AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 02. « La nature hait la normalité. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Grand ma'
garde un oeil sur toi !

http://komd.forumactif.org/t830-i-was-like-a-lost-moon http://komd.forumactif.org/t832-klaus-o-n-allons-pas-dans-les-bois-tant-que-le-lou-n-y-est-pas#13175
▸ Moi c'est : Klaus mais les plus proches m'appellent : Tom, mais c'est rare, sinon , ils disent que je suis quelqu'un de : pragmatique, mystérieux, froid, antipathique mais à l'écoute, date logique. Sachez que j'ai : 35 ans et que je suis : hétérosexuel , d'ailleurs mon coeur est : est de pierre , je suis : célibataire Je réside au : Sud et j'occupe mes journées en tant que : Médecin légiste ▸ Sur le net on me prénomme : Terrorem , mais mon vrai prénom est : Ta mère La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Tom Hiddleston , je remercie par la même occasion : Moi-même Je suis sur le forum depuis le : 13/02/2016 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 25 Mes points scrabble : : 41
Abyssal
Champs Libre :
ABYSSAL
« N'allons pas dans les bois, tant que le loup n'y est pas... »

Klaus est médecin légiste depuis 8 ans maintenant. Il est originaire de New-York et s'est fait muté suite à un scandale. Il vit à Belle Fleur depuis maintenant 1 an, au Sud de la ville dans un petit appartement qui prend l'humidité. Il fume principalement du tabac, mais retombe petit à petit, malheureusement dans les opiacés. Il a une forte attirance pour les alcools forts. Il adore le Whisky. Il ne fréquente que les filles de joie, car il a peur des relations stables. De la stabilité en général. Il est un grand amateur de poker. En partant pour Belle Fleur il espérait reprendre sa vie à zéro. Il est originaire d'une famille new-yorkaise très aisée, et est fils unique. Il rêve de pouvoir s'occuper d'un chat. Il pratique le dessin lors des moments d'ennui.



MessageSujet: 02. « La nature hait la normalité. »    Lun 15 Fév - 21:34




Stay In The Dark

Le vent est toujours froid, l'air est toujours humide, mais les nuages se sont dispersés pour laisser place à l'astre solaire. Enfin, ça fait longtemps que tu n'as pas vu le ciel comme ça. Il est encore un peu gris, un peu terne, mais tu sens déjà cette nuance de bleu pastel, un tout petit peu. Ça te fait du bien de sentir les rayons solaires sur ta peau fade. T'aimerais pouvoir prendre un peu de couleur comme ce drap du jour. T'aimerais te réchauffer comme se réchauffe l'air. Ça te plairait beaucoup de pouvoir renaitre comme renait la nature. Tout doucement, en silence, toujours plus vive. Mais ce n'est pas le cas. Klaus, toi, t'es comme tes patients, t'es qu'un cadavre blanc. T'es traits sont durs, ta carrure en impose et t'es incolore.

Midi, l'horloge sonne, c'est l'heure de la pause. Mais t'étais déjà dehors Klaus, depuis la demi-heure passée. T'avais déjà fuit les chambres froides de l’institue médico-légal. T'avais plus envie... pas envie. T'as toujours fait tout ce que tu voulais de toute façon, t'as jamais suivi les strictes lignes qu'on t'imposait. Le boss aime pas trop ça, mais tu t'en fous, il peut pas te virer. T'es le seul à faire ton boulot correctement, les autres sont des stagiaires, ou des aveugles feignants.  Et puis à la fin du mois t'as toujours tes heures de faites, et même, souvent plus. Alors t'es parti un peu plus tôt t'acheter un sandwich tomate, salade, jambon, mayonnaise, mais sans salade ni mayonnaise. T'aimes pas ça. Et puis t'es parti mettre un pied devant l'autre dans le parc du quartier nord. C'est beau là-bas, c'est structuré, c'est propre. Au contraire des corps que tu découpes tous les jours.

