AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 You're mine ... you'll always be (Brooklyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Mer 3 Juin - 21:44

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
Plusieurs jours s'étaient écoulé depuis cette nuit totalement folle que j'avais passée chez cette inconnue, je m'étais introduis chez elle croyant à tort qu'il s'agissait de chez moi et bien qu'elle m'ait laissé partir sans me faire le moindre problème mon petit doigt me disait que j'étais loin d'en avoir fini avec elle.

Ce soir je devais me rendre à une soirée organisée par des gens influents de Belle Fleur et on m'avait demandé d'y représenter le bureau, j'aurais préféré ne pas y aller mais par moment il faut savoir faire des compromis. Passant en vitesse par chez moi je mangeai un morceau, avant de passer par la salle de bain, et enfilant des vêtements appropriés pour l'occasion je pris un taxi afin de me rendre sur les lieux de cette fameuse soirée.

Ayant salué quelques personnes au passage, après mon arrivée, je me rendis au bar histoire d'y relaxer tout en prenant un verre.  Bien que je semblais relax je ne fus pas sans ressentir un certain stress lorsque je vis Brad, un de mes collègue, se pointer avec Brooklyn à son bras. Réalisant à quel point le tout pouvait être à risque, bien entendu sans connaître la nature de leur relation, je décidai de les ignorer totalement d'autant plus que Brad semblait fou de la belle blonde. Était-ce une réelle relation basée sur des sentiments sincères ou une simple ruse de la part de la belle blonde afin de se faire inviter à cette fête dont les invités étaient triés soigneusement? Il ne m'appartenait pas d'en juger.

Faisant dos à tout ce beau monde j'étais entrain de boire mon verre lorsque soudain je sentis deux mains se poser contre mon torse et des lèvres se plaquer dans le creux de mon cou alors qu'une poitrine des plus opulente se comprima contre mon dos.

Tu sais que tu as fait fort cette nuit là chéri? Dès que j'entendis cette voix je compris qu'il s'agissait d'elle et qu'elle ne comptait pas me laisser m'en tirer aussi facilement que je l'aurais cru. D'ailleurs elle n'hésita pas à poser son téléphone sur le comptoir du bar afin de me faire visionner cette scène , plus que torride, qui nous mettaient en vedette. Bien entendu j'éteignis ce satané téléphone et je me tournai vers elle tout en le lui tendant. Tu devrais me foutre la paix et puis Brad va se poser des questions s'il te voit avec moi?

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Jeu 4 Juin - 23:13



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Les jours sans ce bellâtre furent ennuyeux. Décidée à le revoir, j'avais mené mon enquête découvrant des informations intéressantes comme son identité : Carter Brewster, son métier à la mairie, ses collègues comme Brad et une soirée sélecte qui aura bientôt lieu.

Je comptais posséder ce bellâtre en le faisant chanter avec une vidéo de nos ébats. Je lui dirai que s'il ne passait pas un moment torride avec moi, la vidéo accompagnerait ma plainte pour viol et intrusion de domicile. Subtilement, je ruserai en étant déterminée et entreprenante pour le piéger. Afin de me rapprocher de Carter, j'abordai Brad à la sortie de la mairie. Je jouai la femme perdue qui arrivait trop tard et cela fonctionna. Usant de séduction, je me rapprochai de lui qu'il fut conquis et on sortit quelques fois. Voyant la soirée approcher, je lui avouai de faux sentiments qu'il voudra me combler. J'obtins satisfaction car celui-ci m'invita à la soirée. Là-bas, j'userai d'attentions enivrantes pour le troubler. J'userai de répartie me montrant dominatrice pour l'ébranler. Je rendrai mes attentions mémorables pour exalter du désir. Je jouerai la coquine en usant d'allusions pour le désorienter. Je l'allumerai pour le désarçonner. Je le laisserai face à un choix en lui faisant croire que s'il ne venait pas avec moi pour vivre un instant charnel, la vidéo se retrouverait dans ma plainte pour viol et intrusion de domicile. Ainsi, je l'attraperai.

Le soir du rendez-vous, je m'habillai avec une robe soulignant mes courbes. Brad vint me chercher et on partit ensemble. Arrivant sur place et voyant Carter, j'incitai le crétin à prendre mon bras pour faire sensation. Voyant la réaction du bellâtre, je n'avais pas dit mon dernier mot. Le crétin fut attentionné alors pour agir, je lui murmurai que je partais chercher nos verres. N'attendant pas la réponse, je m'éclipsai rejoignant Carter.  

Le sentant surpris, je mordillai son cou pinçant ses fesses pour le faire bouillir de désir. Admirant sa réaction, je pris mon téléphone effleurant son genou pour l'enflammer. Il résista que j'userai de répartie en étant une dominatrice pour le dérouter.

