forte. En fait, c'était seulement sa flemme qui se manifestait puisqu'elle n'avait pas réussi à trouver le courage de mettre les bouteilles vides et éventrées dans la petite poubelle qui trônait entre la baignoire et le lavabo. Sans savoir par quel miracle, Ashton finit rapidement son rangement. Tout ce qu'elle avait sorti pour nourrir son invité était retourné dans son placard ou dans le frigo. Elle en avait même profité pour essuyer la vaisselle sur le bord de l'évier et la remettre à sa place. Tout ce temps, la blondinette tendait l'oreille pour entendre Sidney dans la salle de bains. Elle n'avait clairement pas l'habitude de recevoir du monde et son comportement pouvait paraitre étrange. Pourtant, avoir son ex petit-ami chez elle lui paraissait la chose la plus naturelle du monde. Comme s'il était là depuis de nombreux mois. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés.

Rider attrapa le téléphone au passage et se posa de nouveau sur son canapé. Fixant l'écran de la télévision dont le son était coupé, elle composa le numéro de la pizzeria. Une sonnerie, puis deux et une voix familière décrocha le combiné. Deux pizzas commandées plus tard, Sidney s'avança dans la pièce et la blonde oublia de raccrocher. Ashton ne s'attendait pas à le voir débarquer dans cette tenue au milieu de son salon. Alors certes, elle l'avait déjà vu sortir de la douche, à moitié nu, les cheveux trempés, les muscles recouverts de gouttelettes d'eau… Mais elle ne s'attendait pas à ça. L'étudiante se redressa dans le canapé et finit tout de même par appuyer sur le bouton du téléphone après avoir lâché un bref "merci" Elle lui désigna son sac, qui n'avait pas bougé depuis qu'il l'avait déposé en arrivant. Si d'habitude, Ashton n'est pas gênée pour un sous, là, elle ne savait plus où poser ses yeux. Et pour éviter de le fixer trop longtemps, elle décida de se retourner et de fixer de nouveau l'écran de la télévision face à elle. « Tu as quelqu'un ? » demanda-t-elle finalement sans réfléchir, alors que la question lui trotte dans la tête depuis qu'il a passé le pas de la porte. « à Amsterdam… Tu as une copine ? » Au moins, la blonde serait fixée, bien qu'elle ne sache pas réellement quoi faire suivant sa réponse. Suivant n'importe laquelle de ses réponses.




Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mer 1 Juil - 21:34




Sidney taquina la belle blonde relativement aux nombreuses bouteilles vides qui traînaient dans sa salle de bain. « Je sais que t'aime utiliser mes produits, j'ai tout sorti pour toi » Le jeune homme sourit en l'entendant répliquer. « C'est trop gentil, merci Ash... » qu'il lui lança, amusé. Il aimait cela chez elle, sa répartie, son humour. Elle parlait peu, mais elle n'avait jamais eu la langue dans sa poche non plus. Et elle savait lui répondre ou lui tenir tête au besoin.

Sid rangea quelques bouteilles vides, qu'il jeta à la poubelle avant de finalement se permettre quelques instants de détente sous la douche. Et lorsqu'il eut terminé, il réalisa qu'il avait été poussé si vite vers la salle de bain, qu'il n'avait pas eu le temps de prendre quelques vêtements de rechange. Et c'est ainsi qu'il alla rejoindre Ashton au salon, torse nu, les cheveux trempés, une unique serviette autour de la taille. Le jeune homme remarqua rapidement que le désordre avait déjà disparus lorsqu'il éleva la voix pour s'expliquer. Et si leur retrouvailles s'étaient déroulés plutôt naturellement, Sid était tout de même un peu gêné par son accoutrement. Certes, il s'était souvent promené ainsi devant elle auparavant, et elle l'avait déjà vu beaucoup plus nu aussi, mais il s'empressa tout de même d'ouvrir son bagage. Il s'y pencha afin d'en sortir le nécessaire. « Tu as quelqu'un ? » Le grand brun releva les yeux lorsqu'elle le questionna. Ashton lui faisait dos, et n'étant pas certain d'avoir bien compris la question, il marmonna un simple « hein, quoi? ». « à Amsterdam… Tu as une copine ? » « Ah! » il hocha doucement la tête en guise de réponse. « Non... Et toi? Tu... Tu vois quelqu'un ? En ce moment... » qu'il demanda à son tour en se relevant, quelques vêtements entre les mains.


Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Sam 11 Juil - 19:09

Même avec la réponse donnée par le jeune homme, la blondinette n'était pas certaine de savoir quoi faire. Il n'avait pas de copine et bizarrement, elle en était satisfaite. Ashton n'avait jamais été jalouse, du moins, elle ne l'avait jamais montré. Toute sa vie, ses parents, ses amis et surtout elle-même, avait fait en sorte d'avoir ce qu'elle voulait, de travailler pour obtenir ses souhaits. Là, elle n'avait en aucun cas souhaité qu'il soit seul -puisqu'elle ne voulait que son bonheur-, mais elle était intensément heureuse de savoir qu'il n'avait personne dans sa vie. Elle n'allait pas poser pour de question, pas pour l'instant en tout cas. Peut-être qu'il venait juste de rompre, d'où sa présence ici. Peut-être qu'il était célibataire depuis de nombreux mois. Ashton ne lui demanda pas plus d'explication. « Non… Personne non plus. » dit-elle simplement en guise de réponse. Elle était presque sûre qu'il se contenterait de cette réponse, que lui non plus ne chercherait pas plus d'explication. Elle jeta un regard vers lui à la suite de sa phrase. L'envie de le voir, de l'observer se rhabiller et par la même occasion d'observer ses muscles fins, mais parfaitement dessinés lui avait manqué. Elle remarqua qu'il avait changé, malgré le fait qu'elle l'est reconnu d'un seul coup d'oeil avec toutes ses années.

Sans un mot, elle se releva pour se poser juste à côté de lui. Les fesses sur le dossier du canapé. Doucement, elle bougea son bras, venant tirer sur la serviette pour le rapprocher. Mais elle ne mit pas assez de force dans son mouvement et ni la serviette, ni son ex petit-ami ne bougea. La sonnette de l'appartement retentie et elle s'empressa de se redresser. D'un mouvement de tête et d'un regard, elle dit un "ne bouge pas, habille-toi, je vais ouvrir" silencieux. Elle passa à ses côtés, le frôlant de trop près puisqu'elle senti l'odeur de son savon sur le corps de l'homme. Elle attrapa quelques billets dans une boîte en bois et échangea le tout contre les pizzas et les desserts avant de revenir sur le canapé.



Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Lun 20 Juil - 7:42




Ash n'avait pas cherché plus de détails sur le statut de Sid. Et de la même façon, il se contenta de sa réponse. Bien évidemment, Sidney s'était retenu de lui dire qu'il n'avait personne dans sa vie en grande partie parce qu'aucune des jeunes femmes qu'il avait fréquenté ces dernières années ne lui plaisaient autant qu'elle, et ce, sur tous les plans. Évidemment, il se retint également de lui dire qu'il espérait qu'elle lui réponde cela, qu'elle ne voyait personne non plus. Seulement il sourit. Non pas parce qu'il en était particulièrement heureux, mais juste comme ça. Il ne saurait même pas dire pourquoi exactement, mais ce sourire discret et timide était apparu naturellement sur son visage. Un quelconque soulagement, peut-être… Le grand brun n'était pas certain de ce qui l'avait poussé à venir rejoindre Ashton. Il n'était pas prêt à dire qu'il souhaitait uniquement la récupérer, mais il y avait un peu de ça. Elle lui avait manqué. Sa présence lui avait manqué. Et il avait eu envie de la retrouver, de partager quelques moments avec elle. Il n'avait pas souhaité qu'elle soit célibataire, il avait simplement espéré retrouver la complicité qu'ils avaient autrefois.

