AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 18:55

Giulia E. Giamatti

"What were you so sad about ? - Life."


GIAMATTI GIULIA Celui qui te plaira 31 ans 10 mai 1984 Florence - Italie Célibataire - En procédure de divorce Hétérosexuelle Stable sans être florissant   Travaille pour l'administration du lycée  Têtue • Sentimentale • Combative • Idéaliste • Méfiante • A le cœur sur la main • Attentive • Rancunière Parkinson Natalie Portman

Quelle relation entretiens-tu avec Grand Ma', que penses-tu d'elle ?
Giulia ne connaît grand ma' que depuis peu, cette dernière vivant "Chez mémé" actuellement, mais cette brave dame ne lui paraît pas déplaisante à l'heure actuelle, bien au contraire. Pas du genre à se confier facilement sur son vécu, Giulia se fait discrète tout en trouvant amusant de voir comme les potins animent la doyenne de Belle Fleur ! Par ailleurs, si elle savait comme Ettore lui en veux, sans doute l'aimerait-elle encore plus ♥  

Quelle est ton expérience avec elle ?  
La courte expérience de Giulia avec Grand Ma se limite pour l'instant à des échanges conventionnels, des formalités, des politesses. Personne ne sait vraiment encore qui elle est mais après tout, entre son nom et son accent italien que nul ne peut ignorer, la doyenne pourrait rapidement faire le lien entre celle que l'on appelle affectueusement Florence et son ex mari.

Raconte nous les anecdotes importantes de ton personnage
• Giulia a fumé pour la première fois à l'âge de seize ans et n'a arrêté qu'à presque dix-neuf ans, tant pour Ettore et sa mère que parce qu'elle était enceinte. Ayant réussi à arrêter malgré sa peine, elle s'est abstenue jusqu'au mois dernier et refume désormais bien trop à son goût.

• Adolescente instable et mal dans sa peau entre le départ de sa mère et sa rencontre avec Ettore, elle a conservé et repris depuis peu un autre vice de cette période ingrate qui lui semblait pourtant enterrée : celui de se faire vomir. De façon inexplicable, elle considère que cela la vide de ses angoisses...

• Elle a toujours besoin d'avoir un collier fin autour du coup. Après avoir porté celui qu'Ettore lui a offert pour leur première année ensemble pendant douze ans, elle porte désormais une chaine d'argent surmonté d'un pendantif en argent et nacre offert par son père dont elle est très proche.

• Sa meilleure amie s'appelle Melvina, elle est la seule à toujours tout savoir de la vie de Giulia, et inversement.


ALOYSIA

"Les gens qui aiment ne doutent de rien ou doutent de tout"

Pseudo +Aloysia Prénom +Jessica Région + Île-de-France Age + 23 ans Personnage inventé ou scénarios + Scénario d'Ettore ♥Comment as-tu trouvé le forum + Par un groupe dédié sur FB il me semble ! Et t'en pense quoi + Il déchire le string de grand Ma' et vous êtes tous des amours, j'ai rarement vu un tel accueil    Le mot de la fin + Faut pas pousser mamie dans les orties !  

Code:
[color=#ff0033]NATALIE PORTMAN +[/color] <a href="http://komd.forumactif.org/u93">Giulia Giamatti</a>

Code:
[color=#ff0033]Chez mémé 8D ? + [/color]<a href="http://komd.forumactif.org/u93">Giulia Giamatti</a>, <a href="LIEN PROFIL HABITANT 2">pseudo habitant 2 en minuscule</a>
BOTTIN DES LOGEMENTS JUSTE ICI. FAIS Y UN TOUR
Exemple : 1 rue des lilas - belle fleur nord + pseudo 1, pseudo 2

Code:
 [color=#ff0033]Administratrice au lycée +[/color] <a href="http://komd.forumactif.org/u93I">Giulia Giamatti</a>
BOTTIN DES MÉTIERS JUSTE ICI. FAIS Y UN TOUR



Dernière édition par Giulia Giamatti le Ven 15 Mai - 16:25, édité 4 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 18:55

HISTOIRE


La porte claque, l'obscurité la dévore. En d'autres lieux, en d'autres temps, elle aurait allumé la lumière sitôt rentrée. Dans la pièce la découvrant, les vents chauds de la Toscane auraient ravivés les odeurs savoureuse d'une cuisine en pleine effluve, et la voix chantante de son fils l'aurait accueillie là où le silence désormais la mord. Quelle importance ? Son Italie, sa belle Italie est bien loin désormais. Ici les gens l'appelle Florence, comme le nom de sa terre dont l'accent se dessine dans son anglais qu'elle améliore autant que faire se peux depuis son arrivée à Belle Fleur. Elle n'aime pas cet endroit, se demande encore trop souvent ce qu'elle peut bien ficher ici. Mais alors elle porte la main à son pendentif, celui cachant l'image de son enfant, et elle se souvient alors de tout. De cette fierté qu'il lui a toujours apporté jusqu'à la sensation de ses petits coups de poings dans son ventre. Tout cela il y a dix ans. Gagnant le fauteuil en osier de sa chambre, elle s'y enfonce, attrape son ordinateur portable et lance quelques applications en plus d'une page internet. Dix-sept mails. De la pub, des confirmations d'achat, de réservation. Un message de son père, lequel aime tant à lui partager les photos du jardin et ses trouvailles insolites du net. Un sourire attendrie se dessine sur la peau opaline de la fille désormais femme. Elle qui rêvait du grand amour autrefois n'a bien que deux hommes dans sa vie. Un fils et un père, et cela suffit pour l'heure. Quelques détours par les réseaux sociaux, les informations italiennes, et soudain résonne dans la pièce la musique familière d'un appel dirigé par Skype. Un clic. Un soupir.


