AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur KOMD
Bonne st valentin à tous !
L'animation débute ici, que le meilleur gagne !
Pas encore inscrit à l'animation ? Viens vite nous rejoindre ici
Une soirée CB est prévue le 20 février à 20h45 !

Partagez | 
 

 #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!    Dim 26 Avr - 21:18



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       
Cela faisait maintenant 4 mois environ que Luna était enceinte. Et environ 1 mois qu'elle vivait chez Embry. Elle avait dans un premier temps cherché du travail pour ne pas rester à s'ennuyer à l'appartement et soit on lui disait que ça ne pouvait pas le faire parce qu'elle était enceinte et qu'elle quitterait de toute façon la place d'ici peu de temps pour un congé maternité, soit elle ne convenait pas au profil demandé. Cela embêtait bien la trentenaire car rester inactive chez elle (en l'occurrence chez Embry) ce n'était pas du tout son genre. Mais il fallait vraiment croire que dans les circonstances actuelles, trouver du boulot n'allait pas être facile. Afin d'éviter de se fatiguer encore plus avec cela, Luna avait donc arrêté de répondre à des petites annonces et arrêté également de se rendre à des entretiens d'embauche. Et à la place, pour ne pas rester inactive, elle faisait ce qu'elle pouvait au domicile de Embry, c'est à dire le ménage, voire la vaisselle, voire la lessive, du moins étendre le linge. Embry lui avait dit plusieurs fois qu'elle n'avait pas à faire cela mais la brune y tenait, elle ne voulait aucunement donner l'impression qu'elle squattait chez Embry et qu'elle vivait à ses dépens.  

Les relations de la brune et de son ancien amant s'étaient améliorées, Embry était plus proche d'elle même si c'était loin d'être comme avant mais Luna ne regrettait malgré tout pas son choix d'avoir accepté de vivre chez lui. Car être enceinte et continuer de loger à l'hôtel n'aurait pas été un excellent choix. Certes, elle aurait pu louer un appartement ou quelque chose du genre avec ses économies qu'elle avait pris soin de transférer dans une banque de la ville, en quittant définitivement Londres mais ne travaillant pas pour le moment, tout cela aurait tôt fait de disparaître.

La jeune femme se faisait donc à sa nouvelle vie un peu contre son gré car elle aurait préféré travailler plutôt que de passer ses journées à l'appartement de Embry. Certes, elle sortait faire quelques courses mais sa grossesse faisait qu'elle ne pouvait pas porter trop de charges lourdes à la fois. Mais elle était cependant contente d'avoir ce bébé dans son ventre, contente de porter le bébé de Embry et comptant bien mener cette grossesse à terme, non pas dans le but de récupérer Embry, elle ne savait pas encore si cela serait possible un jour, mais parce que même si Embry et elle ne se rapprochaient pas plus ensuite, elle aurait au moins son enfant à lui à contempler, à aimer si le père se refusait à elle par la suite encore.

Luna avait donc fait le ménage durant la journée et ensuite, éreintée, s'était couchée sur le canapé et s'était endormie comme une masse.
       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Dim 26 Avr - 22:07





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”


Luna vivait désormais chez Embry et ça facilitait un peu leurs relations. Bien qu'ils ne soient pas encore totalement réconcilier, il arrivait que parfois Embry la regarde dormir et sans doute qu'elle ne s'était aperçu de rien mais lui aimait bien ça. Elle était tellement belle et puis elle portait son enfant et voir son petit ventre pousser c'était quelque chose dont il ne se laissait pas de regarder.
Luna n'arrivait pas à trouver de travail, presque normal vu son état, si elle voulait vraiment bosser il fallait qu'elle mente sur son état et visiblement ce n'était pas son truc. Embry ne lui reprochait rien, au contraire, c'est lui qui l'avait invité à venir vivre chez lui. Elle se sentait obligé de donner en retour et n'arrêtait pas de faire le ménage, de laver son linge et tout ça et lui, lui avait déjà dit plusieurs fois qu'elle n'avait pas à faire ça, qu'elle n'était pas son esclave, qu'elle était bienvenue chez lui et qu'il ne demandait rien en retour.