Quelques oiseaux courageux volent d'une branche d'arbre nu à une autre en roucoulant et piaillant. Des fois tu t'arrêtes et tu te fascine pour un insecte encore en vie se blottissant au coeur d'une fleur. Puis tu reprends ta ballade, tranquillement, t'intéressant par-ci par-là au mouvement du vent, à ses odeurs mouillée, terreuse, chlorophyllienne. Tu mords dans le pain un peu mou et tu mastiques, te concentrant sur " comment fait-on pour mâcher. ", en ralentissant le pas, avant de te souvenir et de reprendre un rythme moins gâteux. Mais au bout d'un moment, l'exercice trop compliqué et t'agaçant, tu te poses sur un banc, là où il t'est possible d'observer le tableau de la nature.
avatar
Grand ma'
te porte dans son coeur !

http://komd.forumactif.org/t831-nocturne-o-nana http://komd.forumactif.org/t851-nana-o-ah-vous-m-avez-remarquee
▸ Moi c'est : Alice mais les plus proches m'appellent : Nana , ils disent que je suis quelqu'un de : loyal, aventureux, plein d'assurance, mais pourtant jaloux, paresseux et avare Sachez que j'ai : 19 ans ans et que je suis : homosexuelle , d'ailleurs mon coeur est : libre , je suis : célibataire Je réside au : Nord de la ville, chez mes grands-parents et j'occupe mes journées en tant que : étudiante aux beaux-arts et vendeuse à l'épicerie du coin ▸ Sur le net on me prénomme : Kera La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Amandla Stenberg , je remercie par la même occasion : moi-même Je suis sur le forum depuis le : 13/02/2016 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 18 Mes points scrabble : : 16

Champs Libre :
LA PETITE FILLE DES OKYERE

Nana • 19 ans • américaine • née à La-Nouvelle-Orléans • rêve de visiter le Ghana, d'où elle est originaire • n'a jamais connu son père biologique, l'agresseur de sa mère • cette dernière l'a abandonnée quand elle avait tout juste cinq ans • étudiante aux beaux-arts en design graphique • habite chez ses grands parents • s'entend particulièrement bien avec les personnes du troisième âge • aime la poésie • a peur de ne pas être appréciée • a l'esprit légèrement diffus

LES CONNAISSANCES DE NANA

[...]

DANS LES RUES DE BELLE FLEUR

KLAUS • « la nature hait la normalité »
KERRIE • « une nuit au musée »
LUX • « grocery shopping »
CALLIE • « [...] »




MessageSujet: Re: 02. « La nature hait la normalité. »    Mar 16 Fév - 12:28


C'est barbant, les cours de design graphique honnêtement. Mais bon, comme tous les mardis j’ai la chance d’avoir une après-midi particulièrement libre. Peu importe, ce ne sont que des banalités : le sujet principal de la journée est que j’ai (encore) oublié mon sandwich chez mes grands-parents et que j’ai honnêtement pas très envie de claquer sept dollars dans un triangle qui a le goût d’une éponge détrempée. Ou plus précisément, le goût de ce que devrait être une vielle éponge crade en bouche.

Alors je monte sur mon vélo pour rentrer et aller me chercher de quoi me mettre sous la dent. Il fait un temps de chien en février, sérieux. Les gens défilent, ils sont tous aussi ternes que le temps, c’est à croire que le taux du prix du sourire est en hausse ces temps-ci. Mais, bon, j’aime bien regarder ce qu’il y a autour de moi, si tout était trop joyeux, je trouverais quand-même de quoi me plaindre. Alors je sens le souffle du vent sur mes joues figées par le froid et je souris, en espérant que ça atteigne les personnes qui me verront.