« Ciao mama – »


Elle ne lui a rien dit, comme toujours. Ce n'est pas à elle qu'elle pourrait se confier. Surtout pas à elle. Il n'y a pourtant personne d'autre sur Terre qui pourrait mieux la conseiller et la rassurer que cette personne qu'elle méprise à la mesure qu'elle l'aime. Les enfants aiment toujours leurs parents après tout. Puis ils grandissent, les jugent et quelques fois leur pardonnent. Elle, n'a pas encore vraiment pardonné, mais après tout, a-t-elle encore seulement les armes pour le faire à présent ? Et la voix de sa mère retentit, s'exclame. Une italienne de souche, de celles qui parlent toujours trop fort. Où se trouve-t-elle ? Quel est ce décor ? Est-elle parti en voyage avec son Ettore ? Ton Ettore, celui dont elle s'est toujours si bien moquée, mais Giulia ne réponds pas. Le regard vide, elle fixe les traits encore gracieux et hâlés de sa mère, son maquillage criard, son sourire insolent. Elle semble heureuse malgré cet étalage de fastes. Elle rayonne. Elle l'ébloui. Et les larmes lui montent aux yeux, prennent de court celle qui souriait aux éclats derrière l'écran qui seul illumine la pièce.


« perdonami per aver giudichi mamma. Io sono come te. »
(Pardonne-moi de t'avoir juger maman. Je suis comme toi.) 


Sa mère ne comprend pas. Que devrait-elle pardonner ? En quoi leurs situations sont-elles tellement similaires ? Au contraire, elles n'ont rien à voir. Mais sa fille émet un nouveau sursaut entre deux larmes, sa respiration s'accentue. Il faut plusieurs minutes à la plus jeune pour reprendre ses esprits et répondre enfin à sa mère, laquelle ne cesse de demander ce qui ne va pas.


« Tu sais mama, du jour où tu es partie de la maison avec Ectore, je t'en ai toujours voulu. Je sais bien que j'avais déjà quatorze ans, que j'étais assez grande pour comprendre la situation, mais la vérité c'est que je ne te comprenais pas. Je ne comprenais vraiment pas comment tu avais pu partir si facilement, en nous laissant derrière toi comme si nous étions un frein à ton bonheur. Je crois qu'au fond, j'étais surtout effrayée parce que le jour où tu m'as dit au revoir, je n'ai plus vu le visage de ma mère mais celui d'une nouvelle femme qui lui ressemblait simplement. Et tu sais, depuis ce jour-là, moi je me suis toujours jurée du plus profond de mon âme que jamais je n'aurai la même vie que toi. J'ai cru que je pourrai planifier ma vie comme je l'entendais selon un chemin bien précis, que tout n'était qu'une question de volonté. J'ai vraiment vécu depuis en me disant que jamais je n'aurai de faiblesse, que ma famille à moi, celle que je construirai, serai inébranlable et sans faille. Un bon mari, une belle maison et des enfants. Tout cela je le voulais vraiment plus que tout. Je voulais une vie normale, celle qu'on aurait jamais dû cesser avoir tous les trois avec papa. »


Sa mère lève les yeux au ciel, un air à la fois agacé et désolé sur le visage. Non, le choses ne sont pas toujours si simples, bien sûr. Il faut être femme, et il faut vivre en tant que tel pour comprendre certaines choses.  Par ailleurs, elle ne l'a jamais abandonné, mais sa fille la coupe avant qu'elle ne puisse achever cette phrase.


« Si. Si, d'une certaine façon, tu nous a abandonné. Je veux dire... On se voyait toujours pendant les vacances, mais nous n'étions plus essentiels à ta vie. Et moi... Moi je voulais vraiment que mon mari et mon enfant soient le centre de ma vie et ce jusqu'à la fin. Je sais bien comment tu percevais Ettore, mais je ne t'ai jamais cru quand tu me disais qu'il ne me rendrait pas heureuse éternellement. Que je ne finirai pas ma vie avec. Et j'ai tout fait pour te prouver le contraire d'ailleurs, parce qu'au début je l'aimais vraiment. Oui, je l'aimais plus fort que tout, et je me foutais bien du fait que tout allait trop vite entre nous, je ne regardais que l'avenir. Quand tu es venu me voir à la fin du mariage en me souhaitant bonne chance, je t'en ai voulu, parce que tandis que tu caressais mon ventre rond j'avais l'impression que tu te moquais de moi. Que tu me disais « Tu vas échouer » avant même que j'ai pu faire mes preuves. Et même quand Celio est né, même quand tu l'a tenu contre toi la première fois, j'ai toujours senti dans ton regard que tu désapprouvais ma situation, que tu attendais que je comprenne par moi-même que tout cela n'était pas une bonne chose. C'en était une pourtant. Ettore était trop con pour le comprendre dès le départ, il a longtemps hésité mais je n'en démord pas : même s'il n'était pas attendu, mon mariage, mon fils et notre vie n'étaient pas une mauvaise chose !



« Sei lì a parlarmi della situazione o di convincere te stesso della vostra stoltezza? »
(Es-tu là pour me raconter la situation ou pour
te convaincre toi-même de tes bêtises ? )



Non, Celio n'était pas une bêtise. Pas pour moi, je le voulais vraiment. Il allait concrétiser mon bonheur, il serait pour toujours le ciment de ma famille. Et Ettore l'a aimé lui aussi, dès le premier jour. Et il m'aimait. Et je l'aimais je crois, au début. Oui en fait, la vérité c'est que pendant sept années, je l'ai vraiment aimé sincèrement. Je détestais sa vieille conne de mère, mais toutes les mères italiennes détestent leurs belles-filles après tout. Elle a souvent été source de conflits, et même Ettore, évidemment après sept années... Je n'avais finalement jamais connu que lui. Même si ce n'était pas mon premier petit ami, il était mon premier véritable amour, le seul dont je me souviendrai à la fin. »


« Devi essere stupido pensare che ci siamo ritrovati con il suo primo amore. »
(Il faut être bête pour croire que l'on va finir avec son premier amour.)



