AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 ettore >> retour au bercail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 12:26

Ettore Dauclert

Le passé revient toujours vous hanter.


DAUCLERT ETTORE "TIM" 30 ANS 20 OCT. NÉ A BELLE FLEUR PAPA CÉLIBATAIRE (en plein divorce) HÉTÉRO A UN PEU D'ARGENT DE COTÉ  FLEURISTE  LOYAL, CURIEUX, SENSIBLE, FRAGILE RANCUNIER, SUR LA DÉFENSIVE, MENTEUR, SILENCIEUX, BOUGON ARTHROSE COLIN O'DONOGHUE

Quelle relation entretiens-tu avec Grand Ma', que penses-tu d'elle ?
Autrement dit, est-ce que tu l'aimes bien, ou pas, bref dis nous tout de ce que tu penses sur cette petite vieille.

Si la loi me donnait le droit de tuer quelqu'un par vengeance, elle serait certainement la première à faire les frais de ma colère. Cette bonne femme est une fouine, incapable de se satisfaire de la vie qu'elle mène. Elle trouve un plaisir pervers à mettre son grain de sel dans la vie des autres, quitte à la détruire. Elle distille son poison qu'elle appelle conseils. Elle joue au bon Dieu devant un théâtre de marionnettes, tirant les fils de la tragi-comédie qu'est devenue Belle Fleur sous son règne.


Quelle est ton expérience avec elle ?  
Autrement dit, si elle a fait quelque chose pour/contre toi et si oui, quoi.

Lorsque j'étais petit, ma mère a commis un écart. Elle a cherché un peu de réconfort dans les bras d'un autre homme que mon alcoolique de paternel. Et Grand Ma' l'a su. Et ne s'est pas privée de conseiller à mon père de dégager sa femme. Oh elle n'a jamais donné la véritable raison, mais elle a insinué le doute dans l'esprit de mon père, qui a chassé ma mère, l'unique barrière entre la folie de mon père et moi. Parce que ma mère a dû quitter Belle Fleur et que je me suis retrouvé seul avec mon géniteur, Grand Ma' est la source primaire des bases branlantes sur lesquelles j'ai construit ma vie. Elle est l'unique responsable de la difficile situation dans laquelle vit ma mère et je compte bien lui faire payer.


Raconte nous les anecdotes importantes de ton personnage
Comme son doudou préféré, une addiction etc...

Ettore est catholique et pratiquant + il est accro à la cigarette, c'est l'unique moyen qu'il a de calmer ses crises de colère + il s'emporte très facilement et si il n'a pas une cigarette à portée de main, il n'est pas rare qu'il ressente le besoin de casser quelque chose ou d'enfoncer son poing dans un mur + il est, vous l'aurez deviné, mu par la colère + il ignore la vérité quant à la réalité de la rupture entre ses parents et le vrai rôle de Grand Ma', qui a cherché à temporiser les choses (son père lui a menti et sa mère a toujours cru la vieille dame coupable) + il pratique le jogging et la boxe + il parle anglais et italien, les bases de français que sa grand-mère paternelle lui a enseignées ont disparu, occultées par sa haine pour ses racines de Louisiane + il ne voulait pas revenir à Belle Fleur mais sa mère l'a forcé + il est en plein divorce


StillLife

Il y a deux façons d'enculer les mouches. Avec, ou sans leur consentement (Boris "God" Vian)

Pseudo + StillLife. Prénom + Emmy. Région +    (comprenez la Bretagne). Age + 21 ans. Comment as-tu trouvé le forum + le sujet sur PRD. Et t'en pense quoi + le vert c'est romantique. na   . Le mot de la fin +    (parce que ce smiley tue le string de grand ma').

Code:
 [color=#ff0033]COLIN O'DONOGHUE +[/color]<a href="http://komd.forumactif.org/u13">ettore dauclert</a>

Code:
 [color=#ff0033]#004 rue des muguets + [/color]<a href="http://komd.forumactif.org/u13">ettore dauclert</a>



Dernière édition par Ettore Dauclert le Dim 5 Avr - 17:16, édité 6 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 12:27

HISTOIRE


Il y avait un enfant en salopette bleue, sur les bords du Mississippi. Les pieds dans l'eau, allongé sur la berge, il y avait un enfant vide d'innocence et de naïveté. Un enfant trop vite devenu un homme. Un homme trop vite devenu un père. Un père qui aurait voulu oublier qu'il était un fils.