Il croisa alors le regard bleuté de la belle blonde avant qu'elle ne se rapproche puis vienne agrippé le bout de tissus. Son premier réflexe fut de baisser les yeux et de suivre le mouvement. Si peu vêtu et si près d'elle, il n'en fallut pas plus pour que le cœur du musicien se mette à battre la chamade. Alors qu'il fit quelques pas de plus vers elle, ils entendirent sonner. Ashton se releva d'un bond et alla ouvrir, le frôlant au passage. Sidney, lui, secoua la tête avant de se racler la gorge. Après avoir rapidement repris ses esprits, il termina de se rhabiller, sans ajouter quoi que ce soit. Le jeune homme enfila d'abord, tant bien que mal, un sous-vêtement moulant en tentant de ne pas faire tomber sa serviette. Bien assez inconfortable, déjà. Sidney déposa ensuite ladite serviette sur l'appuie tête du canapé afin d'enfiler sans trop de difficultés un jean foncé et troué. Une fois boutonné, il reprit la serviette afin d'essuyer son torse humide pendant que son amie reprenait place sur le canapé.




Dernière édition par Sidney Cohen le Lun 27 Juil - 6:02, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 21 Juil - 11:43

Ryder ne savait pas exactement pourquoi elle s'était rapprochée de Sidney alors qu'il était très peu habillé. Peut-être l'envie irrésistible de lui tirer cette serviette et de le découvrir dans sa tenue d'Adam. Ashton n'avait jamais eu de problème avec la nudité et d'ailleurs, Sid avait eu de la chance qu'elle ne lui ai pas ouvert la porte en petite culotte. Elle n'aimait pas s'afficher, mais dès qu'elle était chez elle, elle aimait se retrouver dans une tenue confortable. Et la plus confortable pour elle était d'en avoir le moins possible sur le corps. Heureusement, le livreur de pizza sonna à la porte et coupa court à toutes ses pensées. Elle n'aurait pas hésité à se rapprocher un peu plus de lui, jusqu'à ce qu'elle réussisse finalement à faire tomber la serviette. Des années de séparation et pourtant, l'envie de sentir le corps de Cohen contre elle lui faisait brûler quelques étapes.

Elle se releva, s'écarta et paya leur repas. Pizza dans la main et dans la bouche, elle ne penserait plus à autre chose comme ça. Le temps qu'elle revienne vers le salon, elle repéra Sidney en train de se rhabiller. Si elle avait eu envie de le voir sans serviette, ça ne semblait pas être son cas qui faisait tout pour se cacher. Peut-être qu'elle était devenue encore plus étrange qu'auparavant. Sans un mot de plus sur ce rapprochement, elle installa les cartons sur la table basse et attrapa deux verres, deux bières et une bouteille de soda dans le frigo. S'il avait soif, Sidney pourrait prendre ce qu'il voulait. Elle se laissa tomber dans le canapé et se pencha en avant pour tirer la table vers eux. Assise en tailleur, elle ouvrit les cartons et immédiatement attrapa une part de pizza. « J'vais pas te manger, je préfère la pizza » dit-elle la bouche pleine, en tapotant la place à côté d'elle. Est-ce qu'il avait peur de l'approcher ou est-ce qu'il préférait observer l'appartement de la belle debout, elle n'en savait rien, mais ça la stressait de le voir rester debout, à côté du canapé alors qu'il avait la possibilité de s'asseoir.



Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Lun 27 Juil - 6:47




Sid s'était presque perdu dans le regard azuré de son amie. À quelques pas seulement l'un de l'autre, le jeune homme finit par baisser les yeux. À la fois intimidé et ensorcelé, amusé aussi, peut-être... Son regard se posa finalement sur les lèvres rosées d'Ashton. Si avant qu'ils ne soient dérangés, cette dernière semblait s'intéresser davantage à la serviette que portait Sidney, ce dernier n'y pensait déjà plus. L'envie de la serrer une nouvelle fois contre lui puis de gouter ses lèvres pour la première fois en huit ans étaient beaucoup trop forte... Il aurait bien fait patienter un peu plus le livreur de pizza, s'il en avait eu le choix, mais le temps qu'il ne s'en rende compte, la belle blonde s'était déjà éloigné. Il secoua la tête pour tenter de retrouver rapidement ses esprits. Le grand brun profita de ce moment pour se rhabiller, pendant que la jeune femme s'occupait de leur commande.

