AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 entre honneur et horreur ♦ Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Sam 18 Avr - 16:22

entre honneur et horreur.


Le portable d’Aëlys se mit à vibrer. Jazz. Elle se demandait ce qui pouvait pousser sa sœur à l’appeler à cette heure-ci. N’était-elle pas censée être au boulot ? Nouvelle vibration. Message vocal. Et merde ! Elle ne pouvait pas envoyer un texto comme tout le monde afin de lui faciliter l’accessibilité à l’information !? Aëlys brancha ses écouteurs et penchée vers l’avant, dissimulée par le géant qui occupait le siège de devant, elle s’empressa de s’informer de la raison de cet appel. Un message bref, une voix pleine d’enthousiasme, un rendez-vous à ne manquer « sous aucun prétexte » et une « annonce très importante ». Autant dire qu’Aëlys ne tiendrait jamais jusqu’au soir. Pas même jusqu’à la fin de son cours de climatologie. Elle ferma vivement son ordinateur, s’empara de son sac et dévala à toute vitesse les marches de l’amphithéâtre sous le regard courroucé du professeur. Une fois dehors, elle s’engouffra dans sa voiture et mit les gaz pour Belle Fleur Est, direction les bureaux de l’entreprise Davenport.

Quarante-troisième étage, au fond du couloir à droite. Elle connaissait le chemin par coeur. La secrétaire lui annonça que sa sœur n'était pas en rendez-vous, si bien qu'Aëlys fonça droit sur son bureau, frappa à la porte pour la forme, et sans attendre de réponse, s’introduisit à l’intérieur en brandissant deux americano. Certainement pas ce qu’elle aurait choisi si elle avait pris son temps, mais c’était le favoris de Jazz, et très franchement, perdre dix minutes à faire un choix n’avait pas été une option.

« Je sais, je sais. » commença-t-elle d’un air théâtral tandis qu’elle refermait la porte avec son pied, manquant presque, dans la précipitation, de renverser l’un des gobelets qu’elle tenait dans ses mains. « Je devais passer ce soir, je sais ! » Elle s’avança jusqu’au bureau derrière lequel se tenait sa sœur et déposa un des verres sur la table tout en affichant un sourire qui aurait séduit jusqu’au cœur le plus insensible. « Mais j’ai amené de quoi me faire pardonner ! Americano ma chère, ton préféré. » souligna-t-elle dans un clin d’œil complice. Effectivement, la petite escapade au café du coin de la rue n’était rien de plus qu’un moyen d’amadouer Jazz. La fâcheuse manie d’Aëlys consistant à s’incruster sans prévenir sur son lieu de travail n’était pas vraiment ce qu'elle appréciait le plus chez elle. Mais aujourd’hui, cela n'avait aucune importance. Aujourd'hui était une journée particulière. Aujourd’hui, Jazz avait une « annonce très importante » à faire, et au vue de l'enthousiasme perceptible dans sa voix sur le message qui occupait son répondeur, cette nouvelle ne pouvait être que celle qu’Aëlys espérait depuis plus de cinq ans, à savoir une rébellion concernant ce stupide mariage forcé à la mode moyenâgeuse …

« Bon alors ! Raconte ! » Aëlys s’assit sur le fauteuil qui faisait face à sa sœur et croisa les jambes. Elle bu une petite gorgée de café, frôla l'étouffement et esquissa une grimace. « Comment tu fais pour boire ce truc ? C’est vraiment trop fort ! » Elle posa son gobelet sur la table et se releva, incapable de tenir en place. Elle se pencha en avant pour inciter sa sœur à la confidence. « Allez, raconte ! Je vais mourir d’impatience ! »



Dernière édition par Aëlys Davenport le Dim 19 Avr - 21:06, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Dim 19 Avr - 19:58

entre honneur et horreur × ft. Aëlys & Jazzlyn
Même si je suis organisatrice d’évènements, je continue toujours de travailler dans l’entreprise familiale au moins 3 fois par semaines. Je n’avais pas le choix : mon père me l’avait imposé. Aujourd’hui je travaillais donc dans les bureaux de l’entreprise, et entre rendez-vous, préparation de dossier, et régler les plaintes des clients je ne savais plus où donner de la tête. Mon père a fini par faire irruption dans mon bureau et j’étais surprise de le voir : d’habitudes il n’avait pas une seule seconde à lui. Et ce fut le cas, il n’avait en effet pas le temps donc il m’annonça direct qu’il ne tardera pas et qu’il voulait discuter d’une chose importante avec moi. Mon mariage. Il voulait savoir où j’en étais du côté des préparatifs car la date est dans bientôt… Sauf que je n’ai encore rien fait… Mais je ne pouvais pas lui dire ça, je devais lui montrer que j’étais impliquée dans ce mariage et que j’avais déjà commencé à préparer. La seule chose que j’ai trouvé à dire fut «  Mais non papa !! La preuve j’allais demander à Aëlys d’être mon témoin. Je dois la voir ce soir »… Ca a soulagé mon père et il était satisfait. Quand il est reparti mon cœur a battu la chamade… c’était un mensonge ce que j’avais dit à mon père. Je n’avais rien préparé et je n’avais rien demandé à ma sœur… J’allais devoir y remédier. Alors j’ai pris mon téléphone pour l’appeler… Elle n’a pas répondu donc je lui ai laissé un message. J’ai tellement pris l’habitude d’appeler les clients que j’ai finis par oublier que la fonction SMS existe.