Cet après midi, Embry avait finit plus tôt et avait laissé le garage en surveillance à Kaelee, espérant qu'elle s'en sorte. Il avait besoin d'une bonne douche et d'un peu de repos ayant aider la veille à rechercher des promeneurs. La météo était plus clémente mais les gens étaient toujours aussi inconscients.
Il était donc de retour à l'appartement et avait vite remarqué que celui-ci était trop silencieux, Luna devait pourtant être là. Inquiet il la chercha un peu avant de la trouver sur le canapé en train de faire une sieste. Il la contempla pendant quelques minutes le sourire sur les lèvres avant de se rendre à la salle de bain pour prendre une bonne douche. Quand il eut terminé, il enfila un pantalon par dessus son caleçon et un t'shirt puis retourna dans le salon. La miss n'avait pas bougé d'un centimètre et dormait toujours autant. Cela fit plaisir à Embry de la voir se reposer ainsi et il ne pu s'empêcher de s'approcher d'elle et de poser sa main sur sa joue, la caressant doucement afin de ne pas la réveiller. Elle était si belle, si rayonnante depuis quelques temps. Cela lui rappela tellement de souvenirs agréables qu'il souriait bêtement en la regardant. Puis il s'agenouilla et déposa un baiser sur son front, restant près d'elle pour la regarder encore puis vint poser sa main très doucement sur son ventre, se demandant si le petit pouvait déjà la sentir ou non.



Codage fait par .Jenaa
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Lun 27 Avr - 19:00



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       
Luna était donc couchée et n'avait pas entendu Embry rentrer, elle dormait à poings fermés, fatiguée par sa grossesse mais aussi par ses moments de ménage. Elle tenait à faire cela, mais il était certain que viendrait un moment où elle ne le pourrait plus, étant trop "grosse" pour le faire. Mais à ce moment-là, elle aurait malgré tout besoin d'exercice, ne souhaitant pas avoir de problèmes genre rétention d'eau ou varices.

Elle sentit tout d'un coup quelque chose la toucher mais persuadée que c'était dans son sommeil et donc qu'elle se l'imaginait, elle n'ouvrit pas les yeux, ce n'était en fait qu'Embry qui posait la main sur son ventre mais dans son rêve, c'était tout à fait autre chose, elle était en train en fait de faire un cauchemar, de revivre les viols qu'elle avait subis.

- Haaaaaaaaaaaaa !!! Au secours ! Non !

Elle avait ouvert les yeux, réveillée en sursaut. Quelques secondes plus tard, elle réalisa où elle était, chez Embry en sécurité à qui elle avait sûrement fait peur en se réveillant ainsi.

- Ouf ! C'est toi Embry ! Désolée si je t'ai fait peur, je crois que j'ai fait un cauchemar ! Je revivais ...

Elle s'arrêta là, ne voulant aucunement embêter Embry avec son passé. Il demanderait à ce moment là qu'elle en dise plus si ça l'intéressait, s'il le jugeait utile.

- Tu es déjà rentré du boulot ? Il est quelle heure ?

Elle se frotta les yeux en disant cela, contente de voir Embry, elle se sentait apaisée quand il était là, près d'elle, en sécurité. Elle avait parfois peur que son mari (ex-mari dans sa tête, elle ne voulait plus avoir du tout affaire à lui) la retrouve) même si elle ne risquait rien dans l'absolu ici, à Belle Fleur.
       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       


Dernière édition par Luna F. Jannings le Lun 27 Avr - 19:33, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Lun 27 Avr - 19:13





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”


Embry fut vraiment très surpris par la manière dont elle réagit alors qu'il posait sa main délicatement sur son petit ventre qui commençait doucement à s'arrondir. C'était agréable pour lui mais il faut croire que ce n'était pas le cas pour Luna, celle-ci s'agita très vite et se réveilla en sursaut, comme s'il venait de l'agresser. Sur le coup il ne compris pas et puis rapidement il se rendit compte qu'il l'avait toucher alors qu'elle dormait et que sans doute cela lui avait rappeler certains mauvais souvenirs.