Ashton vint le retrouver au salon comme si de rien n'était. Elle prit place sur le canapé en prenant soin de leur improviser un coin repas. La belle blonde fût la première à s'asseoir et elle l'invita à faire de même. « J'vais pas te manger, je préfère la pizza » qu'elle ajouta la bouche pleine, évidemment, lui indiquant par le fait même sa place. Le jeune Cohen sourit légèrement, se passa une nouvelle fois la main dans ses cheveux bruns en marchant la courte distance qui les séparaient puis il s'installa à côté d'elle. Il s'était peut-être tût, mais suite à sa remarque, il s'était tout de même dit que c'était bien dommage, car il n'aurait pas détesté ça. Il se surprenait à songer encore aux lèvres de la Ryder, se demandant si l'embrasser lui ferait le même effet...

Sidney se racla la gorge avant d'attraper l'une des bières que la belle avait posé sur la table. Par automatisme peut-être, il l'ouvrit pour elle avant de la reposer sur la table, juste devant Ashton. Il prit la seconde. « À la tienne. Merci de m'accueillir chez toi, Ash... » qu'il dit en terminant de déboucher la seconde, la levant ensuite légèrement vers elle pour trinquer. Le guitariste la regarda un instant puis détourna les yeux une nouvelle fois en prenant une grande gorgée de la boisson avant de s'attaquer à la pizza.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Lun 27 Juil - 23:24

Elle le remercia d'un signe de tête en levant le bout de pizza dans sa direction. Elle avait apporté bières et sodas jusqu'à eux et maintenant, Cohen ouvrait deux bouteilles pour qu'ils puissent profiter d'un parfait repas. En huit ans, le repas favori de Ashton n'avait pas changé et tout en mangeant sa pizza, la blonde se croyait revenue à l'été 2007, le dernier qu'ils avaient réellement passé ensemble avant qu'elle ne décolle pour l'inconnu et qu'elle ne perde son petit-ami. Ils s'étaient revus les étés suivants, pendant deux années, elle était retournée à Amsterdam et avait squatté l'appartement de Sidney. Mais ils avaient finalement arrêté de parler autant qu'avant -même s'ils n'étaient pas bavards- et elle l'avait laissé faire sa vie.

Parfois, souvent, elle regardait les réseaux sociaux, écoutait les vidéos de leurs concerts ou elle entendait plus les cris des femmes / groupies que le son de sa guitare. Mais rien ne remplaçait le fait de pouvoir l'entendre jouer réellement, de se retrouver allongée sur le matelas, à regarder par la fenêtre les canaux de la ville alors qu'il était là, juste à côté d'elle, à gratter quelques accords sur sa guitare. Elle avala sa bouchée avant d'attraper sa bière et de faire tinter la bouteille contre celle de Sidney. Elle prit une gorgée de la boisson et changea de chaîne pour finalement tomber sur une rediffusion de Miami Ink. Elle ne voulait pas regarder l'émission, mais seulement créer un peu d'animation dans l'appartement. Elle n'était pas gênée par le silence ou un manque de conversation, mais elle appréciait avoir un fond sonore, que ce soit de la musique, la télévision ou le brouhaha des rues. Ce n'était pas pour rien que depuis qu'elle vivait seule, elle s'endorme avec la télévision allumée. « Tu sais bien que chez moi, c'est chez toi » dit-elle en lui adressant un clin d'oeil, suivi d'un sourire en coin qui fit ressortir l'une de ses fossettes. Elle se tourna légèrement, voulant lui faire face plutôt que d'être épaule contre épaule. Elle l'observa du coin de l'oeil mangeait sa pizza. Elle ne voulait pas l'observer trop longtemps, le but n'était pas de le mettre mal à l'aise, mais elle avait toujours beaucoup de mal à croire qu'il était vraiment là. « Si tu voulais prendre des vacances, y'a des coins beaucoup plus sympa qu'ici. » lâcha-t-elle finalement. Question sous-entendue "pourquoi es-tu là ?", question qu'elle ne voulait pas poser de peur de rêver un peu trop.




Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 28 Juil - 1:19




Les mots n'étaient pas nécessaires entre eux. Ils ne l'avaient jamais été. Il est vrai que pour l'instant, Sidney n'était pas aussi à l'aise qu'il ne l'était autre fois lors de ces longs silences. S'il les chérissait autrefois, profitant simplement de la présence de sa séduisante amie, cela le rendait tout de même un peu mal à l'aise pour l'instant. Après de longues années loin l'un de l'autre, il faut croire que cela était normal et légitime. Cependant, Sid était certain que ça passerait, les choses reviendraient rapidement à la normale, il suffisait de se laisser un peu de temps. Ils semblaient d'ailleurs déjà reprendre certaines de leurs vieilles habitudes. Leur soirée pizza, par exemple. Ainsi que le fait de manger au salon devant le téléviseur. Ashton et le grand brun semblaient tout à fait ignorer, l'un comme l'autre, l'utilité d'une salle à manger. Sauf pour les évènements spéciaux, ladite pièce et/ou la table de la cuisine n'avait jamais réellement servi chez Sidney et elle ne semblait pas avoir une plus grande utilité chez Ashton.

Lorsqu'il leva son verre à la santé de la belle, celle-ci leva sa pointe de pizza vers Sidney en guise de réponse, silencieuse alors qu'il dévissait la seconde bouteille. La scène n'avait peut-être rien d'exceptionnelle, mais Sid réalisa que ça lui avait bien manqué. Et à quelque part, c'était rassurant puisque jusqu'à la toute dernière seconde, le voyageur s'était demandé s'il avait bien fait de venir rejoindre son amie en Amérique, s'il ne faisait pas une erreur en s'imposant chez elle, dans sa ville et dans sa vie. Lorsqu'elle vint cogner la bouteille contre celle de Sid puis qu'elle lui dit qu'il devait se considérer le comme chez lui, il sentit un poids énorme tomber de ses épaules.

Le visiteur qui venait pourtant de manger il n'y a pas si longtemps chez Mémé savoura le morceau de pizza qu'il tenait, et encore un peu plus le moment qu'il passait avec la Ryder. Il releva les yeux vers cette dernière lorsqu'elle s'adressa à lui, le questionnant indirectement sur la raison de sa venue. Ils n'avaient pas encore eu l'occasion d'en discuter. Fidèles à leurs habitudes, ils n'avaient, en fait, échanger qu'une ou deux phrases. Le grand brun mâcha sa pizza et sourit discrètement en l'entendant. Il termina d'abord sa bouchée avant d'entreprendre de lui répondre, se tournant à son tour vers elle. « Ouais, j'y avais pas vraiment réfléchi... Tu m'aurais proposer quoi, sinon? Il parait que l'Irlande c'est sympa à ce temps-ci de l'année, mais qu'il fait trop chaud pour visiter le Mexique. J'ai aussi entendu dire que les croisières en Alaska sont à la mode cette année. »

Le musicien reprit finalement sa position initiale. « De toute façon, c'est ici que tu vis... » qu'il ajouta d'une voix douce et basse. Il ne l'avait pas tout à fait chuchoté, mais il ne l'avait pas crié non plus. Sidney s'empressa ensuite de reprendre la bouteille de bière entre ses mains. Il jeta un bref coup d'oeil à la jeune femme avant de lui sourire timidement et de prendre une nouvelle gorgée... Comme si de boire à nouveau pouvait lui donner un peu de courage, celui d'assumer ses dires. Qu'il irait n'importe où, en autant qu'elle y soit!
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Mar 28 Juil - 23:22