Pourquoi je te laisserai alors que l'on a vécu l'instant le plus torride chéri ? J'effleurai le haut de sa jambe approchant de l'intérieur pour le provoquer. Ton corps me réclame bébé. Je jouerai la perverse en usant d'allusions pour le désorienter. Il n'est rien comparé à toi qui sait me procurer un plaisir inimaginable et qui veut recommencer. Je l'allumerai pour le troubler. J'effleurai sa jambe avec mon pied et sa taille pour le faire frémir. Tes fantasmes deviendront réalité que tu ne te passeras plus de moi alors inutile de m'échapper, tu m'appartiens. Je ferai mine d'être raisonnable avec une proposition pour le déboussoler. Si tu viens avec moi pour vivre un moment torride, je garderai la vidéo privée, sinon celle-ci accompagnera ma plainte pour viol et intrusion de domicile. J'effleurai sa joue. Ma discrétion n'est pas gratuite alors soit coopératif. Je bouffai son index pour le torturer.

Ainsi, je l'aurai.    
   
©clever love.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Mar 9 Juin - 6:55

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
Je peinais à remettre les pièces de ce puzzle en place depuis cette fameuse nuit, je ne me rappelais que de mon réveil auprès de cette belle blonde et cette vision d'elle jouant de ses charmes afin de pousser à passer de nouveau à l'acte ne pouvait que me troubler d'avantage. Avec le recul j'en étais venu à me dire que cette histoire n'était rien d'autre qu'un mauvais souvenir et plus jamais je n'en entendrai parler mais de toute évidence j'avais tort. J'avais fini à me sortir cette folle histoire de la tête mais il avait fallu que je la vois débarquer ce soir au bras de cet imbécile de Brad.

Ce que j'aurais aimé le buter , lui et son air triomphant,  Brad s'exhibait avec sa poupée sans trop se douter que j'y avais eu droit bien avant lui. D'ailleurs avait-il seulement bénéficier des prouesses de la belle? Il était permis d'en douter tellement il pouvait être con. Toujours en est il que bon joueur je décidai de le laisser profiter de son moment de gloire … après tout mon petit doigt me disait que ce moment ne serait que très éphémère le concernant. Installé bar je tentais tout simplement de faire ma petite affaire sans soulever la moindre vague et c'est alors que je réalisai que la suite des choses ne serait pas aussi simple. Les ennuis étaient de nouveau au rendez-vous.

Lorsque j'entendis sa voix, que son parfum en vint à titiller mes sens, que sa forte poitrine vint se comprimer contre mon dos  et que ses mains, plus que baladeuses, taquinèrent mes fesses ainsi que mon intimité je ne tardai pas à réaliser qu'elle cherchait tout simplement à s'amuser de nouveau et que j'étais son jouet de prédilection. Bien sur la voix de la raison, ainsi que la décence et le bon goût, m'avait incité à lui rappeler la présence de son homme mais de toute évidence elle n'en avait que faire de se léger détail. Tout simplement parce que ce n'est pas approprié vu le moment et l'endroit. Elle ne semblait pas vouloir entendre raison, d'ailleurs elle continuait son petit manège, tout en me disant de sa voix chaude et sensuelle qu'elle était persuadée que je me mourais de désir de la posséder. Mon pieds dans ton cul! Ça aussi ton être le réclame? Non mais j'étais pas un gars facile, aisément négociable certes mais un gars facile … aucunement. T'imagines s'il t'entendait dire des telles choses à ton sujet? Il est persuadé que tu veux l'épouser ce con.  J'étais mort de rire tellement c'était désopilant ce truc ...Brad était persuadé que Brooklyn se préservait afin de demeurer chaste et vierge jusqu'au jour du mariage. J'en connaissais un qui risquait de tomber de haut … de très haut même et je ne parle pas d'une chute en bas d'un escalier. Le pied de la belle remontant contre ma jambe se voulait de nature à me faire frémir de désir. Tout de même ironique tu dis que je t'appartiens alors qu'un imbécile notoire prétend que tu es siennes. Je me demande bien qui appartient à qui dans cette histoire? Je m'étais permis de me la jouer fin psychologue et c'est alors qu'elle répliqua avec une forme de chantage. Elle avait raison j'avais énormément à perdre d'autant plus qu'elle était celle qui détenait les preuves.  C'est pas comme si j'avais réellement le choix. Elle me tenait et je détestais le simple fait de savoir qu'elle tenait ma vie entre ses mains.

Je m'apprêtais à lui suivre , afin de lui donner ce qu'elle désirait, lorsqu'un événement plus qu'inattendu se produisit. Finalement il y avait un Dieu quelque part, je n'avais jamais été aussi heureux de voir cet enfoiré de Brad. Carter je ne savais que tu connaissais ma petite amie? Je le regardai, alors que Brooklyn se distança de moi et se rapprochant de ce dernier histoire d'éviter les soupçons, et la regardant l'embrasser sur la joue tout en lui effleurant les lèvres je ne fus pas sans ressentir une certaine forme de jalousie. C'est une longue histoire elle et moi sommes … voisins. J'avais longuement hésité avant de lui répondre une telle chose. En fait ta chérie m'avait semblé si désemparée que je n'ai pas su résister à l'envie de lui venir en aide.  Il semblait douter de la véracité de mes propos un peu comme s'il était persuadé qu'il y avait plus entre sa dulcinée et moi … il y avait des raisons de se poser des questions après tout j'étais nettement plus canon que ce connard. Merci d'avoir surveillé ma petite amie pour moi … à la prochaine Carter. Brad s'éloigna avec sa fausse fiancée et je me retrouvais de nouveau seul au bar en tête à tête avec mon verre de scotch.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Jeu 11 Juin - 4:33