▬ ▬ ▬

4 rue des muguets, Belle Fleur, Louisiane, États-Unis (1985)

Vittoria Dauclert ravale ses larmes. Elle baisse la tête, ferme les yeux et attends que John quitte la pièce. La porte claque, faisant frémir la frêle Italienne. Elle relève la tête, se lève et rejoint le petit miroir accroché sur le mur. La trace du coup s'étend sur son visage, couvrant sa pommette et sa joue d'une marque carmin. Vittoria détourne les yeux. Elle ne peut plus se regarder en face. Son regard se pose sur la proéminence qui se dessine depuis quelques mois sous sa robe aux motifs fleuris. Elle va bientôt donner un quatrième enfant à l'homme alcoolique et violent qu'elle a épousé.

Elle se détourne du miroir et rejoint la cuisine. La mère de famille sort une casserole et la dépose sur le feu. Elle se saisit d'un couteau et plonge la main dans un large panier d'osier, en ressortant un duo d'oignons. Alors que la lame du couteau dévêtit l'aliment, Vittoria cesse son mouvement. Elle ne saura pas plus protéger cet enfant que ses trois aînés de la folie de leur père. A-t-elle le droit d'accueillir un bébé dans ce monde de violence et de malheur ? Elle n'a plus la force de se défendre. Lorsque les coups pleuvent, elle protège son ventre et attend que l'orage passe. John n'a encore jamais véritablement levé la main sur ses enfants, mais quand décidera-t-il qu'ils sont suffisamment grands pour recevoir une correction d'homme ?

Elle fait courir la pointe de la lame sur son ventre. Les yeux brillants de larme, elle lève la tête vers le crucifix accroché en face d'elle. Elle murmure une prière et reprend sa cuisine. Un jour, elle aura le courage de mener à bien ses actes. Un jour, elle aura le courage d'affronter sa peur. Un jour, peut-être...

▬ ▬ ▬

4 rue des muguets, Belle Fleur, Louisiane, États-Unis (1997)

Ettore relève la tête de ses devoirs et arque un sourcil. Depuis presque une heure, la voix de son père passe à travers la porte du salon. Toute la maison paraît trembler sous la colère du maître des lieux. Autour d'Ettore, son frère et ses deux sœurs n'osent pas quitter leurs cahiers du regard. Si John a l'idée d'entrer en trombe dans la cuisine et tombe sur ses enfants le nez en l'air, ils risquent une avoinée mémorable. Les pleurs de Vittoria coupent les hurlements de John, glaçant le sang des quatre enfants Dauclert.

La porte s'ouvre à la volée et Vittoria s'en échappe, courant vers sa chambre, à l'autre bout de l'appartement familial. John pénètre dans la cuisine, va vers la desserte et se verse un verre de scotch. Une sueur froide coule le long du dos d'Ettore. Le calme de son père n'a rien de naturel et le tremblement qu'il voit secouer sa main lui confirme qu'il maîtrise à grand peine sa colère. Une éternité se passe avant que Vittoria ne réapparaisse dans l'encadrement de la porte. Son mascara creuse des sillons noirâtres sur la peau de son visage. Ses yeux, emprunts d'un profond désespoir, se posent une dernière fois sur ses enfants. D'un geste, qu'elle veut preuve du peu de fierté qu'il lui reste, elle jette le pan de son foulard turquoise par-dessus son épaule. Elle boutonne son manteau, prend la valise posée à ses pieds et rejoint la porte d'entrée.

Dans le silence du foyer Dauclert, le battant de bois claque avec autant de violence qu'une détonation de canon. John pose violemment son verre sur la desserte et se tourne vers ses enfants. Il pose ses deux mains sur la table, se penche et dit d'une voix rauque où joue le trémolo de sa profonde colère. « Votre salope de mère ne reviendra pas. Et je ne veux plus jamais entendre son nom » finit-il en posant son regard bleu acier sur son fils cadet, qu'il sait particulièrement attaché à sa mère. « Plus jamais. »

▬ ▬ ▬

Aéroport métropolitain de Bâton-Rouge, Louisiane, États-Unis (2002)