Après avoir emprunté un raccourci, j’arrive dans la cour arrière de la maison de mes grands-parents. C’est l’une des rares du quartier; maintenant, le coin est bourré d’immeubles, car c’est un secteur qui est majoritairement résidentiel : il n’y a pas grand chose d’autre à voir ici, à part les grands jardins, quelques blocs plus loin. Pa’ m’a raconté qu’il avait vu tous ces monolithes de béton se construire autour de lui et que la bataille pour conserver les quelques maisons adossées les unes aux autres au bout de la rue était particulièrement rude.

Comme le temps est frais dehors, il n’y a personne dans la cour, Nan et Pa’ doivent sûrement être en train de lire dans la bibliothèque, à l’étage, bien au chaud près de la cheminée. Alors, je passe le seuil de la porte, les avertis que je suis juste de passage et file dans la cuisine.

En rangeant mes clés et mon sandwich dans mon sac à dos, je vois que j’ai encore mon cahier de croquis. J’aurais du le retirer de mon sac, car je n’utilise mes esquisses que pour les cours pratiques du lundi soir, mais en bonne paresseuse qui se respecte, je ne prends pas le temps de rouvrir la porte, monter dans ma chambre et poser le tout sur mon bureau.

Sur le chemin du retour, pour aller m’installer avec quelques amis sur les marches de l’université, comme je leur avais promis, je passe devant le grand parc de Belle Fleur. Comme on est tout près de l’école, il y a des dizaines d’enfants qui jouent dans l’herbe. Ils braillent, ils crient, mais ce boucan inaudible attise ma curiosité. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Je vis à quelques pas de là et je passe parfois des journées entières dans le parc à lire ou peindre, mais aujourd’hui, je ressens une envie particulière de m’allonger dans l’herbe et ne rien faire. Du tout. (Espérant que je ne chope pas une inflammation des reins, vu à quel point l’air est glacial.)

Alors je vais attacher mon vélo au grillage vert criard et je vais m’asseoir sous un arbre, utilisant ma veste comme coussin. Je pose mon sac à côté de moi et sors mon sandwich et mon cahier. Tout en mâchant comme une malpropre, je glisse mes doigts entre les pages. Je sens la délicatesse du grain du papier sur le bout de mes mains. C’est une de mes sensations favorites en ce monde.

Tout en mastiquant copieusement, je cogite encore et encore, par ennui ? Peut-être. Je regarde les gens défiler comme des pantins, sous le soleil hivernal. Les cris, les paroles et les chants s’entrechoquent et les tons devenus ternes sous le froid reprennent de leurs couleurs.

Les artistes n’arrivent pas à faire grand chose, on dit. C’est peut-être vrai. Avec trois coups de crayon minables sur un bout de feuille, on ne changera pas le monde.



Dernière édition par Nana Okyere le Mer 17 Fév - 20:38, édité 1 fois
avatar
Grand ma'
garde un oeil sur toi !

http://komd.forumactif.org/t830-i-was-like-a-lost-moon http://komd.forumactif.org/t832-klaus-o-n-allons-pas-dans-les-bois-tant-que-le-lou-n-y-est-pas#13175
▸ Moi c'est : Klaus mais les plus proches m'appellent : Tom, mais c'est rare, sinon , ils disent que je suis quelqu'un de : pragmatique, mystérieux, froid, antipathique mais à l'écoute, date logique. Sachez que j'ai : 35 ans et que je suis : hétérosexuel , d'ailleurs mon coeur est : est de pierre , je suis : célibataire Je réside au : Sud et j'occupe mes journées en tant que : Médecin légiste ▸ Sur le net on me prénomme : Terrorem , mais mon vrai prénom est : Ta mère La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Tom Hiddleston , je remercie par la même occasion : Moi-même Je suis sur le forum depuis le : 13/02/2016 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 25 Mes points scrabble : : 41
Abyssal
Champs Libre :
ABYSSAL
« N'allons pas dans les bois, tant que le loup n'y est pas... »