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Admirant l'action de Carter, je devais me comporter telle une amie. Subtilement, je ruserai en étant prévenante et coquine pour l'attraper. J'userai d'attentions mémorables pour exalter du désir. Je jouerai la tentatrice en faisant une fausse confidence pour le désorienter. J'userai de répartie me montrant perverse pour le désarçonner. Je jouerai la coquine pour le troubler. J'userai d'attentions exaltantes pour le faire frémir. Je serai déterminée l'allumant pour le dérouter. Je jouerai de séduction tentant d'éveiller sa jalousie pour le torturer. Je jouerai le jeu pour l'amadouer. Je le valoriserai pour le captiver. Je m'excuserai pour l'émouvoir. Je serai agréable pour lui proposer de discuter en privé qu'il acceptera. Je jouerai l'inquiète pour le toucher. Là, je l'aurai.

Le sentant déstabiliser, je bougeai mon corps près du sien effleurant sa jambe et léchant son cou pour l'enflammer. Il ne fut pas assez convaincant que je jouerai la séductrice en faisant une fausse confidence pour le désorienter.

Oublie ça trésor car flirter avec le danger est excitant et j'adore ça, pas toi ? J'effleurai ses lèvres titillant son menton pour le tenter. Il fut hostile mais je l'aurai que j'userai de répartie en étant perverse pour le dérouter. Tu t'égares quelque peu mais tu m'exciteras davantage en plaçant ta queue en moi chéri. Je malaxai coquinement son intimité pour le provoquer. Il ne fut pas assez convaincant que je jouerai la perverse pour le désarçonner. Laisse-cela de côté car on a mieux à faire alors inutile de résister. Le sentant frémir, je griffai son cou effleurant son torse pour l'émoustiller. Il fut fin psychologue que je serai décidée l'allumant pour le désorienter. Inutile, ton plan est inefficace que quand tu ressentiras des douceurs incomparables, tu me réclameras. J'embrassai subtilement et perversement sa joue effleurant son genou pour le faire bouillir de désir. Obtenant satisfaction, j'effleurai le haut de sa cuisse m'approchant de l'intérieur pour l'exciter.

Etant proche du but, l'enfoiré cassa tout. Je me servirai de la situation en jouant de séduction pour attiser la jalousie de Carter. Après mon action, j'effleurai le bas de sa jambe titillant son oreille avec mes lèvres et tenant la main du crétin pour l'enflammer. Il me surprit que je jouerai le jeu pour le toucher.

C'est vrai, c'est mon voisin et aujourd'hui, il a été prévenant en m'aidant à connaître les personnes de la soirée. J'effleurai le coin des lèvres du crétin regardant diaboliquement Carter pour l'hypnotiser.

En laissant Carter, j'étais insatisfaite. Je reviendrai vers lui en jouant la reconnaissante. Je jouai auprès de Brad celle désirant réparer un oubli qu'il accepta. Je revins auprès du bellâtre effleurant sa taille et son nombril pour le titiller. Je le valoriserai pour l'amadouer.

Merci, tu es merveilleux. Je m'excuserai pleurant pour l'attendrir. Pardon. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer qu'il acceptera. Pour me racheter, peut-on discuter en privé ? J'effleurai son épaule pour le troubler. Je jouerai l'effrayée pour l'attendrir. En n'ayant pas de tes nouvelles, je me suis inquiétée.

Ainsi, je l'attraperai.   
   
©clever love.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Mer 17 Juin - 17:05

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
Elle avait su trouver les mots pour me faire nager en plein doute, j'étais perdu et de par son comportement elle semblait vouloir me pousser dans mes derniers retranchements histoire de m'emmener exactement là ou elle désirait m'avoir. Devant tout ce qu'elle semblait vouloir déployer pour me séduire et me faire craquer, il convient d'admettre qu'elle n'avait pas hésité à sortir les gros canons, je me sentais à deux doigts de céder. Cette façon qu'elle avait de me caresser et se jouer , avec sensualité et perversité, de sa langue et de ses lèvres à l'encontre du lobe de mon oreille et de ma joue ne pouvait que me faire fondre de désir.

Alors que je m'apprêtais à céder, un peu comme si cette créature maléfique avait fini par vaincre ma résilience et à me mettre à genoux histoire de m'emmener à lui baiser les pieds, je vis cet enfoiré de Brad se pointer. Il ne s'en doutait pas mais il venait de me sauver la mise … du moins temporairement. Tentant de clarifier la situation avec ce dernier je ne fus pas sans réprimer un ardent frisson au gré de cette caresse que la belle blonde fit en toute discrétion alors que sa main glissa contre le haut de ma cuisse. Bien que je savais que cette femme là était le mal en personne je me dois d'avouer qu'elle me troublait.