J’avais laissé le message y’a moins de 30 minutes alors quelle fut ma surprise quand je l’ai vu débarquer dans mon bureau. «    Je sais, je sais. » me dit-elle en reversant presque son gobelet. « Je devais passer ce soir, je sais » J’ai eu un petit sourire amusé. « Mais j’ai amené de quoi me faire pardonner ! Americano ma chère, ton préféré » Mon regard s’est illuminé et j’ai tout de suite pris le café «  T’as de la chance j’avais besoin de café !!! » J’ai rigolé doucement. J’étais habituée à ce qu’elle débarque comme ça à l’improviste et elle était habituée à ce que je sois faussement fâchée et que je rigole ensuite. « Bon alors ! Raconte ! » mais quelle impatiente cette fille !! « Comment tu fais pour boire ce truc ? C’est vraiment trop fort ! »  J’ai explosé de rire avant de reprendre mon sérieux «  Tu ne sais pas apprécier les vrais cafés c’est tout ». Puis elle continua  « Allez, raconte ! Je vais mourir d’impatience ! » j’ai haussé un sourcil. « Je risque pas de parler si tu ne me laisses pas en placer une ».

Bon en tout cas elle était là, elle voulait savoir c’était quoi la grande nouvelle, l’annonce importante… Elle n’allait pas apprécier. Elle n’aimait pas ce mariage alors lui proposer d’être mon témoin… « Je comptais te faire une demande dans les règles de l’art ce soir mais puisque t’es impatiente… Je voudrai que tu sois mon témoin à mon mariage ». Voilà la bombe est lancée !!



code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Jazzlyn Davenport le Mer 22 Avr - 18:20, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Lun 20 Avr - 22:05

entre honneur et horreur.


Aëlys trépignait d’impatience. Elle était tellement désireuse de savoir comment les choses s’étaient passées qu’elle n’avait même pas relevé la remarque de sa sœur sur son incapacité à apprécier le « vrai café ». En tant normal, elle aurait répliqué en lui expliquant que la question n’était pas là, que « vrai café » ou non, ce truc était juste imbuvable pour des papilles aussi raffinées que les siennes et que si elle avait su elle aurait pris le temps de se dégoter une combinaison Starbuck originale, subtile et savoureuse au lieu de se coltiner ce breuvage trop fort et beaucoup trop classique à son goût. Mais Aëlys avait tellement attendu ce moment que ses divagations habituelles pouvaient bien passer à la trappe ! Une seule chose comptait : savoir !

« Je risque pas de parler si tu ne me laisses pas en placer une ». Aëlys lui adressa un sourire appuyé et s’efforça de ne rien ajouter. Elle se hissa vivement sur le bureau et son regard pétillant d’impatience plongea dans celui de sa sœur. Elle était tellement aveuglée par son enthousiasme qu’elle n’envisagea pas une seule seconde qu’elle puisse faire fausse route. Même le regard fuyant de Jazz ne lui mit pas la puce à l’oreille. Les poings serrés, Aëlys retenait le hurlement de joie qui lui chatouillait les cordes vocales. Elle ne voulait pas gâcher à sa sœur le plaisir d’annoncer la nouvelle.

Coeur à l'arrêt. Cerveau en vrac.

Une fois le choc passé, Aëlys reprit contenance. Sa soeur plaisantait. Ca ne pouvait être qu'une blague. Elle se jouait d'elle. Elle la punissait pour son impatience. Ca ne pouvait être que cela. Ca ne pouvait pas être vrai. « Allez arrête tes conneries ! » protesta-t-elle d’un geste de la main. « Ils ont dit quoi ? » Aëlys n’en pouvait plus de tout ce suspens. « Accouche ! » la pressa-t-elle, une pointe d’exaspération dans la voix.

L’idée commençait tout doucement à faire son petit bout de chemin dans la tête d’Aëlys. Mais plus elle progressait et plus elle devenait envisageable, plus elle devenait insupportable. Insoutenable. Elle en avait mal au ventre.