« Oui, je sais bien ce que tu penses de l'amour, mama. Et c'est vrai que moi aussi, après sept ans, j'ai commencé à devenir sèche et amère, tout comme toi. Je vivais dans ma routine, je tournais en rond. Je n'avais rien à reprocher à mon mari, alors ça me rendait encore plus dingue parce que je n'étais pas heureuse. Je ne me sentais plus heureuse, plus épanouie. J'aurai dû l'être pourtant. Je vivais une histoire sérieuse et durable. Je vivais avec mon époux et un fils qui faisait chaque jour notre fierté. Notre bonheur n'aurait dû avoir aucune limite malgré les difficultés de la vie, mais malgré tout, parfois je me sentais vraiment vide. Tellement triste, et vide. J'étais éteinte, je vivais par automatisme. Tous les matins quand je partais travailler à la supérette, je m'habillais sans plus me regarder, je ne me maquillais plus. Pas parce que je ne voulais plus plaire mais parce que je n'y pensais plus. Cette vie, cette routine je crois bien qu'elle me dévorait. Je pensais sans arrêt à mon petit entourage, et je m'effaçais complètement sous ce besoin de répondre à leurs attente. Je m'oubliais, et c'était encore pire chaque fois que toi ou une amie me rappeliez comme vous étiez heureuses. Tous mes anciens amis que je n'avais plus le temps de voir alors même que je débordais de temps me rappelait que je n'avais encore jamais vu le monde, que je n'avais fait aucune nouvelle rencontre trépidante depuis des lustres. Et même quand Melvina m'appelait au beau milieu de la nuit en pleurs à cause de ses peines de cœur, j'en finissais par l'envier, parce que malgré son chagrin et sa peine, elle, elle était maîtresse de sa vie. Elle était une héroïne, et moi, une simple figurante. Je devenais aigri tu sais mama. Même Celio, Ettore et sa mère en son venu à me le faire comprendre, à me reprocher de ne pas être assez affectueuse, assez démonstrative. Tout me lassais, et parce que je ne comprenais pas ce qui me rendait si amère, je le devenais encore plus. Pat disait que j'étais sans doute dépressive, mais je n'ai jamais consulté le moindre médecin, et je crois bien que je l'ai même envoyé se faire voir le jour où il m'a dit ça. Après tout, ça n'entrait pas dans la case normale de ma petite vie de famille ce genre de mal.


« Mia povera cara... »
(ma pauvre chérie...)



Et puis un jour, tout a basculé. C'est arrivé au moment où je m'y attendais le moins, alors même que je ne croyais même plus en ces événements de la vie qui surviennent et vous transportent. Il s'appelait Noah. Un américain. Il vivait dans l'immeuble voisin à la supérette, dans le petit appartement près de notre local à poubelle. Il venait tous les jours. Au début je ne faisais pas vraiment attention à lui, il n'était qu'un visage parmi tous ceux que j'entrevoyais chaque jour sans les voir. Il venait souvent avec une fille, assez mignonne, l'air assez jeune. Une belle petite blonde aux yeux bleu comme la mer. Je crois qu'un jour je l'ai enviée, elle, et son grand sourire enjoué. Et puis, un soir, alors que je venais de fermer le magasin, je l'ai rencontré dans la cour de derrière. On s'est souris, on a parlé. Quelques banalités, rien de plus, et puis tout à coup il m'a demandé si j'accepterai de venir boire un verre avec lui dans un des cafés du quartier. J'aurai dû refuser poliment, dire que j'étais mariée, maman, mais je l'ai suivi. Rapidement j'ai appris que la jeune femme blonde était sa fiancée américaine mais qu'elle l'avait quitté depuis peu, qu'il étudiait l'histoire des arts chez lui et qu'il était ici pour un stage d'une durée d'un an. Son italien était parfait malgré son accent, cela nous a vraiment rapproché. Fatalement, je lui ai dit que j'étais mariée et mère de famille. Sans trop en dire, j'ai laissé entendre que ma vie ne me convenait pas vraiment mais que je m'y faisais parce que j'avais des principes. Je pensais qu'il fuirai en courant devant un tel tableau, mais il a trouvé ça adorable. Et puis le temps a passé. Je le voyais presque tous les jours. Rentrer à la maison devenait à la fois un supplice et un bonheur. J'ai été heureuse à nouveau, car chaque jour, j'espérais pouvoir l'apercevoir et échanger quelques mots avec lui. Tout était vraiment très sain entre nous. Il n'étais pas question de tromper qui que ce soit. Il était mon ami. Et cet ami là bientôt m'a donné son numéro de téléphone, m'a envoyé de nombreux messages. On se frôlaient parfois, et certains de nos regards étaient équivoques, mais rien ne venait rompre la douceur de nos moments. Et puis, un jour, je l'ai rejoins parmi ses amis, la soirée fut magique. Ils étaient tous plus jeunes que moi mais de peu, je me sentais acceptée, nouvelle, c'était une véritable renaissance à laquelle Ettore n'assistait pas. A laquelle il devenait même étranger. Je revivais au contact de nouvelles personnes, et surtout à son contact à lui qui se montrait toujours très attentif, très attentionné. Moi la mère de famille qui remplissait ses devoirs conjugaux sans plus jamais faire l'amour, moi la femme qu'on attendait toujours au tournent de petits choses banales et qui se mettait une pression folle pour réussir au moins ça, j'ai fini par relativiser et être heureuse. Et j'ai usé ce bonheur. Je l'ai vraiment dévoré tout entier, jusqu'au jour où ayant oublié ma pince à cheveux je suis revenu chez Noah pour la récupérer. Comme d'habitude, il m'a fait la bise, m'a servi un café. On a discuté, rien de plus, et puis sans trop savoir comment, mes mains ont trouvé les siennes, mes lèvres ont goûté sa bouche, et j'ai cru redevenir vierge dans ses bras car ce que je ressentais sous les assauts de son ardeur et de son amour m'a fait me sentir accomplie pour la toute première fois de ma vie. Lui en moi, j'étais entière. Si l'extase était là, j'ai trouvé dans cette étreinte plus que je ne pensais pouvoir puiser dans les joies de la chair. C'était incroyable, et j'ai senti que lui aussi ressentait la même chose. Alors, on a commencé à parler plus sérieusement. Il m'a avoué m'aimer. M'aimer comme un fou, et ce depuis des mois. Il m'a avoué vouloir que je quitte Ettore, être prêt si je l'étais à changer de vie. Quant à Celio, il fut franc, m'a dit que devenir le beau-père d'un enfant de neuf ans lui faisait peur mais qu'il y arriverait par amour pour moi et qu'il ferait toujours de son mieux. Tout était si beau, un avenir plein de promesses magnifiques. Mais j'avais peur. Tellement peur. Je n'avais connu rien de pareil et pourtant je n'arrivais pas à me décider. Les jours passaient. J'ai tenté de parler à Ettore, mais n'ai pas su aller au bout de la démarche. Noah, lui, disait qu'il comprenait et qu'il me laissait tout le temps. Qu'il avait attendu jusque là et qu'il pouvait bien m'attendre encore. Je croyais tellement en son amour que j'ai laissé passer le temps. J'ai essayé de me recentrer sur moi-même, de voir s'il s'agissait là d'un béguin dû à l'ennui de mon quotidien ou s'il y avait bien de l'amour derrière tout ça. Mais tout était si agité que je n'ai pas su trouver ma réponse, et finalement, un soir du début d'avirl, soit trois mois après notre passion, Noah m'a annoncé qu'il repartait aux États-Unis à la fin du mois. Pétrifiée, je n'ai su quoi dire. J'ai paniqué, l'ai supplié d'attendre encore un peu mais il m'a avoué que m'attendre lui faisait trop mal, qu'il était désolé, mais qu'il n'en pouvait plus. Ou je le rejoignais le soir même en laissant tout derrière moi, ou nous allions nous quitter là-dessus. Je suis partie sans lui dire au revoir.