Lorsque je la vis repartir au bras de cet imbécile je ne fus pas sans ressentir un quelconque relent de jalousie, je ne parvenais pas à m'expliquer un tel ressentiment car entre nous c'était plutôt tendu comme relation. Les sentiments humains j'y comprendrai jamais rien. Vous y piger quelque chose?

De nouveau au bar, seul comme le dernier des cons, je m'y étais installé verre à la main tentant de faire le vide dans mon esprit et c'est alors que je senti une main effleurer ma taille ainsi que mon nombril. Ne me remercie pas j'ai simplement fait ce qui se devait de l'être. Je ne pouvais que difficilement lui résister tellement je pouvais être sous son charme et la voir pleurer ne pouvait qu'en ajouter une couche. Je ne résistais jamais aux larmes d'une femme. Ce n'est pas à toi de t'excuser. Je lui caressai la joue histoire d'essuyer ses larmes. Je ne parvenais plus à saisir qui était la vraie Brooklyn … l'allumeuse et la sale garce ou la jeune femme charmante et attentionnée. Son regard plus qu'apaisant et la charmante proposition qu'elle venait de me faire ne pouvaient que me plonger en plein doute. Bien sur, j'en serais ravi. Je dois admettre que ma curiosité était piquée au vif, je me demandais bien de ce dont elle désirait m'entretenir. Cette façon qu'elle avait de glisser son index contre mon épaule et de me captiver par son regard ne pouvait que me troubler davantage. Tu m'en vois navré. Je me laissai faire lorsqu'elle s'empara de ma main histoire de m'entraîner à sa suite vers cet endroit ou elle comptait m'attirer.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Ven 19 Juin - 3:31



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Sentant Carter déstabiliser, je devais parfaire mon image d'amie. Je me livrerai pour ébranler sa résistance. Subtilement, je ruserai en étant attentionnée et joueuse pour le piéger.

Le sentant frémir, je donnai un baiser subtil et pervers sur sa joue effleurant avec mon index le coin de ses lèvres, son cou et le haut de sa jambe pour exalter du désir.

Bien sûr, j'étais proche de croquer mon bellâtre mais Brad avait tout bouleversé. Heureusement, j'avais su rebondir. Je jouerai de séduction afin d'attiser la convoitise de Carter de me posséder qu'il fera tout pour m'arracher à l'enfoiré. Le sentant frémir, j'effleurai son bas-ventre et l'intérieur de sa cuisse m'approchant de son intimité pour l'émoustiller.

En partant, je roulai légèrement des hanches pour captiver Carter. Mon intérêt pour lui était grandissant suite à son action que je comptais l'attraper.

Etant revenue vers lui et le sentant troubler, j'effleurai délicatement son torse et furtivement ses fesses pour le faire frémir. Il fut modeste que je serai compréhensive effleurant doucement son front, feignant de rougir et le flattant pour le charmer.

C'est vrai mais c'est gentil venant d'un homme attentionné que je ne peux qu'être reconnaissante. Je baissai ma tête pleurant pour l'émouvoir. Il fut attentionné que je serai conciliante en avouant de faux sentiments, effleurant et griffant le dessus de sa main pour l'amadouer. Je me sens apaisée à tes côtés. Son attention était divine que j'effleurai ses doigts, prenant sa main et embrassant sa paume d'un baiser doux et pervers pour l'enflammer. Obtenant satisfaction, j'effleurai sa joue pour l'ensorceler. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer qu'il acceptera. Super, alors ça te dit que je t'amène à un endroit que je connais ? Je me livrerai en l'emmenant près des habitations des personnes modestes que je défendis habituellement pour l'amadouer. Le sentant troubler, j'effleurai son bras et le bas de son dos pour le désarçonner. Il fut prévenant que je le rassurerai me montrant humble pour le désorienter. Ne t'en veux pas, tu n'es pas fautif et l'important c'est que tu ailles bien. J'effleurai lentement son menton et son genou pour le titiller.

Prenant sa main, je l'entraînai discrètement à l'extérieur me promenant avec lui. J'effleurai malicieusement sa taille posant ma tête sur son épaule pour le désorienter. Je jouai la songeuse pour l'amadouer. Je serai bienveillante le valorisant pour le déboussoler.  

Je t'amène vers les habitations car j'ai un projet qui me tient à cœur et que je souhaite le partager avec un homme merveilleux. Je serai prévenante me préoccupant de lui et procurant une douceur à son oreille pour l'attendrir. Je comprends tes interrogations et je désire t'aider à y voir plus clair. Je serai serviable effleurant son avant-bras pour le désarçonner. N'hésite pas à me poser n'importe quelle question, j'y répondrai. Je serai attentionnée lui faisant une proposition pour l'apâter. J'aimerai que l'on fasse connaissance, cela te dit ? J'effleurai le haut de son torse griffant son cou pour le troubler.

Ainsi, je l'aurais.    