Assis sur son sac de voyage, Ettore relit pour la énième fois la lettre de sa mère. Elle lui a écrit qu'elle était installée en Italie et qu'il pouvait venir la rejoindre s'il le désirait. Il ne lui a pas fallu longtemps pour prendre sa décision. Il a sorti son grand sac de sport, a fourré tout ce qu'il pouvait dedans et a quitté Belle Fleur sans se retourner. Toutes ses économies retirées à la banque lui ont acheté un vol jusqu'à Washington, puis un avion pour l'Europe. Ettore n'a pas de regrets. Belle Fleur incarne les malheurs de son enfance, la tristesse de son adolescence. Là-bas, en Italie, il espère construire autre chose – être heureux, qui sait ? Son téléphone sonne dans sa poche de jean, l'arrachant à sa lecture. Un regard pour le nom du correspondant. Il hésite puis se lève, rejoint une poubelle et y jette son portable avant de rejoindre la salle d'embarcation. Sur les détritus d'anonymes, le téléphone continue sa litanie agaçante. John n'aura pas parlé à son fils une dernière fois...

▬ ▬ ▬


7 Via Guido Monaco, Florence, Toscane, Italie (2005)

« Buon compleanno, amore mio
(joyeux anniversaire, mon amour) » murmure Giulia en se penchant pour déposer un baiser sur les lèvres de son compagnon. Ettore rompt leur baiser pour éviter que leur petit garçon ne finisse les mains dans le gâteau d'anniversaire au chocolat posé juste devant lui. « Celio ! » s'exclame Giulia en l'arrachant aux genoux d'Ettore pour le mettre dans son parc, un peu plus loin. Tandis qu'elle s'agace sur le petit d'un an, la mère d'Ettore se lève et sert son fils dans ses bras. « Buon compleanno, moi figlio (joyeux anniversaire, mon fils) » lui dit-elle, un sourire radieux au lèvres. Alors que Giulia détourne son attention de Celio, elle se frappe le front et lâche dans un cri qu'elle a complètement oublié les bougies. Tout en se traitant de tous les noms d'oiseaux, elle quitte l'appartement pour rejoindre l'épicier de l'autre côté de la rue, laissant Ettore et sa mère.

« Sei felice? (tu es heureux ?) » demande-t-elle en dressant les assiettes sur la table. Ettore lève les yeux au ciel, mais ne dit mot. « Puoi dirmelo (tu peux tout me dire) » continu Vittoria en s'asseyant. Ettore garde la bouche fermée. Il le sait, que sa mère n'aime pas Giulia et qu'elle la juge responsable de la situation peu évidente dans laquelle vit le couple. Cependant, Ettore aime Giulia. Il supporte ses crises, ses colères d'enfant, son mauvais caractère parce qu'il l'aime – et qu'il est conscient que Celio a besoin de sa mère. Pourtant, parfois, il se surprend à imaginer leurs vies à tous les deux. Sans Giulia. Il faut avouer que l'arrivée de Celio a tout bouleversé. Le petit n'était pas exactement prévu. Giulia devait achever ses études d'histoire de l'art et Ettore, ses études de biologie. Lorsqu'elle lui a annoncé qu'il allait être père, il a hésité entre la joie la plus extrême et le désespoir le plus profond. Giulia ne lui a pas pardonné son hésitation et depuis, Ettore fait profil bas. Il a trouvé un emploi chez un fleuriste pour assouvir sa passion de la nature et tente d'apporter de quoi faire vivre son ménage, aidé par les économies de sa mère, tandis que Giulia brasse de l'air. Un jour, il aura le courage de voir la colère et la frustration qui bouillent au fond de lui. Un jour, il leur fera face et les laissera prendre possession de son âme. Un jour, peut-être...

▬ ▬ ▬

7 Via Guido Monaco, Florence, Toscane, Italie (2015)

Ettore pousse la porte de l'appartement, laisse passer Celio et dépose ses clefs sur la console. Il lâche un profond soupir et étire les bras, faisant craquer son dos. La journée a été harassante et il est bien content que son fils soit venu l'aider après l'école. Celio commence à avoir le coup de main avec les fleurs et les clients semblent apprécier le fraîcheur de l'enfant, si différent de son bourru de père. « È noi ! (c'est nous) » lance Ettore en passant la tête par la porte du salon. Giulia est assise à table, une enveloppe ouverte posée devant elle. Ses yeux parcourent le texte, animés par un désespoir insondable. Elle relève la tête, ouvre la bouche mais aucun son ne s'en échappe. Elle inspire profondément, prend l'enveloppe et montre l'adresse à son mari.