Quatre jours plus tard, mes messages étant restés sans réponses, je l'ai supplié pour une explication. Nous nous sommes revus tard le soir, un peu gênés. J'ai prétexté devoir m'occuper de Melvina auprès d'Ettore pour découcher. Nous avons parlé, parlé longtemps et finalement, je lui ai dit. »



Che cosa gli hai detto?
(Que lui as-tu dit?)


« Que je l'aimais mama. Je lui ai dit que je l'aimais. Que j'étais tombée amoureuse de lui moi aussi, et que j'étais désolée d'avoir eu besoin d'autant de temps pour m'en rendre compte mais que ce temps avait été nécessaire à ce que je prenne une décision. Je lui ai raconté les grandes lignes de ton départ quand j'étais jeune, lui ai dit que j'avais peur de beaucoup de choses mais que pour lui, moi aussi j'étais prête à tout endurer. Une heure plus tard, je le sentais enfin en moi à nouveau. J'ai cru que la partie était gagnée, que le bonheur allait enfin pouvoir commencer. Mais tu sais ce qu'il a fait ? Sur les coups de cinq heures du matin, voyant que je m'endormais, il s'est rhabillé et m'a ramené chez moi. Comme je ne comprenais rien à ce qu'il se passait je suis restée muette pendant tout le trajet, et ce n'est qu'une fois devant la porte que je lui ai demandé ce qu'il se passait. Il m'a dit de lui laisser un peu de temps pour réfléchir mais d'avoir confiance, que tout irait bien. Je l'ai cru, mais quand j'envoyais des messages les jours suivants, ses réponses tardaient toujours à venir, avec à chaque fois une bonne excuse. Finalement, le samedi soir suivant, une grande fête a été donné pour fêter le printemps avec toute la copropriété et les employés des petits magasins du quartier. J'y suis allée avec Ettore, c'est la seule fois que ce dernier a croisé Noah. Mon Noah, qui ce jour là, tandis que je l'attendais et lui laissais le temps d'organiser nos affaires, est venu à la fête avec une superbe brune aux yeux verts, de toute évidence plus jeune que moi, et naïve au possible. Te dire qu'il l'embrassait serait faire preuve de retenus. Il l'a dévorée tout le long de la soirée, mettant pas mal de monde mal à l'aise devant ce spectacle d'ardeur. Et peu importait les regards cinglants et mine horrifiée que j’arborais, il n'en a pas décousu. Et voilà mama, ce fut la dernière fois que je l'ai vu. Dans un dernier message, il m'a avoué qu'après avoir tant attendu, et malgré le fait qu'il ait agit sur un coup de tête et avait regretté son geste à la soirée, il ne se projetait plus avec moi, qu'il n'assumerait plus. Et cette fille qu'il avait rencontré la veille, il était avec désormais, et je crois bien qu'elle l'a suivi aux États-Unis. Par les réseaux sociaux, je fouine parfois et vois qu'ils ont l'air heureux ensemble, mais moi, mon cœur ne l'a pas supporté, et je suis retombée dans une spirale vraiment chaotique auprès de mon mari, de mon fils et de ma belle-mère. Je crois que je suis devenue infernale pour eux. Je me cachais sans cesse pour pleurer, eux ne voyaient pas mes larmes, et le reste du temps quand je gardais la tête froide, c'était pour mieux évacuer ma rage après eux. J'ai honte vis à vis de Celio, mais les deux autres je m'en moquais. J'en avais après tout. Après moi, après eux, après la vie. Tout me semblait injuste au possible, d'autant plus quand Noah quelques rares fois dans les jours qui ont suivi a eu la faiblesse de me dire qu'il m'aimait toujours malgré les circonstances. C'était encore plus rageant. Il disait m'aimer, mais était loin avec cette nouvelle fille qui profitait de tout ce qui aurait dû être à moi quand je moisissais encore dans cette existence que je détestais. Et puis, il y a deux semaines, je suis tombée sur une lettre. Une lettre adressée à Ettore. »


fammi indovinare: ha ingannato anche voi?
(Laisse moi deviner : il te trompait lui aussi?)