"- C'est rien c'est juste moi Luna..."

Il essayait de l'apaiser en prenant une voix douce, lui rappeler qu'elle était chez lui, maintenant et non ailleurs à un mauvaise moment de sa vie. Embry ne lui ferait jamais de mal, physiquement en tout cas, car peu être qu'il lui en faisait sans le vouloir en restant distant avec elle mais là c'était plutôt psychologique.
Il la regarda et lui sourit, ne voulant pas qu'elle s'explique, se doutant bien de ce qu'elle voulait dire en fait.

"- Il est à peu près seize heures, j'ai finit plus tôt j'en avait un peu marre en fait. Et toi, t'as l'air d'en avoir encore fait des tonnes, je me trompe ?"

Il la regarda d'un air inquiet parce qu'il savait bien que son appartement ne se nettoyait pas tout seul.

"- Tu me fais une petite place ?"

Embry se rapprochait de plus en plus de Luna, même si c'était encore loin d'être évident entre eux, la confiance revenait petit à petit et Embry avait envie de s'impliquer vis à vis de sa grossesse, après tout elle n'était pas tombé enceinte toute seule.

"- Comment vous allez tous les deux ?"

Oui, Embry commençait à s'impliquer bien plus qu'il ne l'aurait voulu dans cette grossesse, espérant au fond de lui que l'enfant naîtrait cette fois-ci pas comme la dernière fois avec son épouse.



Codage fait par .Jenaa
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Lun 27 Avr - 20:46



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       
Luna ne comprit pas ce qu'il venait de se passer, elle était comme dans un état second en se réveillant, elle avait fait un cauchemar. Et du coup, elle avait étonné Embry, ce qui était normal vu qu'elle venait de crier.

- Je....J'ai eu peur...J'ai cru que...Ouf c'est toi Embry !

Elle n'avait là présentement envie que d'une seule chose, c'était de se lover contre lui, qu'il la prenne dans ses bras afin de la rassurer en plus de le faire avec la voix douce qu'il venait de prendre. Elle avait peur encore, elle en tremblait de ce cauchemar qu'elle venait de faire. Mais elle n'osait pas encore cela, pas à nouveau se lover contre Embry, comme elle était libre de le faire avant, avant qu'elle ne parte de là lâchement, avant qu'elle ne comprenne la bêtise qu'elle faisait en partant de Belle Fleur, délaissant Embry. Quelle idée lui avait pris de vouloir tout plaquer ainsi, quelle erreur cela avait été de tenter de reconstruire quelque chose de décent avec son mari !!

- D'accord ! Si tu savais ce qu'il vient de m'arriver ! Enfin non, c'était un rêve, enfin plutôt un cauchemar mais que s'est-il passé pour que ce cauchemar arrive ? J'ai senti comme une présence tout d'un coup près de moi mais j'ai cru que c'était dans mon rêve, qui a du coup dévié en cauchemar. Ca fait longtemps que tu me regardes dormir ?

Elle parlait, afin de se rassurer, de faire passer sa peur, afin de s'entendre parler, afin qu'Embry la rassure encore en retour.

- Bien sûr qu'il y a de la place pour toi. Oui, j'ai fait le ménage, ça m'a fatigué mais tu sais que c'est plus fort que moi !

Elle savait qu'il n'était pas trop pour qu'elle se fatigue à cela mais c'était plus fort qu'elle, déjà parce qu'elle avait besoin d'exercice.

- Moi, je suis fatiguée même si ma sieste m'a fait du bien malgré ce réveil en fanfare. Et le bébé va bien aussi !

Le visage de Luna s'éclaira tout d'un coup et cela pour deux raisons :  elle aimait qu'Embry s'implique ainsi dans sa grossesse et de plus...

- Tu sais quoi ? Je me demande si je ne commence pas de le sentir un peu bouger parfois ! Peut-être une impression ?