La jeune femme se leva et tourna le dos à sa sœur. Elle se passa nerveusement une main dans les cheveux avant de faire volte face. L’enthousiasme qui l’animait avait laissé place à une colère froide, contenue. Les dents serrées, elle tenta une dernière fois de repousser cet horrible cauchemar : « Dis moi que c’est une blague Jazz. » Elle haussa le ton comme pour couvrir la réponse qui pouvait venir d’un instant à l’autre. « S’il te plaît, dis-moi que c’est une blague ! » supplia-t-elle d'une voix forte tandis qu'elle balançait furieusement son poing sur le dossier du fauteuil qui se trouvait à côté d’elle.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Mer 22 Avr - 18:19

entre honneur et horreur × ft. Aëlys & Jazzlyn
Ma sœur détestait ce mariage et tout ce qui rapporte à ce mariage : mon fiancé, les préparatifs, m’en entendre parler. Or, là j’allais lui annoncer que je voulais qu’elle soit mon témoin. Le pire dans tout ça c’est que je savais qu’elle allait probablement accepter. Même si elle n’aime pas ce mariage, elle m’aime moi et si je lui demandais ce service elle allait probablement accepter. Quoique peut-être pas… peut-être que justement ça allait être trop pour elle et que pour une fois elle allait refuser. Si c’est le cas je ne lui en voudrais pas.  En tout cas Aelys était là, impatiente de connaitre cette fameuse annonce et je venais de balancer la bombe. « Allez arrête tes conneries !  Ils ont dit quoi ? Accouche ! ». Ma sœur était tellement sous le choc qu’elle se disait que c’était qu’une mauvaise plaisanterie de ma part. Comme réponse je me suis contentée d’hocher de la tête pour lui dire Non. Non ce n’était pas une plaisanterie. Non je lui demandais vraiment ça et non y’a pas de caméras cachées.

Elle finit par se lever et me tourne le dos. Je pouvais sentir sa colère, sa frustration et tous ces sentiments qui se mélangés dans son cerveau. J’étais désolée de lui infliger ça. Désolée de la mêler à cette mascarade mais qu’elle le veuille ou non elle est une Davenport et même si elle n’a pas les mêmes obligations que moi, elle a quand même des obligations… dont une qui est de supporter cette union. Elle fit volteface tout d’un coup « Dis moi que c’est une blague Jazz. S’il te plaît, dis-moi que c’est une blague ! ». Pour se défouler elle tapa sur le dossier du fauteuil. Moi je restais assise, face à elle, sans bouger, et sans rien dire. J’étais incroyablement calme. C’était normal que j’agisse aussi calmement. Je suis préparée à ce mariage depuis mes 19 ans, plus rien ne me surprend. Elle voulait savoir si c’était une blague ? je l’ai regardé alors droit dans les yeux, calmement. Rien qu’avec mon regard je lui faisais comprendre que non, il n’y a pas de blague, pas de poisson d’avril, pas de Je t’ai bien eu !! Rien !! « Ce mariage va avoir lieu Aëlys. Je m’y suis préparée, il serait temps que tu t’y prépares aussi. ».

Je m’étais faite à l’idée du mariage, à l’idée de devoir me marier avec un mec que je n’aime pas. A jouer la mascarade. Aëlys ne voulait pas de cette union mais pour moi, elle acceptait de ne rien dire. Sauf aujourd’hui apparemment. Et je sentais qu’une énième dispute entre nous allait arriver. «  Donc j’ai besoin de ta réponse. Tu acceptes d’être mon témoin ou pas ? »


code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Dim 3 Mai - 23:44

entre honneur et horreur.


Elle était là, silencieuse, immobile. Elle ne cillait pas. Elle était résignée. Jazz acceptait l’inacceptable et Aëlys était coincée au milieu de ce massacre familial, prise au piège, désireuse de fuir et de prendre ses distances avec les horreurs qu’on lui imposait et pourtant incapable d’abandonner sa sœur en première ligne. Depuis six ans, elle ne parvenait pas à faire un choix. Soutenir ou abandonner Jazz. Jouer le jeu ou dévoiler la vérité. Trahir sa famille ou se trahir elle-même. Elle faisait finalement un peu tout à la fois, ce qui soit dit en passant était probablement la pire solution qu’elle ait pu trouver.

« Ce mariage va avoir lieu Aëlys ... il serait temps que tu t’y prépares aussi. » Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle détestait cela. Elle détestait se mettre à pleurer comme une andouille en public. Elle détestait perdre le contrôle de ses émotions, et pourtant, aujourd’hui encore, devant sa sœur aussi impassible qu’un garde britannique, voilà qu’elle laissait son trouble prendre le dessus. Une vraie petite idiote !