« Oui, mais pas de cette manière. Je crois bien que c'était pire. J'ai découvert qu'il me mentait sur son histoire, que je ne connaissais même pas mon propre mari après douze ans d'existence. Et tout a basculé mama. Vraiment tout. Avec le recul, je me demande si au final je n'ai pas vu cette occasion comme un prétexte à reprendre ma vie en main, mais sur le moment... J'avais fichu en l'air toutes mes chances d'être auprès de l'homme que j'aimais, qui aujourd'hui m'avait abandonné, pour un homme qui me trompait sur son passé depuis le jour de notre rencontre. Le mensonge n'avait rien de vraiment grave en somme, mais ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. J'ai explosé, je lui ai ordonné de partir. Et quand il a accepté mollement en prenant comme seule condition le fait qu'il emmènerait Celio, je ne l'ai même pas retenu. Je n'en pouvais plus. Je voulais qu'il disparaisse de ma vue, de ma vie. Je sais que rejeter la faute sur les autres n'est pas une bonne chose, mais je n'arrive pas à penser autrement qu'en considérant qu'Ettore est en partie la cause de mon malheur. Et comme il a emmené mon fils avec lui à un moment donné où je n'avais pas les idées assez claires pour m'y opposer, aujourd'hui je le déteste plus encore. Ce salopard a filé à l'anglaise, il a emmené mon fils et je suis certaine qu'au bout du compte ça l'arrangeait bien que je réagisse comme ça ! »


Così si sono negli Stati Uniti, adesso? Che cosa farà recuperare Celio?
(Tu es donc aux Etats-Unis à présent ? Que vas-tu faire, récupérer Celio ?)


« Oui. J'ai pris presque deux semaines pour moi, pour me remettre, pour m'organiser avec le travail que j'ai finalement quitté. J'ai beaucoup parlé avec sa mère aussi, je lui ai tout expliqué. Je n'ai rien dit sur le fait que j'avais trompé Ettore, mais je lui ai dit qu'un homme était tombé amoureux de moi, que j'étais tombée amoureuse de lui, et que je m'étais retenue pour ne pas briser notre famille. Je crois que mon malheur et mes larmes ont réussi à la toucher puisqu'elle a finalement accepté de me dire où se trouvait Ettore et Celio. Je lui ai dit que j'avais besoin de mon fils, je lui ai demandé de se mettre à ma place. Elle qui avait manqué tant d'années de son propre enfant a sans doute eu pitié de moi, et m'a avoué qu'un enfant avait besoin de ses deux parents, même quand ces derniers ne s'entendent plus. Je crois que c'est bien la première fois que j'ai parlé avec autant de sincérité et de bienveillance avec cette femme que j'avais toujours considéré comme un poids jusque lors. Si nous avions pu avoir ce genre de rapports auparavant, sans doute n'aurais-je pas tant souffert. Mais on refait le monde avec des « et si... » et nulle ne peut revenir en arrière, alors autant aller fièrement de l'avant. Une fois le divorce prononcé, je compte bien laisser le strict minimum à Ettore, et je ramènerai mon fils où est sa place. Auprès de moi, à Florence. Là où sont tous ses amis, sa famille, ses racines. Je me battrai jusqu'au bout pour cela. Et quand j'aurai enfin obtenu gain de cause, alors je te le jure mama, plus aucun homme ne me fera plus jamais m'oublier comme j'ai pu le faire. Un seul homme compte, et c'est celui auquel j'ai donné la vie. »


Derrière l'écran, sa mère sourit. Voilà. Voilà enfin qu'elle a comprit, cette enfant de quatorze ans, têtue et apeurée, incapable d'accepter la vie et de la prendre par le col. Voilà qu'elle a comprit que nous ne pouvons pas avoir toujours le contrôle sur tout, mais que nous avons au moins le contrôle sur nos actes. Dans les yeux de sa fille, brille l'étincelle qui l'a elle-même poussée à partir, il y a de cela seize ans, et elle n'a rien regretté. Giulia ne regrettera rien non plus. Elle ne regrettera plus. La petite fille aujourd'hui est devenue une femme, et tout en lui glissant un dernier je t'aime, un dernier sourire, elle n'a soudain plus peur pour l'avenir. Et l'écran de l'ordinateur se coupe. La pièce est plongée dans le noir.