Elle avait en tout cas sa 2ème échographie très prochainement.
       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Mar 28 Avr - 11:24





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”



"-Oui, c'est moi t'en fait pas."

Embry lui sourit, il voulait qu'elle ait confiance, qu'elle se rassure. Ce n'était que lui et pas son mari, ce sale monstre qui lui avait fait du mal à plusieurs reprises. Elle était en sécurité ici avec lui maintenant. Il faudrait encore un peu de temps avant qu'elle n'assimile totalement ce fait.
Il l'écouta et se rendit compte qu'il devait être responsable de son cauchemar vu qu'il l'avait regardé dormir pendant un moment. Il se sentait coupable et ne savait pas comment lui dire qu'il était la cause de tout ça.

"- Un petit moment oui et je m'excuse si je suis responsable de ton cauchemar. Je ne voulais pas de réveiller alors j'suis resté là à te regarder et je crois que j'aurais du m'abstenir."

Embry était vraiment désolé, et un simple regard jusqu'à son visage et elle pourrait le constater par elle même. Il hésita un peu mais la pris quand même tout contre lui, la serrant doucement afin qu'elle ne se sente pas coincé. Il ne voulait en aucun cas la mettre mal à l'aise. Mais il faut bien le dire, elle lui manquait, elle lui manquait terriblement et même si elle vivait sous le même toit qu'Embry leur relation était loin d'être celle d'avant son départ. Il relâcha rapidement son étreinte afin de la laisser libre de tout mouvements et fut content d'entendre que le bébé allait bien, tout comme sa maman d'ailleurs.

"- Ah ouais ? Tu penses que ce serait possible que je t'accompagne à la prochaine échographie.. tu serais d'accord ?"

Si son emploi du temps le lui permettait bien sur, il serait ravi de pouvoir voir de ses propres yeux ce petit être qui grandissait en elle. Même s'il avait très peur de s'y attacher vu qu'il avait perdu le seul enfant qu'il aurait jamais du avoir avec son épouse il y a quelques années. Il avait aussi super envie de lui toucher le ventre mais ça il préférait pas le faire sans sa permission et puis là franchement après ce qui venait de se passer il n'osait même pas lui demander.

"- Luna. Est-ce que tu te sent bien ici ? j'veux dire, j'ai pas envie que tu te sente obligé de quoi que ce soit, redevable ou quoi. Si je t'ai proposé de vivre chez moi c'était pour éviter que tu ne reste toute seule dans cet hotel..."

Codage fait par .Jenaa
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Ven 1 Mai - 9:15



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       
Luna se demandait ce qui avait bien pu déclencher ce cauchemar ? Aurait-elle senti tout d'un coup une présence auprès d'elle, celle d'Embry donc, et sans le savoir, étant encore dans son sommeil, dans ses rêves, cela se serait donc terminé au final par un cauchemar où elle avait cru le voir lui ? Lui, celui qu'elle fuyait désormais bien sûr, son mari qu'elle ne voulait plus voir ! Jamais revoir !

- Je suis désolée Embry ! Je ne voulais pas t'accueillir ainsi, non seulement en dormant mais en plus en me réveillant après un cauchemar. Mais tu n'y es pour rien ! C'est juste que...qu'il continue de me hanter parfois, il m'a tellement fait du mal !

Auparavant, Luna ne s'était jamais confiée ainsi à Embry, mais là, désormais, maintenant qu'il en savait un peu plus sur elle, elle éprouvait le besoin de le faire au moins en partie car Embry ne connaissait pas tous les détails de ce qu'elle avait vécu à plusieurs reprises. Il se pouvait aussi que le fait qu'elle soit enceinte favorise le fait qu'elle se confie plus. Mais elle ne se sentait malgré tout pas prête encore à tout révéler à Embry même si elle se sentait à l'aise avec lui, et différemment d'avant en plus.