Aëlys inspira profondément. Elle fixait le plafond pour mieux ravaler les larmes qui menaçaient de couler le long de ses joues. « Donc j’ai besoin de ta réponse. Tu acceptes d’être mon témoin ou pas ? » C’en était trop. Comment pouvait-elle lui demander une chose pareille aussi calmement ? Cela semblait tellement facile pour elle. Tellement facile qu’Aëlys en avait la nausée. « Je n’en peux plus de tout cela Jazz. Je n’en peux plus. » Et ses yeux laissèrent échapper quelques larmes qu’elle essuya précipitamment du revers de la main. Elle tourna le dos à sa sœur pour essayer de reprendre contenance et renifla le plus discrètement possible. L’esprit embrouillé, Aëlys ne savait pas quelle réponse donner à sa sœur. Du moins pensait-elle ne pas savoir. Parce qu’elle avait beau ne pas être d’accord avec ce mariage, elle avait beau essayer de raisonner sa sœur et ne pas comprendre sa décision, elle ne la laisserait jamais tomber, peu importe le temps de réflexion qu'elle aurait à sa disposition. Jamais. Même si cela voulait dire jouer un rôle de premier plan dans la mascarade qu’était devenue la vie de sa soeur.

Aëlys garda le silence un moment. Incapable de soutenir le regard de Jazz, elle s’était approchée de la fenêtre et observait la rue. Tout devenait si minuscule d’aussi haut. Si insignifiant. Aëlys faisait jouer ses ongles sur la baie vitrée. Elle voulait réfléchir mais elle n’y parvenait pas. Elle réalisa finalement qu’elle essayait juste de gagner du temps. « Mais alors qu’on soit bien d’accord ... ne compte pas sur moi pour un discours enflammé » finit-elle par répondre d'un ton neutre, d’ores et déjà horrifiée par ce qui l’attendait.

Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    Mer 13 Mai - 15:00

entre honneur et horreur × ft. Aëlys & Jazzlyn

Ma sœur a accepté de se taire sur mon faux mariage pendant des années. Elle n’a jamais rien dit malgré le fait qu’elle désapprouve. Elle le faisait par amour pour moi mais aussi parce qu’elle sait qu’elle ne peut pas vraiment se plaindre. J’endure beaucoup plus qu’elle et je ne me plains pas. C’est moi qui suis coincée dans ce mariage bidon. C’est moi qui perd le plus dans l’histoire pas elle. Donc c’est pour ça qu’elle accepte. Sauf que là je venais de lui demander de faire un autre gros effort et je ne suis pas certaine qu’elle accepte : je voulais qu’elle soit mon témoin.

Sa réaction fut violente et j’étais à moitié étonnée. « Je n’en peux plus de tout cela Jazz. Je n’en peux plus » je l’ai vu essuyer une larme et me tourner le dos. Je suis restée à ma place, sans bouger, sans rien dire ou faire. Je devais me montrer forte et puis j’étais résignée donc … Je m’en voulais de lui demander ça mais je ne voyais qu’elle dans ce rôle. Le jour de mon mariage sera difficile et j’aurai besoin d’une alliée, d’une personne que j’aime et qui m’aime. J’avais besoin de ma sœur.

Un long silence s’installa je l’ai vu observer la rue par la fenêtre. Elle refusait de me regarder et moi je refusais d’aller la voir et de la réconforter. «  Mais alors qu’on soit bien d’accord ... ne compte pas sur moi pour un discours enflammé » Tout d’un coup un sourire à illuminé mon visage. Ma sœur accepte ! malgré sa réticence elle accepte et c’était de loin la meilleure nouvelle que j’ai pu avoir depuis des mois. Je me suis levée pour me mettre à côté d’elle et la forcer à me regarder. Je l’ai alors prise dans mes bras. « Merci ! » J’avais chuchoté ces mots mais c’est parce que j’étais trop émue. « Ca signifie beaucoup pour moi alors merci !! » Quant à faire un discours enflammé le jour de mon mariage… rien que d’y penser j’ai rigolé tout doucement avant de relâcher ma sœur et de planter mon regard dans le sien « Jamais je ne te forcerai à faire un discours enflammé ! J’ai juste besoin de ta présence ! » Je m‘en fichais du discours, je m’en fichais de mon mariage, je m’en fichais de Sean. Je voulais juste que ma sœur soit présente.


code by lizzou × gifs by tumblr
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: entre honneur et horreur ♦ Jazz    

 

entre honneur et horreur ♦ Jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» Casin Cu Calas signification => Honneur au Combat
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» horreur
» charte d'honneur pour dinocard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des RPs :: Belle Fleur Est-