©clever love.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Jeu 25 Juin - 5:16

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
Je n'étais pas sans ressentir de l'inconfort lorsqu'elle continua de me chauffer , glissant sa main contre l'intérieur de ma cuisse et effleurant mon intimité, alors que nous étions en présence de Brad … cela aurait pu déclencher un bordel monstre mais l'imbécile ne vit rien de ce qu'elle me faisait … à moins qu'il avait préféré jouer à celui qui ne voyait rien. C'était fort possible. La voyant quitter, s'éloigner avec cet imbécile, je ne fus pas sans ressentir une pointe de jalousie ce que je peinais à m'expliquer vu qu'entre nous ce n'était pas l'amour fou.

Je m'étais réinstallé au bar, verre à la main, et je me sentis de nouveau frémir de désir alors que je ressentis une main se poser contre mon torse après que celle-ci effleura mes fesses du bout des doigts. Posant mon verre sur le comptoir je me tournai et je réalisai qu'il s'agissait de nouveau de la belle blonde. Bien que je n'étais pas le plus convaincu des hommes, relativement à la portée plus qu'exceptionnelle du ce geste que j'avais eu à son égard, je n'en demeurais pas moins touché et ému par les attentions qu'elle pouvait avoir à mon égard. N'en parlons plus. Je n'aimais pas trop m'étendre sur ce genre de choses, peut être par excès d'humilité ou par crainte d'afficher mes sentiments. La voir pleurer ne m'avait pas laissé de marbre si bien que je m'étais laissé aller à la consoler, me perdant dans ce regard auquel je peinais à résister … sa main se glissant contre la mienne, la griffant subtilement n'avait pu qu'en ajouter une couche. Je suis ravi de pouvoir t'apporter un peu de bonheur.

Ses doigts glissant sensuellement contre les miens, sa main se refermant contre la mienne afin de s'en emparer, ses lèvres glissant d'une manière plus que perverse contre la paume de ma main … tout ça ne pouvait que m'emmener à défaillir tant le désir qu'elle éveillait en moi se voulait des plus insoutenables. Fermant les yeux, tout en me mordillant la lèvre, au gré de cette douce caresse contre ma joue je ne pu que me laisser bercer par l'exquise sensualité de sa voix lorsqu'elle se permit de me faire cette proposition. Pourquoi pas. Je me sentais enclin à la suivre aveuglément, je devenais de moins en moins rationnel à son contact. Lorsqu'elle me confia s'être fait du soucis à mon égard je ne pus que lui exprimer mes regrets et cette façon qu'elle eu de me dire que je n'avais aucune raison d'éprouver le moindre regret n'avait pu que me faire sourire. Je ne savais plus qui était la réelle Brooklyn. La garce manipulatrice? La douce et exquise jeune femme que j'avais consolé?

Faisant quelques pas en sa compagnie je me laissai faire lorsqu'elle me prit la main pour ensuite passer son bras autour de ma taille et glisser sa tête contre mon épaule, glissant mon bras autour de la sienne nous finîmes par nous retrouver à l'extérieur. Cette confiance que tu me témoignes ne peut que m'honorer et m'émouvoir. La douceur de sa voix et la sensualité de ses lèvres titillant le lobe de mon oreille n'avait pu que m'emmener à frémir sous la folle intensité de ce désir qu'elle éveillait en moi. Je suis persuadé que tu sauras m'aider à y voir plus clair.  Ce que je pouvais apprécier sentir ses doigts glisser de la sorte contre mon avant bras. À vrai dire je me pose tellement de questions, je ne saurais pas par ou commencer. Son regard était de nature à m'absorber et à me troubler, sa main remontant contre mon torse et me griffant le cou n'avait pu que contribuer à m'achever … totalement. Reprenons tout à zéro, repartons sur de nouvelles bases. J'étais subjugué par la belle, de toute évidence elle me menait par le bout du nez.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Ven 26 Juin - 16:47



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Sentant Carter troubler, je devais parfaire mon image d'une femme prête à se livrer. Subtilement, je ruserai en étant prévenante et joueuse pour le piéger.

Le sentant désorienter, j'effleurai le haut de sa jambe en frôlant la joue du crétin pour le déboussoler. C'était jouissif de voir le crétin incrédule et je m'en servais pour le quitter et revenir auprès de Carter.

Au bar, le sentant frémir, j'effleurai son épaule puis le bas de son dos embrassant et mordillant son cou pour exalter du désir. Le sentant toucher, il fut prévenant que j'effleurai son front embrassant subtilement et perversement sa joue pour le faire frémir. Il fut gentil qu'en le sentant charmer, je griffai son poignet mordillant le dessus de sa main pour l'enflammer. Il fut attentionné que je serai bienveillante en avouant de faux sentiments pour l'amadouer.

Ta présence m'en apporte. J'effleurai le haut de sa cuisse griffant son menton pour le titiller.

Le sentant défaillir, je mordillai son pouce griffant le début de son avant-bras sous sa manche pour le désarçonner. Le sentant troubler, j'effleurai ses lèvres pour le captiver. Obtenant satisfaction, j'effleurai sa taille me surprenant à rougir, frôlant ses fesses et l'arrière de sa cuisse pour l'émoustiller. Admirant son sourire après l'avoir réconforté, j'effleurai son torse pour le troubler.