Dernière édition par Giulia Giamatti le Ven 15 Mai - 15:54, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 18:58

Bienvenue, bon choix de scénario et bon courage pour ta fiche.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 19:02

C'EST L'EX D'ETTORE MAMA MIA
Bienvenue à Belle Fleur beauté il s'est bien mis le salaud
avatar
Grand ma'
n'a rien contre toi !

http://komd.forumactif.org/t750-nina-dis-moi-que-tu-m-aimes-que-je-suis-ton-tout#12412 http://komd.forumactif.org/t756-nina-once-upon-a-time#12431
▸ Moi c'est : Nina mais les plus proches m'appellent : Ninouche, Nin' , ils disent que je suis quelqu'un de : attentionné, douce mais aussi tétue, déterminé, drôle Sachez que j'ai : 30 ans ans et que je suis : Les princes & les princesses , d'ailleurs mon coeur est : Célibataire , je suis : Les princes & les princesses Je réside au : Belle Fleur et j'occupe mes journées en tant que : attentionné, douce mais aussi tétue, déterminé, drôle ▸ Sur le net on me prénomme : Tiffou , mais mon vrai prénom est : Tiffany La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Lana Parilla , je remercie par la même occasion : Charney ; Velvet dust ; Tumblr Je suis sur le forum depuis le : 29/04/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 426 Mes points scrabble : : 356

Champs Libre : Nina Kena Lopez :
Elle a 30 ans ◊ Elle a un grand frère Diego ◊ Une meilleure amie qui déchire Miss Kerrie & un frère de coeur Peter ◊ Elle a un chien avec ses colocs qui s'appelle BABOUCHE ◊ Elle a débarqué il y a 6 mois à Belle Fleur ◊ Elle est Australienne mais a aussi des origines espagnole ◊ Elle viens d'ouvrir sa maison de disque à Belle Fleur ◊ Elle craque pour la propriétaire du local où elle s'est installer ◊ Elle a quitter l'Australie car son petit ami l'avait trompé et car elle ne supporter par les manières de la maisons de disque où elle travaillait ◊ elle n'a jamais connu son père ◊ sa mère est morte d'un cancer il y a 5 ans ◊ Elle est bisexuelle ◊ Elle vit en colocation avec Kerrie & Peter


MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 19:09

Bienvenue parmi nous !! & Bon courage pour ta fiche !
Natalie

_________________



The greatest thing you’ll ever learn is just to love and be loved in return.
avatar
Grand ma'
t'as dans le viseur !

http://komd.forumactif.org/t798-lux-stares-at-selfies-until-they-turn-ugly-i-knew-it http://komd.forumactif.org/t810-lux-i-dont-get-texts-of-good-morning-beautiful-but-i-do-have-a-friend-who-spams-me-snapchats-of-her-dog-to-wake-up-to-so-whos-the-real-winner-here
▸ Moi c'est : Lux mais les plus proches m'appellent : Billy, Rosenbach ou Xul , ils disent que je suis quelqu'un de : chiant, une gamine insupportable, qui passe son temps à emmerder son monde. Sachez que j'ai : 23 ans et que je suis : pas difficile. , d'ailleurs mon coeur est : libre , je suis : célibataire Je réside au : quartier sud, dans un immeuble miteux. et j'occupe mes journées en tant que : revendeuse de weed et livreuse de pizza. ▸ Sur le net on me prénomme : ©smmg , mais mon vrai prénom est : Marie La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Selena Gomez, duh ! , je remercie par la même occasion : ©smmg Je suis sur le forum depuis le : 10/03/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 409 Mes points scrabble : : 405

Champs Libre :

ABOUT LUX

"when all fades away my home will still be the same."

caractère de merde:
 


Lux est actuellement livreuse de pizza, après s'être faite virée de plusieurs petits boulots. Elle revend de l'herbe, ce qui lui permet d'arrondir ses fins de mois et de payer son loyer. Elle loue un appartement ridicule, dans le quartier Sud de Belle Fleur, dans lequel elle n'a que très peu de meuble. Elle dort d'ailleurs sur le vieux canapé qu'elle a récupéré dans une friperie. Elle consomme principalement du cannabis et du tabac. Elle ne touche pas aux drogues dures et si vous lui demandez pourquoi elle vous dira que c'est simplement parce que c'est trop cher. Son téléphone est un vieux nokia, sur lequel elle joue à snake pendant ses heures de pause. Elle conduit un vieux vespa beige qu'elle a depuis ses 16 ans. Elle se nourrit principalement de nouilles instantanées et est une grande consommatrice de thé. Le seul objet de valeur chez elle est sa télévision, qui est pourtant loin d'être de qualité, sur laquelle elle regarde ses séries préférés ainsi que bon nombre d'émissions de télé-réalités. Elle a un frère aîné, une demi-sœur, plus jeune qu'elle de quelques années, et deux demi-frère cadets qui son jumeaux. Sa mère et son beau père l'on foutu à la porte l'année de ses 21 ans. Ses parents sont d’origine mexicaine et parlaient très souvent en espagnol à la maison. Elle le parle donc couramment. Elle a gardé contacte avec ses amies de lycée et fait régulièrement la fête avec eux. Il lui arrive de voler dans les magasins (principalement de la nourriture et des produits de beauté). Elle c'est d'ailleurs faite prendre à deux reprise.



LUX ET LES GENS

TEDDY la voisine et collègue qu'elle martyrise. + MIRABELLE le plan cul régulier. + NINA la grande sœur de cœur qui la sauve de ses embrouilles. + KERRIE la jalouse. + MAKSIM le flic à qui elle fait les yeux doux pour se sortir de la merde. + KLAUS le drogué qui va lui attirer des ennuies.+ NANA la meuf qui la stalk.



Spoiler:
 



RP TIME

TEDDY + La folle course aux pizzas.
KLAUS + La lune est le soleil des statues.
NINA + A défaut de ne pas avoir d'enfant j'ai tout d'une mère.
NANA + grocery shopping.

.




MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 19:10

Un bon lien s'imposera je crois
bienvenue ici, trèèèèèès bon choix de scénario :OMG:
Bon courage pour ta fiche, puis si tu as des questions n'hésite pas

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Me and my girls
Nobody knows when we fake it,
you like to watch when we shake it
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 21:53

Hey !! Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !! :) Et bon choix d'avatar aussi ;) J'espère qu'on se trouvera un lien.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 22:01

Hey beautiful
Bienvenue à Belle Fleur
Et super choix de scénario je l'ai zieuté aussi avant de m'inscrire
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Lun 11 Mai - 23:06

Bienvenue encore une fois, ma Giulia
Merci à toi de t'être inscrite J'ai hâte qu'on puisse se faire des rps de tarés, ma biquette

Bon courage pour ta fiche & si besoin, n'hésites surtout pas à me harceler de mps
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 0:53

Bienvenue! Courage pour ta fiche!
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 1:01

Olala quel superbe accueil, vous êtes vraiment tous trop adorables, merci beaucoup pour vos petits mots ; Il me tarde de vous rejoindre !!          