« Tu sais bien que je te proposerai la Malaisie, encore et toujours. » C'était drôle cette pensée, parce que Sidney ne se rappelait probablement plus que la blonde rêvait de ce coin du monde, qu'elle avait toujours voulu y aller, mais qu'elle n'en avait jamais eu l'occasion. Ses parents étaient adeptes des voyages, mais souvent, ils partaient en camping, loin de toute civilisation et de toutes destinations "à la mode". Elle aimerait pouvoir voyager souvent, découvrir tous les pays du monde, dormir sur toutes les plages et goûter à tous les plats typiques de la planète. Mais la demoiselle aimait aussi réellement être chez elle, pouvoir ne rien faire, dormir dans son lit, trainer dans son appartement, sortir en pleine nuit alors qu'elle n'avait pas mis le nez dehors de la journée.

« Tu as dis quoi ? » demanda la jeune femme, un léger sourire au coin des lèvres. Ô, elle avait parfaitement entendu ce qu'il venait de dire, mais simplement pour le plaisir des oreilles -et aussi parce qu'elle avait aimé la sensation qu'elle venait de ressentir dans son coeur- elle lui demanda de répéter. Elle avala la dernière bouchée de pizza et l'observa du coin de l'oeil. Comme si elle voulait sérieusement s'assurer qu'il était là et qu'il n'allait pas prendre ses jambes à son cou en se rendant compte de sa bêtise. Elle fit par lui mettre un léger coup dans l'épaule, alors qu'il venait reprendre sa bouteille dans sa main et qu'il lui souriait timidement.

En le revoyant après huit ans, Ashton avait l'impression de ne pas avoir grandi, de ne pas avoir veilli. Elle avait les cheveux légèrement plus courts, ses yeux étaient beaucoup moins maquillés de noir, mais les différences s'arrêtaient là, du moins, c'est ce qu'elle croyait. Elle portait les mêmes vêtements, parlait (ou ne parlait pas) de la même manière et manger la même pizza qu'il y a huit ans. « J'ai voulu revenir plusieurs fois à Amsterdam. Pour te voir, te faire la surprise... » Mais elle ne l'avait jamais fait, par peur certainement de voir une autre lui ouvrir la porte. Ou qu'il ne l'accueille pas comme elle aurait aimé qu'il le fasse.



Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Sam 15 Aoû - 0:45




La Malaisie ? Sidney sourit. Sur le moment, il n'y avait pas pensé. Lorsqu'il lui avait demandé à la blague, quel autre endroit il aurait dû visiter, ce qu'elle lui aurait proposé plutôt que Belle Fleur, Sid n'avait pas pensé à la Malaisie. Et pourtant, il aurait dû savoir. Ashton rêvait de voyage. La Malaisie était sa destination voyage par excellence. Elle était curieuse, la belle blonde. Elle souhaitait voir le monde, expérimenter ; vivre de nouvelles expériences, goûter les différentes saveurs du monde, et apprendre, être dépaysé. Sidney n'y avait peut-être pas pensé au départ, mais lorsqu'elle lui répondit, lui lançant sa réponse comme une évidence, il se rappela. Et il sourit, se souvenant de toutes ces nuits où, lové l'un contre l'autre, son amoureuse de l'époque lui parlait de ses rêves, de ses espérances, alors que Sidney caressait son bras ou ses cheveux. Si pour sa part il n'avait pas de destination précise en tête, n'ayant jamais vraiment quitté Amsterdam, il se plaisait néanmoins à lui répondre qu'il la suivrait où qu'elle aille à travers le monde. Et il le pensait sincèrement, encore aujourd'hui. « Oui. J'aurais dû me douter… » qu'il lui répondit alors, simplement.