A l'extérieur, le sentant déstabiliser, j'effleurai son épaule avec ma tête pour le désorienter. Il fut toucher que je me livrerai le valorisant pour le désorienter. Tu es si merveilleux que je peux, sereine, tout te dire. Je pleurai pour l'émouvoir. Je défends ses personnes qui résident dans ses habitations contre la mairie pour obtenir les rénovations de leurs demeures mais même en gagnant en justice, rien ne bouge. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer. Tu pourras me donner ton avis ? Je le valoriserai effleurant sa joue et embrassant son poignet pour le dérouter. Ton avis compte pour moi. Le sentant succomber, j'embrassai près de son épaule glissant mes doigts sous sa chemise et griffant le bas de son dos pour le provoquer. Il fut attentionné que je me montrerai humble pour le déboussoler. Oui car je désire le meilleur pour toi. Le sentant frémir, je levai sa manche embrassant son avant-bras pour l'ébranler. Il fut désorienter que je serai serviable effleurant l'intérieur de sa main et mordillant son index pour l'amadouer. Tu peux poser celle qui te vient à l'esprit. Le sentant subjuguer, je griffai le haut de son torse effleurant son oreille et léchant son cou pour le provoquer. Obtenant satisfaction et jouant le jeu, je me présenterai effleurant son dos pour l'intriguer. D'accord, alors je m'appelle Brooklyn Harlington avocate et arrivée depuis plusieurs semaines de New York. Je serai curieuse pour l'apâter. Et toi comment tu t'appelles et d'où tu viens ? J'effleurai son bras pour l'achever alors que l'on arriva à destination. Je le flatterai pour l'attendrir. Tu es la personne la plus intéressante que j'ai rencontrée. Je rougis pour le toucher. Cet homme m'attirait grandement.

Ainsi, je l'aurai.    

©clever love.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Sam 4 Juil - 2:13

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
D'une certaine façon, bien que je peinais à y comprendre quoi que ce soit, il devenait de plus en plus évident que la belle blonde avait su me percer à jour … un peu comme si elle avait su aller voir au delà des apparences et qu'elle réalisait à quel point la vie m'avait meurtri. Cette façon, empreinte de sensualité, qu'elle avait eue d'effleurer mon front pour ensuite embrasser ma joue jouant de tendresse et de perversité n'avait pas été sans me troubler. Cette caresse contre mon poignet et ce baiser contre le dessus de ma main s'était avérée de nature à me faire défaillir une fois de plus. L'entendre me dire que ma présence lui apportait énormément n'avait pas été sans me troubler et sa main remontant contre ma cuisse , alors que l'autre me griffait le menton, m'avait tout simplement emmené dans un monde de séduction et de perversion du quel il m'était tout simplement impossible de m'échapper.

Totalement perdu, pensant pour le moins irrationnellement, je m'étais abandonné à son approche.

L'ayant suivi jusqu'à l'extérieur je ne fus pas sans me sentir désorienté et déstabilisé au gré de ces douces caresses qu'elle me fit et ces quelques mots qu'elle m'adressa ne furent que me troubler d'autant plus. Je ne savais pas trop ce que je pouvais me permettre de lui répondre, il faut dire que j'étais totalement perdu et c'est alors que je la vis pleurer. Non je t'en prie ne pleure pas. L'entendre me faire part de ses difficultés ne fut pas sans m'émouvoir je ne m'attendais pas à ce qu'elle prenne autant les choses à cœur … j'étais loin de cette image de sale garce que je m'étais forgé la concernant. Le problème c'est qu'aussi douée sois-tu jamais tu n'auras le dernier mot contre le service de contentieux de la ville … tu es seule alors que de l'autre côté ils sont une armée d'avocats. Je ne lui avais pas encore dit que je bossais pour le maire mais elle devait probablement s'en douter puisqu'elle s'était faite inviter à une soirée réserver au personnel œuvrant pour le cabinet du maire. Pourquoi pas. Je frémis au contact de ses lèvres parcourant mon poignet. Ah bon? J'étais étonné de l'entendre me dire que mon avis comptait pour elle. L'entendre me dire qu'elle souhaitait le meilleur pour moi n'avait pu que me toucher et je perdis ce que j'allais lui dire … il faut dire que son approche avait été de nature à me troubler. Elle me faisait un effet d'enfer avec ses bisous est ses caresses.

Et bien tout d'abord pourquoi es-tu si gentille à mon endroit alors qu'au début de la soirée tu l'étais beaucoup moins? Je ne peux pas m'empêcher de trouver étrange un tel changement d'attitude. C'était plus fort que moi j'étais suspicieux de nature et puis nous finîmes par nous mettre d'accord afin de tout reprendre à zéro.

Sa main remontant contre mon torse, tout comme ses lèvres et sa langue parcourant le creux de mon cou, n'avait pas été sans me troubler mais néanmoins je jouai le jeu qui consistait à se livrer mutuellement l'un à l'autre comme s'il s'agissait de notre première fois.