Mr and Mrs Ettore Dauclert Giamatti
7 Via Guido Monaco
Florence – Toscany
Italy – Europe

Pas de doute, l'enveloppe leur est destinée. Ettore déglutit. Il enlève son manteau et pousse Celio vers sa chambre, avant d'en fermer la porte. Il rejoint la cuisine et fourre une tasse d'eau dans le micro-onde, avant de finalement se tourner pour faire face à Giulia. Son épouse ne pipe pas mot. Elle arque un sourcil et croise les bras, attendant des explications. « Bugiardo. Bastardo (menteur. Salaud) » crache-t-elle en le fixant de ses yeux verts. Elle pousse la lettre vers lui et se lève pour trouver refuge sur la terrasse, laissant Ettore découvrir le contenu de la lettre. Elle lui annonce que son père est mort et que tout ce qu'il possédait lui revient, ses frères et sa sœur ayant refusé tout héritage. Ettore passe nerveusement sa main dans ses cheveux. Giulia le rejoint dans la pièce. « Andare via (va-t'en) » murmure-t-elle sans hausser le ton. « Se lascio, Celio viene con me (si je pars, Celio vient avec moi) » répond Ettore en retirant sa tasse du micro-ondes. « Come vuoi, ma esce (comme tu veux, mais dégage) » déclare Giulia avant de prendre ses clefs et son manteau et de quitter l'appartement.

Ettore s'affale sur la table, le front contre la nappe cirée et les yeux clos. Il entend la porte de Celio grincer et le petit garçon le rejoindre. « Partiamo? (on s'en va) » demande-t-il de sa petite voix. Ettore se redresse et, après avoir confirmé la demande avec un hochement de tête, il attire son fils contre lui et l'enlace. Ettore n'a pas envie de quitte l'Italie pour les États-Unis mais depuis quelques temps, sa mère ne cesse de le pousser à repartir – au moins pour que Celio connaisse ses racines. L'occasion vient de s'offrir à lui, mais Ettore n'est pas certain qu'une fois à Belle Fleur, la colère intrinsèque à son être fera de lui un homme plus heureux...





Dernière édition par Ettore Dauclert le Dim 5 Avr - 18:41, édité 11 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 12:35

Bienvenue et bon courage

Super prénom et avatar
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 12:38

Merci jolie Faith
avatar
Grand ma'
t'as dans le viseur !

http://komd.forumactif.org/t798-lux-stares-at-selfies-until-they-turn-ugly-i-knew-it http://komd.forumactif.org/t810-lux-i-dont-get-texts-of-good-morning-beautiful-but-i-do-have-a-friend-who-spams-me-snapchats-of-her-dog-to-wake-up-to-so-whos-the-real-winner-here
▸ Moi c'est : Lux mais les plus proches m'appellent : Billy, Rosenbach ou Xul , ils disent que je suis quelqu'un de : chiant, une gamine insupportable, qui passe son temps à emmerder son monde. Sachez que j'ai : 23 ans et que je suis : pas difficile. , d'ailleurs mon coeur est : libre , je suis : célibataire Je réside au : quartier sud, dans un immeuble miteux. et j'occupe mes journées en tant que : revendeuse de weed et livreuse de pizza. ▸ Sur le net on me prénomme : ©smmg , mais mon vrai prénom est : Marie La célébrité sur mon avatar n'est autre que : Selena Gomez, duh ! , je remercie par la même occasion : ©smmg Je suis sur le forum depuis le : 10/03/2015 et j'ai posté(e) un tas de messages : : 409 Mes points scrabble : : 405

Champs Libre :

ABOUT LUX

"when all fades away my home will still be the same."

caractère de merde:
 