Lorsqu'il marmonna, Ashton sourit. « Tu as dis quoi ? » « Hein ? Quoi ? » qu'il lui répondit rapidement en se retournant vers elle. En croisant son regard, il su qu'elle avait bien compris, et c'était tant mieux pour elle, car il ne l'aurait évidemment pas répété de toute manière. Ça ne changeait toutefois rien au fait qu'il le pensait et qu'il choisirait, s'il avait a recommencer, encore et toujours Belle Fleur.« Rien que tu ne saches pas déjà... » Sidney lui sourit à son tour avant de reprendre une bouchée, alors que la jeune femme mâchait sa pizza. Sa bouteille entre les mains, il reçu un coup et il tourna la tête vers Ashton. La scène qui se déroulait lui donnait un sentiment de déjà vu, et c'était drôlement apaisant. « J'ai voulu revenir plusieurs fois à Amsterdam. Pour te voir, te faire la surprise... » Évidemment, elle ne l'avait jamais fait, mais il ne pouvait pas lui en vouloir… À lui, ça lui avait pris huit ans pour trouver le courage de le faire, de lui rendre visite. N'importe quel autre être humain normalement constitué aurait téléphoné ou écrit avant de venir, mais pas Sidney, et sans doute que la belle blonde aurait agi de la même manière. « Ça aurait été une belle surprise… »
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   Sam 15 Aoû - 23:10

Evidemment qu'Ashton avait entendu. Elle parlait peu, mais son ouïe était hautement développé. Elle pouvait entendre une conversation quelques tables plus loin si elle se concentrait bien. Bon, ce n'était pas tout à fait vrai, mais c'était ce qu'elle aimait faire croire à ses amis. Sidney lui, avait marmonné ses quelques mots, mais Ashton était beaucoup trop proche pour passer à côté. Et puis, elle était branchée sur la fréquence Sidney Cohen. Quoi qu'il dise, quoi qu'il joue, elle l'entendait et le retenait. Après plusieurs morceaux de pizza avalés, elle se tourna vers lui pour lui annoncer quelque chose. Elle avait eu envie de le rejoindre. Plusieurs fois. Et huit ans plus tard, l'envie ne l'avait pas quitté. Elle sourit à sa réponse, heureuse de l'entendre dire ça. Mais Ashton ne vivait pas dans les regrets, elle préférait ne pas imaginer comment sa vie serait si elle avait décidé de se rendre à Amsterdam tous les étés. Pendant toutes ses années, l'un et l'autre avait évolué, changé, grandit. Ils ne s'étaient pas parlé et pourtant, il semblait que leurs chemins se suivaient. Et aujourd'hui, ils se croisaient de nouveau. « Trève de blabla ! » lâcha-t-elle finalement avant même de finir leur conversation. Son émission favorite du lundi soir recommençait dans quelques minutes et elle ne souhaitait pas rater le résumé des épisodes précédents. Enfin, elle tourna tout de même la tête sur sa droite pour regarder le jeune homme et se dit que, pour lui, elle pourrait faire un effort. Pourtant, elle garde le silence, s'enfonce un peu plus dans son canapé pour se retrouver plus confortablement entre les coussins. S'ils ne s'étaient pas quittés, certainement qu'elle n'aurait pas hésité à poser jambes ou tête sur ses cuisses jusqu'à ce qu'elle commence à s'endormir.

De longues minutes plus tard, sa bouteille de bière vide, deux parts de pizzas restantes dans le carton, Ashton se redressa. Son émission venait de se terminer et elle se doutait que Sidney avait envie de dormir. Enfin, elle, après un vol comme le sien, elle apprécierait un lit confortable. « Tu as besoin que je te borde ou tu vas t'en sortir ? » demanda-t-elle en ramenant ses jambes contre elle.


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]   

 

Notre égo nous fait croire que nous sommes totalement unique mais on veut tous la même chose ou presque : de l’amour, de l’indulgence, du chocolat. [Sid & Ash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la vie il y a ceux qui nous font croire qu'ils seront toujours là pour nous, et il y a ceux qui nous le prouve. ► JBN
» Regroupons-nous pour être fort ! (liste selon les serveurs)
» Quand Morgan 1 ne nous fait pas rire
» Mass Effect 3 nous fait les poches !
» Rêveries...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des RPs :: Belle Fleur Sud-