Enchanté Brooklyn. Je lui souris, lui tendant la main. Je m'appelle Carter Marcus Brewster d'Omaha au Nebraska , conseiller en urbanisme à l'hôtel de ville de Belle Fleur, et je suis en ville que depuis quelques mois. Marchant en sa compagnie je ne fus pas sans ressentir un ardent désir au gré de ses doigts remontant contre mon avant bras si bien que je glissai ma main dans ses cheveux. Je dois dire que tu m'intrigues totalement. Je lui souris, caressant son visage du bout des doigts alors que mon regard se fondait dans le sien.



code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Mar 7 Juil - 23:26



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Sentant Carter charmer, je devais accentuer mon image de femme prête à se livrer et vulnérable. Subtilement, je ruserai en étant bienveillante et tactile pour le piéger.

Le sentant déstabiliser, j'effleurai son oreille léchant son cou pour le faire frémir. Le sentant défaillir, j'effleurai son torse griffant son poignet, léchant le dessus de sa main et mordillant son index pour l'émoustiller. Le sentant succomber, j'effleurai l'intérieur de sa cuisse griffant son bas-ventre sous sa chemise pour exalter du désir.

Le sentant subjuguer, j'embrassai subtilement et perversement l'intérieur de sa main mordillant son cou pour l'émoustiller.

Le sentant déboussoler, j'effleurai l'arrière de sa cuisse frôlant ses fesses pour le provoquer. Le sentant désorienter, je griffai son cou embrassant subtilement et perversement sa joue pour le désarçonner. Il fut prévenant que je le rassurerai léchant l'intérieur de sa main pour l'amadouer.

Ta présence me rassure. Le sentant toucher, j'embrassai le haut de son torse léchant son poignet pour le titiller. Il fut réaliste que je serai conciliante jouant l'émue pour l'amadouer. C'est vrai, ça m'attriste d'être impuissante mais j'espère qu'à plusieurs, les choses bougeront. Obtenant satisfaction, je serai reconnaissante mêlant mes doigts aux siens pour l'ensorceler. Tu es un prince. Le sentant frémir, je griffai le début de son avant-bras sous sa manche pour le faire fondre. Il fut étonné que je jouerai la confidente pour le séduire. Tu es quelqu'un de rationnel et j'ai confiance en ton jugement. Le sentant défaillir, j'embrassai son poignet effleurant son bas-ventre et frôlant son intimité pour l'enflammer.

Il fut dubitatif que je m'excuserai me livrant pour l'apaiser.

J'ai vu que tu es merveilleux alors pardon d'avoir agi bêtement sous le prétexte de me protéger de personnes pouvant se moquer de moi. Je pleurai pour l'émouvoir. Autrefois, j'ai connu un connard qui lors de la Saint-Valentin m'a avoué être sorti avec moi pour honorer un pari et je l'ai surpris avec ma soeur au lit. Je baissai ma tête pour l'attendrir. Depuis, j'ai craint de m'ouvrir jusqu'à ce que je te rencontre.

Le sentant défaillir, j'embrassai son cou pour l'envoûter.

Satisfaite du moment, à ses mots et admirant son sourire, je serai gentille pour le captiver.

Enchantée Carter. Je jouerai celle m'intéressant à lui pour le séduire. Pourquoi as-tu choisi cette voie ? Le sentant succomber, j'effleurai sa cuisse griffant le haut de son dos et mordillant son avant-bras pour le dérouter. Il fut charmant que je serai prévenante le valorisant pour le captiver. Je désire te faire découvrir des choses me concernant et connaître ce qui fait de toi un tel gentleman. Savourant son attention, je le guidai dans sa caresse, embrassant le dessus de sa main puis son front et effleurant l'intérieur de sa cuisse pour l'achever. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer qu'il acceptera. J'aimerai te montrer la demeure qui nécessite grandement d'aide, cela te dit ? Je posai mon front contre le sien embrassant ses lèvres gênée pour le désarçonner. Je m'excuserai pour l'émouvoir. Pardon.

Ainsi, je l'aurai.
©clever love.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Ven 17 Juil - 19:46

You're mine ... You'll always be.× ft. Carter & Brooklyn
Bien que la situation tendait à vouloir m'échapper et que je comprenais de moins en moins ce qui était entrain de m'arriver je dois admettre que ma méfiance commençait de plus en plus à s'effriter un peu comme si le charme de la belle blonde opérait de plus en plus. Cette façon qu'elle avait de me parcourir de sa main baladeuse, caressant ma cuisse et mon torse pour ensuite jouer de ses lèvres et de sa langue contre mon poignet, ne pouvait que me rendre totalement fou de désir et m'emmener à penser plus qu’irrationnellement.

Je suis ravi que ma présence puisse t'apporter autant. Ses lèvres parcourant le haut de mon torse ne pouvait que me faire frémir de désir. Rome ne s'est pas bâtit en un jour ...il faut savoir se montrer patiente. Je ne voulais pas me montrer moralisateur mais seulement lui faire comprendre qu'elle avait intérêt à ne pas brusquer les gens dont les décisions pouvaient en bout de ligne servir ses intérêts. Ses doigts contre les miens se voulaient de nature à me troubler, d'ailleurs je m'étais trouvé sans voix lorsqu'elle me dit que j'étais un prince à ses yeux. L'entendant me complimenter je ne fus pas sans rougir. Je suis ému par tant de compliments.