Klaus est médecin légiste depuis 8 ans maintenant. Il est originaire de New-York et s'est fait muté suite à un scandale. Il vit à Belle Fleur depuis maintenant 1 an, au Sud de la ville dans un petit appartement qui prend l'humidité. Il fume principalement du tabac, mais retombe petit à petit, malheureusement dans les opiacés. Il a une forte attirance pour les alcools forts. Il adore le Whisky. Il ne fréquente que les filles de joie, car il a peur des relations stables. De la stabilité en général. Il est un grand amateur de poker. En partant pour Belle Fleur il espérait reprendre sa vie à zéro. Il est originaire d'une famille new-yorkaise très aisée, et est fils unique. Il rêve de pouvoir s'occuper d'un chat. Il pratique le dessin lors des moments d'ennui.



MessageSujet: Re: 02. « La nature hait la normalité. »    Mar 16 Fév - 13:23




 Holding On To Everything

Mardi, le début de semaine, et t'en as déjà marre d'être serré dans ton costume d'homme d'affaire. T'as jamais bien compris ces modalités de formes. Une chemise blanche, une jolie veste, une cravate - de préférence de pas trop mauvais goût -. C'est bon, ça va, t'es pas convié à une soirée mondaine ou un défilé, t'es juste là pour ouvrir en deux, quatre... douze, le corps d'un homme ou d'une femme - ou un trans, si la nature a été généreuse -. Mais l'image est importante dit le boss. A chaque fois tu hausses les épaules, alors il sert les poings et pince les lèvres. Comme ça il a des airs de jeune fille frêle qu'on embête. C'est idiot, mais toi ça t'amuse. Du coup t'en joue, tu le cherches un peu. Tu vas pas te priver d'une des rares choses qui t'arrache un petit sourire sur ta face glacée.

Tu dessers la laisse professionnelle qu'on te somme de porter. Une histoire de bienséance parait-il. Et tu te sens revivre, t'es poumons t'en remercient. Des fois tu te demandes pourquoi tu t'infliges encore le port de cette chose, mais à chaque fois tu oublies que tu ne veux pas la porter, et du coup tu la portes. Si le monde du travail a bien réussi à formater quelque chose de conventionnelle chez toi, c'est bien le port de la cravate. Au fond ça te fait sourire, un peu rire même...

Tout en mordant une nouvelle fois dans ton sandwich à sept dollars tu détails ce qu'il se trouve sous tes yeux. A un moment peut-être même, tu feras attention à ce que tu avales, et tu te rendras compte que ça n'a pas de goût, outre celui de l'humidité. En attendant tu t'intéresses à des enfants qui jouent dans un bac à sable, et un très jeune couple de bambins jouant à la balançoire... Mais pas longtemps, puisque la demoiselle se fait violemment éjecter par ce qui deviendra très vite son ex-amoureux. En voyant ça tu ne peux t'empêcher un petit commentaire silencieux accompagné d'un haussement de sourcils. Décidément, dès le plus jeune âge, l'humanité est bien cruelle. Tu t'autorises même à penser que, peut-être un jour, plus tard, ça sera le corps de cette jeune enfant que tu examineras en profondeur, pour découvrir que c'est son petit-ami, ce jeune garçon, qui l'a poussé, peut-être disons... d'une falaise ?

Finalement tu te désintéresses des résultats de la reproduction humaine pour reporter ton attention sur une nouvelle arrivante. Elle n'est pas pâle. Elle n'est pas fantomatique. Elle a la belle couleur d'un chocolat chaud. La nouveauté semble observer l'environnement et lorsque une fraction de seconde elle passe ses yeux vers toi, tu t'autorises un léger sourire. Oui, juste un court instant, plus court encore qu'un battement d'aile de papillon.
avatar
Grand ma'
te porte dans son coeur !