Luna voyait bien qu'Embry était désolé qu'elle se soit réveillée ainsi si brusquement et avec un cauchemar, elle pouvait le voir sur son visage. Il la serra contre lui pour s'excuser encore plus. Elle lui pardonnait, pas de soucis pour cela. Elle se sentait bien contre lui, elle se sentait en confiance mais elle ne voulait le forcer en rien, le brusquer en rien. Elle ne savait pas ce qu'il pensait aujourd'hui d'elle, si leur entente était juste cordiale, polie ou s'il y avait plus de son côté à lui envers elle. Enfin si, elle savait et sentait qu'il tenait encore à elle mais elle savait aussi qu'il avait souffert de ce qu'elle avait fait et elle ne voulait en rien forcer les choses. Quant à elle, ses sentiments pour lui étaient toujours là, si ce n'est plus encore.

Quand Embry lui proposa de venir avec elle à la prochaine échographie, le visage de la trentenaire s'illumina.

- Ha oui ? C'est vrai ? Tu as envie ? Tu sais, j'aime beaucoup comment tu t'impliques dans ma grossesse mais je ne t'y force en rien, d'accord ? Si ça te fait plaisir, tant mieux mais ne te sens pas obligé de le faire pour me faire plaisir Embry, hein ?

Il était installé à côté d'elle sur le canapé où elle était semi-couchée. Elle lui prit la main et la posa sur son ventre qui commençait à être rond.

- Tu veux toucher ? Je sais pas si tu vas sentir quelque chose. Possible !

Elle ne savait pas comment Embry allait réagir à cela, au fait qu'elle ait pris sa main pour qu'il touche son ventre. Allait-il retirer sa main subitement ?

- Oui, je me sens bien Embry, ne t'en fais pas. Mais je suis en manque d'exercice. J'ai besoin de bouger. Je sors un peu faire quelques courses mais j'ai peur de m'aventurer trop loin même si je connais la ville. Je sais pas, peut-être la grossesse qui me fait ça et qui me fait croire que je vais le croiser à tous les coins de rue ? Même si je sais que c'est peu probable que ce soit le cas ?

Elle parlait bien sûr de son mari en disant cela, elle n'avait pas besoin de le préciser, Embry le comprendrait très certainement même s'il ne connaissait pas toute l'histoire depuis le début.

       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       


Dernière édition par Luna F. Jannings le Mer 13 Mai - 21:01, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Mar 5 Mai - 10:02





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”



Embry s'inquiétait quand même pas mal pour elle, elle semblait toujours autant à fleur de peau. C'était sans doute à cause de la grossesse mais rien de moins sur. Elle semblait vivre constamment dans la peur que son mari ne la trouve alors que quand ils s'étaient rencontré elle semblait plus détendu à ce sujet car jamais il n'avait ressentit de peur chez elle.

"- Tu sais Luna, tu devrais peu être aller parler de tout ça à quelqu'un, ça pourrait te libérer non ?"

Embry ne voulait pas lui imposer quoi que ce soit, mais c'était certainement une très bonne idée que de parle de ses craintes, ses peurs à une personne dont c'était le métier. Elle le prendrait sans doute mal, mais Embry ne voulait pas la voir s'agiter comme ça pour presque rien, ce n'était bon ni pour elle ni pour le bébé.

"- Oui, j'ai envie, sinon je ne te le demanderai pas tu sais. Et puis tu me connais assez pour savoir que je ne fais jamais les choses si je n'en ai pas envie."

Et il lui sourit avant de répondre oui de la tête à sa proposition de toucher son ventre. Oui, il en mourait d'envie et au moins comme ça elle ne sursauterait pas. Mais en même temps il avait très peur puisqu'il avait déjà perdu un enfant avant que celui-ci n'arrive à terme. Il voulait s'impliquer mais pas trop pour ne pas avoir à revivre ce qu'il avait déjà vécu si les choses se passaient mal.
Il la laissa prendre sa main et la poser sur son ventre, sur l'instant il ne sentit rien de spécial, mais toucher ce ventre était quand même spécial, ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas posé la main sur elle, qu'elle ne l'avait pas caresser, désirer qu'il ressentit une sorte de trouble à ce moment là.