Bien entendu j'étais sur la défensive je me demandais qui était la véritable Brooklyn. Tu m'en vois désolé personne ne mérite un tel affront. Ses lèvres parcourant mon cou n'avait pu que me procurer un frisson des plus ardent si bien qu'il me fut plus que difficile de résister à la folle envie de l'embrasser.


Repensant à ce baiser je finis néanmoins par me livrer à ce jeu auquel elle m'avait convié. Et bien tout simplement parce que je ne me voyais pas continuer en tant qu'architecte et puis les choses avaient trop mal tournées chez moi il me fallait changer de vie. Et toi pourquoi avoir choisi le droit ? Ses caresses me troublaient et ne pouvaient que me donner de plus en plus envie d'elle, si bien que je finis par m'abandonner à ce désir remontant également ma main contre sa cuisse. Je serais plus que ravi de pouvoir te permettre de mieux me découvrir. Ma main continuant de remonter contre sa cuisse je ne demeurais pas insensible à ses douces attentions. Bien sur. Répondant positivement à sa proposition je la vis poser son front contre le mien pour ensuite s'emparer de mes lèvres. Ne soit désolé. Lui dis-je avant de l'embrasser à mon tour remontant ma main contre le haut de sa cuisse alors que mon autre main se glissait derrière sa nuque.

code by lizzou × gifs by tumblr
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   Lun 20 Juil - 0:52



Carter&BrooklynYou're mine... you'll always be

Sentant Carter succomber, je devais parfaire mon image de femme prévenante et vulnérable. Subtilement, je ruserai en étant attentionnée et charmante pour le piéger.

Le sentant désorienter, je griffai le haut de son torse mordillant son cou pour exalter du désir. Il fut prévenant que je me livrerai pour le captiver.

Je me sens au mieux à tes côtés. Le sentant frémir, je mordillai le dessus de sa main griffant le bas de son dos et frôlant ses fesses pour l'émoustiller. Il fut réaliste que je serai conciliante pour l'amadouer. Absolument et grâce à ton conseil, je vais l'être davantage. Le sentant désarçonner, j'effleurai l'arrière de sa cuisse léchant son cou et mordillant le haut de son torse pour le faire frémir. Le voyant toucher, je le valoriserai pour le troubler. Tu peux car tu es merveilleux. Je griffai son bas-ventre frôlant son intimité pour le provoquer.

Il fut prévenant que je serai reconnaissante pour le faire fondre.

C'est gentil, ta présence m'apaise. Le sentant défaillir, je prolongeai intensément ce baiser léchant le haut de son torse puis son avant-bras, agrippant sa cuisse, guidant sa main sur mon bas-ventre et l'approchant de mon intimité pour l'enflammer.  

Satisfaite en le voyant se confier, je serai curieuse pour le charmer.

Tu as bien fait et ce travail te plaît ? Je serai réconfortante me livrant pour l'attendrir. Je suis désolée et je te souhaite le meilleur, c'est mon voeu le plus cher. Le fait qu'il s'intéresse à moi me comblait. Je serai gentille pour le dérouter. J'aime apporter mon aide aux personnes dans le besoin car elles méritent le meilleur alors j'ai choisi le droit pour le faire. Le sentant défaillir et savourant son attention, j'effleurai l'intérieur de sa cuisse l'accompagnant dans sa caresse et mordillant près de son épaule pour le tenter. Il fut gentil que je jouerai celle m'intéressant à lui pour le séduire. Qu'aime faire un ange durant ses loisirs ? Le sentant succomber, cette caresse fut enivrante que je guidai sa main vers l'intérieur de ma cuisse léchant son avant-bras et embrassant sa joue pour le troubler. Obtenant satisfaction, j'effleurai son torse pour l'hypnotiser. Voyant la demeure en face, je la montrai me confiant pour l'amadouer. Elle a subi des dommages à cause d'un défaut de construction et ce sont les premiers qui risquent de tout perdre, cela m'attriste. Je pleurai pour l'attendrir. Après mon baiser, il fut attentionné que je jouerai l'émue pour l'émouvoir. Je... Alors qu'il m'embrassa et savourant sa caresse, je rendis torride son baiser effleurant le haut de sa jambe et titillant son intimité pour le déstabiliser. Je le flatterai pour le captiver. Tu es tellement attentionné, je suis si bien avec toi. Je l'embrassai langoureusement, léchant son index et effleurant ma poitrine pour l'envoûter. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer. Cela te dit de dîner ensemble et dans l'endroit de ton choix ? Je serai prévenante pour le captiver. Ainsi, on apprendra davantage à se connaître.

Ainsi, je l'aurai.
©clever love.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: You're mine ... you'll always be (Brooklyn)   

 

You're mine ... you'll always be (Brooklyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» veritable mine d'or pour tout fan d'arcade!!! a voir
» Les champs et la mine du Donjon de la Bravoure sont menacés.
» Mine sakai mardi 08/03/2011
» Mine abandonnée
» Changement de cité / mine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des RPs :: Belle Fleur Sud-