Louis > Oui, il s'est fait plaisir le bougre, mais maintenant la guerre est déclarée !!  

Nadie > Ô oui un lien Hâte de finir ma fiche pour qu'on voit cela >w<

Wallace > Ooh toi mon biquet, crois bien qu'avec ton lien avec Ettore, j'ai déjà de grands projets pour notre futur lien Dommage que tu sois si proche d'Ettore d'ailleurs, parce qu'on aurait vraiment fait une paire d'enfer... /SBAFFF/ XD ♥ #ThorAndJaneAddict
Spoiler:
 

Ettore > J'ai vraiment hâte moi aussi, encore plus depuis que tu m'as parlé du future scénario de Celio Je n'hésiterai pas au besoin et j'espère évidemment que ma fichette te conviendra <3 ♥
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 12:54

Bienvenu et bonne chance pour ta fiche :)
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 13:17

Natalie ! Bon choix de vava ! *w*

Bienvenue parmi nous :)
avatar
Grand ma'
te porte dans son coeur !

http://komd.forumactif.org/t747-teddy-google-c-est-le-seul-endroit-ou-tu-peux-taper-chuck-norris http://komd.forumactif.org/t757-teddy-si-t-as-pas-de-curly-manges-un-ami
▸ Moi c'est : Teddy Caldwell mais les plus proches m'appellent : Ted , ils disent que je suis quelqu'un de : complètement tarée, qui ne garde jamais un métier plus de six mois, qui rit comme un gorille, ce qui fait fuir les hommes Sachez que j'ai : 26 ans et que je suis : hétérosexuelle , d'ailleurs mon coeur est : Libre comme l'air , je suis : célibataire, ça vous étonne ? Je réside au : je sais pas encore. et j'occupe mes journées en tant que : livreuse de pizza ▸ Sur le net on me prénomme : Mady' , mais mon vrai prénom est : Madeline La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Emma Stone , je remercie par la même occasion : je sais pas Je suis sur le forum depuis le : 26/04/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 350 Mes points scrabble : : 237
Champs Libre :
ABOUT TEDDY

"Grilled cheese makes me feel beautiful.."

I'm kinda crazy:
 

.

TEDDY ET LES GENS

PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou + PSEUDO le lien de fifou +





RP TIME

Lux + La folle course aux pizzas.
Maksim + La discrétion est ma devise. Je ne dis jamais rien. Même sur ma carte de visite, il n'y a rien d'écrit.
PSEUDO + Le lien vers le rp.

.



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 14:07

OMG CE SCENARIO !

BIENVENUUUUUUUUUUUUUE Et merci pour ton inscription ! Bon courage pour ta fiche, si tu as le moindre souci, nous sommes là !
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 22:31

Bienvenue Giulia! Ce scénario est trop stylé et puis depuis le temps que Ettore te veux bon courage pour la suite il se chargera de ta validation
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mar 12 Mai - 23:36

Bienvenue
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mer 13 Mai - 16:49

très bon choix de scénario!

Bienvenue!
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mer 13 Mai - 17:11

Merci à tous les bichons
J'ai bientôt fini la rédaction de mon histoire, j'essai de vous poster ça vite
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Mer 13 Mai - 22:57

Biiienvenue :D
je te souhaite de bien te plaire ^^
have funnnn
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Ven 15 Mai - 16:15

Ma fiche est terminée ♥
Encore merci à tous pour votre chaleureux accueil
avatar

http://komd.forumactif.org/t417-and-lightning-split-the-sky-fleur http://komd.forumactif.org/t430-as-long-as-skies-are-blue-liens-de-fleur-w
▸ Moi c'est : Calliope mais les plus proches m'appellent : Callie , ils disent que je suis quelqu'un de : discret, observateur, calculateur, tendre & avare Sachez que j'ai : 27 ans ans et que je suis : homosexuelle mais personne ne le sait , d'ailleurs mon coeur est : pris depuis sept ans , je suis : fiancée depuis deux ans mais ça traîne Je réside au : uc et j'occupe mes journées en tant que : serveuse au Starbuck & danseuse au Saphir ▸ Sur le net on me prénomme : Still life , mais mon vrai prénom est : Emmy La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Dakota Johnson , je remercie par la même occasion : Galerie.cranberry Je suis sur le forum depuis le : 09/05/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 131 Mes points scrabble : : 95

Champs Libre : élevée par ses grands-parents ∇ son père a été tué lorsqu'elle avait quatre ans ∇ sa mère a passé dix ans en hôpital psy ∇ a deux frères aînés, Ryan et Finn ∇ est homo mais ne l'assume pas ∇ est follement amoureuse de la même femme depuis des années ∇ est fiancée ∇ fait semblant d'être en couple avec son meilleur ami ∇ une fille lui est née quand elle avait seize ans mais elle ne l'a pas élevée ∇



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Ven 15 Mai - 16:17

J'aime tellement ce que tu as fait de ce personnage tu as une plume magnifique, ma caille
Je te laisse poster dans les fiches terminées dès que tu as remlis la partie sur toi, dans le premier post. Un de mes chers collègues te validera parce que je n'ai pas matériellement la possibilité de le faire.
Mais je valide avec un immense plaisir ta fiche, Giulia
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Ven 15 Mai - 16:19

