AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 Nos armes sont nos arts | Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Nos armes sont nos arts | Paris   Ven 1 Mai - 21:43



   
paris hermine casey
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus nec neque ac purus blandit fringilla vitae vitae felis. Vestibulum tellus augue, porttitor ut velit nec, vestibulum cursus ligula. Fusce porttitor facilisis aliquet. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In et orci euismod, tincidunt dui sed, venenatis massa. Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui. Quisque rhoncus nunc non venenatis faucibus. Sed blandit, nunc ac mollis tempor, est risus varius nibh, a volutpat felis nunc id metus. Suspendisse quis commodo turpis. Nulla eget sagittis sapien.
Liens à ajouter + À JOUR!
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus nec neque ac purus blandit fringilla vitae vitae felis. Vestibulum tellus augue, porttitor ut velit nec, vestibulum cursus ligula. Fusce porttitor facilisis aliquet. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In et orci euismod, tincidunt dui sed, venenatis massa. Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui. Quisque rhoncus nunc non venenatis faucibus. Sed blandit, nunc ac mollis tempor, est risus varius nibh, a volutpat felis nunc id metus. Suspendisse quis commodo turpis. Nulla eget sagittis sapien.
liens recherchés
(f) nature du lien
   description.
   (m) nature du lien
   description.
fiche de night sky. / avatar de hidden paradise. / gif de google image


Dernière édition par Paris H. Casey le Ven 1 Mai - 22:07, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Nos armes sont nos arts | Paris   Ven 1 Mai - 21:43




prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.


Dernière édition par Paris H. Casey le Ven 1 Mai - 22:07, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Nos armes sont nos arts | Paris   Ven 1 Mai - 21:44




   
Matt Grace
Best friend
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: Nos armes sont nos arts | Paris   Lun 11 Mai - 21:35

Un petit lien te dirait ?
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nos armes sont nos arts | Paris   

 

Nos armes sont nos arts | Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu]une arme pour le basarios
» Dites quelles sont vos armes?
» Quelles sont ces armes???
» Quelles sont les meilleures armes et armures du jeu?
» Les 4ième armes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des présentations & liens-