http://komd.forumactif.org/t831-nocturne-o-nana http://komd.forumactif.org/t851-nana-o-ah-vous-m-avez-remarquee
▸ Moi c'est : Alice mais les plus proches m'appellent : Nana , ils disent que je suis quelqu'un de : loyal, aventureux, plein d'assurance, mais pourtant jaloux, paresseux et avare Sachez que j'ai : 19 ans ans et que je suis : homosexuelle , d'ailleurs mon coeur est : libre , je suis : célibataire Je réside au : Nord de la ville, chez mes grands-parents et j'occupe mes journées en tant que : étudiante aux beaux-arts et vendeuse à l'épicerie du coin ▸ Sur le net on me prénomme : Kera La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Amandla Stenberg , je remercie par la même occasion : moi-même Je suis sur le forum depuis le : 13/02/2016 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 18 Mes points scrabble : : 16

Champs Libre :
LA PETITE FILLE DES OKYERE

Nana • 19 ans • américaine • née à La-Nouvelle-Orléans • rêve de visiter le Ghana, d'où elle est originaire • n'a jamais connu son père biologique, l'agresseur de sa mère • cette dernière l'a abandonnée quand elle avait tout juste cinq ans • étudiante aux beaux-arts en design graphique • habite chez ses grands parents • s'entend particulièrement bien avec les personnes du troisième âge • aime la poésie • a peur de ne pas être appréciée • a l'esprit légèrement diffus

LES CONNAISSANCES DE NANA

[...]

DANS LES RUES DE BELLE FLEUR

KLAUS • « la nature hait la normalité »
KERRIE • « une nuit au musée »
LUX • « grocery shopping »
CALLIE • « [...] »




MessageSujet: Re: 02. « La nature hait la normalité. »    Jeu 18 Fév - 12:23


Et je reste assise, encore un peu ébahie. Je m’émerveille sur la totalité de mes alentours.
Tout en scrutant le paysage, je fixe pendant quelques secondes chaque personne constituant mes environs. Mauvaise association de couleurs… Il a pas froid lui ?… Mais surveille tes enfants, il est face dans l’herbe ton gosse là !… Une laisse pour chat ? Sérieux ?… Il est joli le gamin là-bas… Est-ce que vous vous ne sentez pas seule madame, sur ce banc ?
L’ensemble de l’image a l’air joyeuse, c’est vrai, mais en payant attention à chacun des détails, la magie n’opère plus. C’est tout le contraire d’une œuvre d’art. Alors la vie serait-elle l’opposé de la beauté ?

Toujours la tête dans les nuages, je n’ai pas vu qu’une tomate de mon sandwich s’était glissée hors du pain, pour enfin atterrir sur une page de mon cahier.

« Merde. »

En l’espace de ce souffle je dégageai le fruit en une rapide pichenette. La sauce au curry avait fait une énorme tâche de graisse sur le papier, en plein sur le visage du modèle que j’avais dessiné. C’était marrant.
Je trouvais ça drôle, peu importe si cela donnait une raison aux autres de se moquer de moi, ça ne me gênait pas réellement. Pourtant, par souci de dignité, je lançai quand même un rapide regard autour de moi, pour voir si ma maladresse n’était pas trop apparente.
Personne ne m’avait remarquée, personne hormis un homme tout gris. Il me regardait d’un regard fade, mais il a quand même esquissé un rapide sourire en croisant ma vue. Ouf, pas de catastrophe sociale. Je n’aurai pas à me cacher derrière me chevelure pour ne pas paraître ridicule.
Alors pour éviter davantage de désastres, je replie rapidement mon cahier tâché et continue de mastiquer mon sandwich, qui en réalité, manque cruellement de goût (et de moutarde).
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 02. « La nature hait la normalité. »    

 

02. « La nature hait la normalité. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crime "contre-nature"
» [Fête] Les Gardiens de la Nature vous invitent...
» Grandeur Nature, JdR ...
» Nabaztag Secrets : La nature profonde de votre Lapin !
» Livre XXI, traitant de la nature des fleurs et des guirlandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des RPs :: Belle Fleur Nord-