Oooh je suis tellement heureuse que ça te plaise
J'ai eu peur de l'avoir créé à partir d'un axe, disons, pas assez méchante
Il me tarde vraiment d'être validée et de pouvoir jouer avec vous tous :holdme: :lovely:
avatar
Grand ma'
t'as dans le viseur !

http://komd.forumactif.org/t798-lux-stares-at-selfies-until-they-turn-ugly-i-knew-it http://komd.forumactif.org/t810-lux-i-dont-get-texts-of-good-morning-beautiful-but-i-do-have-a-friend-who-spams-me-snapchats-of-her-dog-to-wake-up-to-so-whos-the-real-winner-here
▸ Moi c'est : Lux mais les plus proches m'appellent : Billy, Rosenbach ou Xul , ils disent que je suis quelqu'un de : chiant, une gamine insupportable, qui passe son temps à emmerder son monde. Sachez que j'ai : 23 ans et que je suis : pas difficile. , d'ailleurs mon coeur est : libre , je suis : célibataire Je réside au : quartier sud, dans un immeuble miteux. et j'occupe mes journées en tant que : revendeuse de weed et livreuse de pizza. ▸ Sur le net on me prénomme : ©smmg , mais mon vrai prénom est : Marie La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Selena Gomez, duh ! , je remercie par la même occasion : ©smmg Je suis sur le forum depuis le : 10/03/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 409 Mes points scrabble : : 405

Champs Libre :

ABOUT LUX

"when all fades away my home will still be the same."

caractère de merde:
 


Lux est actuellement livreuse de pizza, après s'être faite virée de plusieurs petits boulots. Elle revend de l'herbe, ce qui lui permet d'arrondir ses fins de mois et de payer son loyer. Elle loue un appartement ridicule, dans le quartier Sud de Belle Fleur, dans lequel elle n'a que très peu de meuble. Elle dort d'ailleurs sur le vieux canapé qu'elle a récupéré dans une friperie. Elle consomme principalement du cannabis et du tabac. Elle ne touche pas aux drogues dures et si vous lui demandez pourquoi elle vous dira que c'est simplement parce que c'est trop cher. Son téléphone est un vieux nokia, sur lequel elle joue à snake pendant ses heures de pause. Elle conduit un vieux vespa beige qu'elle a depuis ses 16 ans. Elle se nourrit principalement de nouilles instantanées et est une grande consommatrice de thé. Le seul objet de valeur chez elle est sa télévision, qui est pourtant loin d'être de qualité, sur laquelle elle regarde ses séries préférés ainsi que bon nombre d'émissions de télé-réalités. Elle a un frère aîné, une demi-sœur, plus jeune qu'elle de quelques années, et deux demi-frère cadets qui son jumeaux. Sa mère et son beau père l'on foutu à la porte l'année de ses 21 ans. Ses parents sont d’origine mexicaine et parlaient très souvent en espagnol à la maison. Elle le parle donc couramment. Elle a gardé contacte avec ses amies de lycée et fait régulièrement la fête avec eux. Il lui arrive de voler dans les magasins (principalement de la nourriture et des produits de beauté). Elle c'est d'ailleurs faite prendre à deux reprise.



LUX ET LES GENS

TEDDY la voisine et collègue qu'elle martyrise. + MIRABELLE le plan cul régulier. + NINA la grande sœur de cœur qui la sauve de ses embrouilles. + KERRIE la jalouse. + MAKSIM le flic à qui elle fait les yeux doux pour se sortir de la merde. + KLAUS le drogué qui va lui attirer des ennuies.+ NANA la meuf qui la stalk.



Spoiler:
 



RP TIME

TEDDY + La folle course aux pizzas.
KLAUS + La lune est le soleil des statues.
NINA + A défaut de ne pas avoir d'enfant j'ai tout d'une mère.
NANA + grocery shopping.

.




MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Ven 15 Mai - 17:00


hight five, t'es validée !


Du coup c'est moi qui est l'honneur de te validé
Il nous faudra un lien bien négatif je pense Bon jeu parmi nous !


Bravo ma caille, tu es validée ! Tu vas bientôt pouvoir jouer pleinement, c'est pas cool ça !? Tu peux dès à présent créer ta fiche de lien [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien], ainsi que ton[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] et pourquoi pas ta [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Il se peut que tu ai besoin d'un scénario, tu peux donc créer le tien dans[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] ! Dans [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] tu pourras nous donner tes idées/avis/changements/demandes d'intrigues etc... Parce que KOMD c'est aussi chez toi ! N'oublie pas que Grand Ma' raffole des ragots, si tu as une information, n'hésite pas à lui en faire part [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Tu peux même voir les petits secrets de Belle Fleur déjà dévoilés dans [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Sache que tu peux contacter Grand Ma' pour toutes occasions, que ce soit pour un événement important, un deal... Nous souhaitons faire de KOMD un forum interactif et amusant donc n'aie pas peur ! Oh et, afin d'être au courant des nouveauté du forum n'oublies pas de suivre [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Trêve de blabla je te laisse voler de tes propres ailes, contact nous si tu as le moindre soucis, mais surtout, amuse toi ! Après tout, on est chez mémé...



_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Me and my girls
Nobody knows when we fake it,
you like to watch when we shake it
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   Sam 16 Mai - 1:04

OUH YEAH !! Je file faire ma fiche de lien ma chouquette !! ♥
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai   

 

Giulia Giamatti ⌘ Per non dimenticarti mai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A 27/07/12 evénement Alfa Romeo Giulia TZ2 carrozzata da ZAGATO ’65 , soirèe+8participants+photos
» 1401 - Alfa Romeo Giulia rallye
» Grand Prix RTL Auto Plus : la Giulia de nouveau récompensée
» Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio, Nouveau record au Nürburgring
» 27/07/12 evénement Alfa Romeo Giulia TZ2 carrozzata da ZAGATO ’65 , soirèe+8participants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des présentations & liens-