"- Arrête de t'inquiéter Luna. Si tu veux on ira voir la police ensemble, un avocat, qui tu veux afin de faire ce qu'il faut pour l'éloigner de toi le plus loin possible."

Puis Embry la regarda un instant, plongeant son regard dans le sien. Sa main étant toujours sur son ventre il avait eu l'impression de sentir une légère vague dans celui-ci ou bien alors c'était juste un gargouillement. Quoi qu'il en soit il attendait son avis pour en parler.

Codage fait par .Jenaa
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Mer 13 Mai - 21:30



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       

Luna ne connaissait que peu du passé d'Embry et vice-versa de lui avec elle, même si maintenant il la connaissait un peu plus, vu ce qu'elle lui avait révélé à son retour définitif à Belle Fleur. Mais elle connaissait malgré tout assez bien le caractère de celui qui avait été son amant par le passé (le serait-il d'ailleurs à nouveau, voire plus ? Aucune idée pour le moment et la question n'était d'ailleurs pas à l'ordre du jour). Luna savait très bien en tout cas en effet qu'Embry ne faisait jamais quelque chose s'il n'en avait pas envie, du moins pas avec ses proches en tout cas, car il se pouvait peut-être que parfois, il n'ait pas envie de réparer une voiture mais vu que que c'est son boulot, qu'il le fasse malgré tout. Embry lui suggéra de parler de tout cela à quelqu'un. Bonne idée mais...

- Tu veux dire raconter tout ce que j'ai vécu ? Pour me confier ? Porter plainte ? Les deux ? Tu sais, ce n'est pas quelque chose de facile à vivre, à revivre je dirais même. Rappelle-toi la réaction que j'ai eu avec toi en le faisant, j'en ai longuement pleuré et je suis loin de t'avoir raconté tout, c'est tellement difficile aussi bien à réaliser qu'à comprendre je dirais.

Luna se demandait si elle en venait à faire cette démarche si Embry serait prêt à l'accompagner, si cela était possible avec son boulot. Etre en sa compagnie serait peut-être plus facile pour elle et puis au moins, il serait ainsi au courant de tout en plus comme ça ! Enfin si tout savoir l'intéressait bien sûr ! Peut-être que ce n'était pas le cas après tout ! Mais Luna n'osait présentement pas lui poser la question et préférait attendre avant les réponses aux questions qu'elle avait déjà posé avant d'en poser encore une autre.

Luna fut aux anges quand Embry posa la main sur son ventre, elle était contente de le voir ainsi, s'impliquer dans sa grossesse et puis, cela faisait si longtemps qu'Embry ne l'avait pas touché, à part pour la prendre dans ses bras quand elle s'était confiée à lui, pour la consoler. Avec la main d'Embry sur son ventre, Luna frissonna, se rappelant présentement tous les bons moments passés avec Embry.

- Oups ! Désolée ! Un frisson vient de me parcourir le corps ! Je viens de penser à certaines choses.

Et avant qu'Embry ne s'inquiète à nouveau pour elle, elle rajouta :

- Et ne t'inquiète pas, rien à voir avec mon ancienne vie.

Elle sourit et regarda cet homme qui lui avait fait tant de bien. C'est fou comme elle avait envie qu'il la serre contre lui, comme avant. Mais comment faire ? A qui de faire ce nouveau premier pas, vu ce que tous deux avaient traversé ? Embry le désirait-il aussi ? Et savait-il que Luna en mourrait d'envie ? Quel dilemme que cela !

C'est alors que Luna sentit un léger gargouillement dans son ventre, elle savait que ce n'était pas le genre de gargouillis qui se produit par exemple quand on a faim mais que c'était en l'occurrence le bébé qui était en elle.

- Ho ! Tu as senti à l'instant ?

Venait-elle de demander en souriant.