Lux est actuellement livreuse de pizza, après s'être faite virée de plusieurs petits boulots. Elle revend de l'herbe, ce qui lui permet d'arrondir ses fins de mois et de payer son loyer. Elle loue un appartement ridicule, dans le quartier Sud de Belle Fleur, dans lequel elle n'a que très peu de meuble. Elle dort d'ailleurs sur le vieux canapé qu'elle a récupéré dans une friperie. Elle consomme principalement du cannabis et du tabac. Elle ne touche pas aux drogues dures et si vous lui demandez pourquoi elle vous dira que c'est simplement parce que c'est trop cher. Son téléphone est un vieux nokia, sur lequel elle joue à snake pendant ses heures de pause. Elle conduit un vieux vespa beige qu'elle a depuis ses 16 ans. Elle se nourrit principalement de nouilles instantanées et est une grande consommatrice de thé. Le seul objet de valeur chez elle est sa télévision, qui est pourtant loin d'être de qualité, sur laquelle elle regarde ses séries préférés ainsi que bon nombre d'émissions de télé-réalités. Elle a un frère aîné, une demi-sœur, plus jeune qu'elle de quelques années, et deux demi-frère cadets qui son jumeaux. Sa mère et son beau père l'on foutu à la porte l'année de ses 21 ans. Ses parents sont d’origine mexicaine et parlaient très souvent en espagnol à la maison. Elle le parle donc couramment. Elle a gardé contacte avec ses amies de lycée et fait régulièrement la fête avec eux. Il lui arrive de voler dans les magasins (principalement de la nourriture et des produits de beauté). Elle c'est d'ailleurs faite prendre à deux reprise.



LUX ET LES GENS

TEDDY la voisine et collègue qu'elle martyrise. + MIRABELLE le plan cul régulier. + NINA la grande sœur de cœur qui la sauve de ses embrouilles. + KERRIE la jalouse. + MAKSIM le flic à qui elle fait les yeux doux pour se sortir de la merde. + KLAUS le drogué qui va lui attirer des ennuies.+ NANA la meuf qui la stalk.



Spoiler:
 



RP TIME

TEDDY + La folle course aux pizzas.
KLAUS + La lune est le soleil des statues.
NINA + A défaut de ne pas avoir d'enfant j'ai tout d'une mère.
NANA + grocery shopping.

.




MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 12:56

OMG CE VAVA Puis le début de ta fiche est génial, j'ai hâte de lire la suite
Bienvenue ici et merci de t'être inscrit Si t'as des questions surtout n'hésite pas
Bon courage pour ta fiche

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Me and my girls
Nobody knows when we fake it,
you like to watch when we shake it
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 15:10

Bienvenue Ettore ça c'est du prénom original ! Puis t'as visé juste le 20 octobre c'est mon naniversaire
Un jour je ramènerai mes abeilles pour qu'elles butinent tes jolies bouquet iykwim. J'aime bien le début de ta fiche ça rendrai presque ton personnage réel
Bon courage pour la suite si t'as une question mpotte nous
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 15:23

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE
Ahah j'adore déjà ta fiche mon poulet
Super choix de vava, bon courage pour ta fichounette, si tu as un souci harcèle nous
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 16:46

Merci à tous les deux, mes amours
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 18:47

Déjà j'adore ton style d'écriture, la mise en scène des parties narratives fait très pièce de théâtre et tu as su intégré le contexte de ton forum pour faire une histoire intéressante ! Ton personnage est bien abouti et promet de faire des merveilles en rp, je valide et plutôt deux fois qu'une ça c'est de la fiche


hight five, t'es validé(e) !





Bravo ma caille, tu es validé(e) ! Tu vas bientôt pouvoir jouer pleinement, c'est pas cool ça !?  Tu peux dès à présent créer ta fiche de lien juste ici, ainsi que ton téléphone là et pourquoi pas ta boîte aux lettres. Il se peut que tu ai besoin d'un scénario, tu peux donc créer le tien dans cette partie ! Dans celle-ci tu pourras nous donner tes idées/avis/changements/demandes d'intrigues etc... Parce que KOMD c'est aussi chez toi ! N'oublie pas que Grand Ma' raffole des ragots, si tu as une information, n'hésite pas à lui en faire part juste là. Tu peux même voir les petits secrets de Belle Fleur déjà dévoilés dans ce coin. Sache que tu peux contacter Grand Ma' pour toutes occasions, que ce soit pour un événement important, un deal... Nous souhaitons faire de KOMD un forum interactif et amusant donc n'aie pas peur ! Trêve de blabla je te laisse voler de tes propres ailes, contact nous si tu as le moindre soucis, mais surtout, amuse toi ! Après tout, on est chez mémé...    




Dernière édition par Charlie L. Erikson le Dim 5 Avr - 20:00, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   Dim 5 Avr - 18:53

Merci bien mon biquet
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ettore >> retour au bercail   

 

ettore >> retour au bercail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Guillaume] Retour au bercail...
» ettore >> retour au bercail
» Retour au bercail ???
» Retour au bercail.
» Retour au Bercail... [Pv - Shepard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des présentations & liens-