       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Ven 15 Mai - 10:23





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”



Embry voulait vraiment qu'elle soit plus apaisée, parce qu'une grossesse et du stresse ça ne va pas du tout ensemble. Il avait déjà perdu un bébé et même si la mère n'était pas la même personne il restait inquiet parce qu'il savait qu'il y avait des risques de fausse couche et il ne voulait pas revivre ça. Même s'il essayait de rester un peu à l'écart, plus le temps passait moins il y parvenait. De plus, il aimait vraiment Luna et devoir rester si loin d'elle devenait de plus en plus compliqué pour lui.
En fait il aurait aimé pouvoir la prendre dans ses bras, lui faire à nouveau l'amour comme ils le faisaient les premières fois qu'ils s'étaient rencontré, comme il le faisait toujours en fait. C'était passionnée entre eux, c'était magnifique, il avait vraiment aimé tout ce qu'il avait pu ressentir avec la jeune femme. Mais depuis son retour, il avait du mal à se montrer à nouveau comme avant, il était toujours sur la réserve parce que quelque part il avait toujours cette crainte qu'elle ne fuit à nouveau et qu'il se soit ouvert à elle pour rien. Il avait déjà divorcé une fois, aimé à nouveau et Luna lui avait brisé le coeur en partant sans prévenir.

"- Parler avec un psy, voir un groupe de soutiens, je sais pas moi... à ce niveau là c'est toi qui est la seule apte à décider de ce que tu veux, qui tu veux voir."

Embry haussa les épaules, il ne savait pas vraiment qui elle pouvait voir, qui elle avait envie de voir. A Belle Fleur il devait forcément y avoir les personnes qu'il fallait pour ça mais encore fallait t'il qu'elle en ait envie.

"- Je ne t'obliges pas, je voudrais juste que tu sois plus apaisée, que tu arrêtes de sursauter à chaque fois qu'on te touche ou qu'une personne s'approche par surprise."

Embry avait peur pour le bébé aussi, il avait peur que le stresse qu'elle ressentait ne lui soit pas bénéfique du tout.

Il avait posé sa main sur son venter après qu'elle lui ait donné l'autorisation et il avait l'impression de ressentir des trucs mais n'était pas certains que ce soit bien le bébé, il était encore petit pour qu'on le ressente bien. Il savait que d'ici quelques mois ce serait beaucoup plus flagrant. Il ne pu s'empêcher de sourire quand elle lui demanda s'il avait sentit, parce que oui, il avait bien sentit quelque chose.  
Embry lui fit simplement un signe de la tête comme quoi oui il avait sentit et lui sourit à son tour. Puis il s'approcha un peu plus près d'elle qui le regardait toujours et s'approcha de ses lèvres. Il en avait tellement envie et puis le moment s'y prêtait assez quand même, la main toujours posée sur son ventre, il lui murmura ensuite.

"- Tu me manques Luna..."

Puis il posa ses lèvres contre celles de la jeune femme.

Codage fait par .Jenaa
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Ven 12 Juin - 13:55



       



To be tired does not mean letting go itself

       
Embry et Luna



       



       
Mine de rien, Embry la rassurait énormément, même si cela ne se voyait pas au premier abord. Et de plus, Luna prenait également sur elle pour que sa grossesse se passe le mieux possible, elle faisait en sorte de se changer les idées et autres quand Embry était au travail. Elle ne voulait pas que son bébé devienne plus tard un déprimé ou quelqu'un de malheureux. Et puis, elle devait s'avouer qu'être de nouveau auprès d'Embry lui faisait du bien, elle pouvait remarquer que petit à petit ses distances avec elle s'amenuisaient d'ailleurs mais vu comment elle avait réagi par le passé, selon elle, ce n'était pas à elle de faire à nouveau le premier pas. Quoi que ! Peut-être lui montrer qu'elle tenait toujours à lui, qu'elle tenait vraiment à lui, mais ensuite à lui de faire ce qui devait être s'il le souhaitait ! Elle le connaissait suffisamment pour ne faire que ce qu'il avait envie de faire seulement !

- Tu as raison Embry, merci de ton soutien mais ça va aller sans cela je pense ! Je vais cependant y songer car je n'ai pas envie que notre bout de chou naisse dans de mauvaises conditions psychologiques !!

Il est vrai que pour le moment sentir quelque chose était assez difficile au niveau de son ventre, mais ce n'était pas impossible si l'on était attentif et Embry semblait donc avoir vraiment senti quelque chose, ce qui fit sourire Luna, contente pour lui qui prenait vraiment part dès maintenant à la future naissance de leur enfant.

C'est alors qu'il lui dit quelque chose qu'elle ne s'était pas attendue à entendre pour le moment.

- Je suis là Embry, tu...tu me manques aussi !

Elle avait envie de se lover contre lui, d'être dans ses bras, voire plus mais le pouvait-elle, ne la repousserait-il pas malgré ce qu'il venait de dire ? Et si ensuite ça déviait à nouveau entre eux deux comme avant, cela ne mettrait-il pas en danger la vie du bébé que de faire l'amour en étant enceinte ? Vu que c'était son premier enfant, Luna ne savait pas cela même si elle pensait que ça ne devait en rien être dangereux ou ce genre là.


       

       
       

       

       
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
       
Invité
avatar
Invité



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    Mar 23 Juin - 9:14





Luna et Embry
“ To be tired does not mean letting go itself”



Embry gardait en tête la grossesse de son ex femme, de la perte du bébé et des complications qui en avaient suivit alors que tout semblait aller pour le mieux. Il ne voulait pas que cela recommence surtout pas et comme Luna était très stressé à cause de son marie, enfin son ex mari, il ne l'était pas encore sur papier mais dans sa tête c'était bel et bien de l'histoire ancienne. Il avait donc très peur que tout ceci nuise au bébé et il voulait tout faire pour l'apaiser, d'ailleurs il faisait tout ce qu'il pouvait pour ça. Il allait même jusqu'à lui pardonner sa fuite et son abandon et ne lui en voulait pas d'être revenu pour lui annoncer qu'elle était enceinte. Pour lui, il ne s'agissait que d'une coïncidence pas d'une manipulation de sa part pour le récupérer.

Discuter avec elle lui permettait de se rapprocher toujours un peu plus pour enfin se laisser aller à lui avouer ce qu'il pensait vraiment c'est à dire qu'elle lui manquait, l'avoir auprès de lui pour dormir, pouvoir la serrer dans ses bras quand il le voulait, pouvoir l'embrasser, la combler c'était tout ce qu'il désirait le plus au monde après que l'enfant qu'elle porte soit en vie et vienne au monde sans soucis.

Elle lui répondit qu'il lui manquait aussi et il ne pu faire autrement que la prendre dans ses bras, l'embrasser tendrement, la serrer contre lui et l'embrasser à nouveau en lui offrant toute la tendresse qu'il pouvait lui offrir sans jamais lui faire de mal ni à elle ni au bébé qu'elle portait. Ce soir là, ce fut le soir des réconciliations mais aussi des retrouvailles, des vraies retrouvailles. Embry montra à Luna à quel point elle lui manquait sans jamais rien faire pour nuire au bébé. Ce fut comme une libération pour lui, un poids un moins qu'il n'aurait plus à porter. La femme qu'il aimait vivait déjà chez lui mais cette fois-ci la distance entre eux n'existait plus, il n'y avait plus de gêne plus rien. Ils allaient enfin pouvoir être un couple, un vrai, même s'il restait encore les détails du divorce de la jeune femme à finaliser, mais tout ceci n'avait plus vraiment d'importance à ses yeux.

Codage fait par .Jenaa
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: #143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\    

 

#143 - Rue des Jasmins - To be tired does not mean letting go itself [Embry] /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» My heart is tired. <pv. Anton>
» Letting Off Steam Ellowyne
» L'arrivée de Galléo (Ellowyne Letting of Steam)
» Letting off steams de Mellody vous souhaite un bon réveillon de NOEL
» so i curse you .. for letting me love you. (Sloan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knocking on Mémé's door ::  :: — Les recettes de Grand Ma' :: Version 1.0 :: Archives des RPs :: Belle Fleur Est-